18/12/2014

Obama continue d'insulter le monde libre en ouvrant les bras à la dictature de Cuba

Quelque jour après que Cuba célèbre l'alliance antiaméricaine avec ses amis Maduro, Morales et Poutine Obama n' a pas trouvé mieux que de les remercier en ouvrant les bras à la dictature communiste cubaine qui en plus de 50 ans aura enfermé toute une population dans un goulag à ciel ouvert. Le régime communiste de Cuba fait partie de ses dictatures communistes qui jouis encore d'une belle popularité de la part de nos socialos. Les crimes qui font partie de la culture communiste et que le régime castriste ne s'est pas gêné d'appliquer sur toute un peuple ne rentrent pas en ligne de compte parmi les médias et les gauchistes qui saluent cette avancée en évoquant la chute d'un mur.

La propagande communiste du régime Cubain fait passer au près des socialistes occidentaux comme étant un régime très fréquentable. Cuba aurait le taux d'illettrisme le plus bas d'Amérique Latine ou aurait aussi un système de santé où tout le monde y auraient accès gratuitement ou comme l'accès à l'éducation où aucun enfant cubain y serait exclus. bref Le régime de Cuba aurait  un système sociale qui n'aurait rien à envier à certains pays occidentaux comme les USA. Sauf que... ces chiffres et ce tableau idylliques  sont publiés par un régime qui ment ( mensonge qui est dans les gènes des communistes ) comme tout bon communiste depuis plus de 50 ans. Régime qui a bien évidemment  le monopole de l'info pour diffuser sa propagande. Sauf que quand on écoute le témoignage des exilés cubains en Floride qui eux disent tout le contraire. Pourtant les pauvres à Cuba dés qu'ils en ont l'occasion préfèrent et l'on ne sait pas pourquoi quitter le paradis socialiste pour choisir l'enfer des Etats-Unis.

Mais les socialistes ne sont pas à une contradiction prêtes quand on leur parle de Cuba par exemple quand on leur met sous le nez la réalité des pénuries de biens de première nécessité qui pénalise la population. Pour ces socialistes ( qui la acceptent que c'est loin d'être beau et joli à Cuba ) le régime n'y est pour rien. La faute est aux blocus imposé par les Etats-Unis. A part qu'il n'y a aucun blocus. L'embargo concerne juste les échanges commerciaux entre Cuba et les Etats-Unis. Le reste de la planète peut commercer librement avec Cuba. La preuve est que ce soit disant blocus n'empêche pas de faire entrer sur l'île tout ce qui est nécessaire pour les touristes. Les hôtels touristiques et les clubs de vacances ne manquent absolument de rien. Et le soit disant blocus n'empêche  pas non plus au Venezuela d'exporter son pétrole à des prix favorables en échange de médecins. Oui ces médecins qui font la fierté du régime et qui n'hésitent pas à fuir le régime paradis socialiste en s'exilant en Colombie avec d'espérer d'obtenir un visa pour les Etats-Unis et son enfer et cela lorsque ces médecins sont envoyés au Venezuela pour y soigner la population. Bref c'est bien le régime qui est à l'origne des disettes de toute sorte à Cuba en ne dérogeant  pas à la règle du parfait socialisme appliqué.

Obama va ainsi favoriser un régime dictatorial ( un de plus ) qui continuera à mépriser tout un peuple après son annonce pour un assouplissement de l' embargo économique entre les deux pays existant depuis les années 60. Obama va ainsi favorisé un régime qui continuera à mépriser une Amérique libre après avoir déclaré que " nous sommes tous américains ". Ceux qui jadis applaudissaient les sanctions économiques contre l'Afrique du sud pensent  tout le contraire vis-à-vis de Cuba en applaudissant l'assouplissement des sanctions économiques. Pour les gauchistes seules les dictatures à consonance de droite sont infréquentables.

Heureusement qu'Obama n'est pas président de la Corée du sud, ils dirait les bras ouverts: amis du nord nous sommes tous coréen. Heureusement qu'Obama n'est pas président de Taïwan, il dirait les bras ouvert: amis de Pékin nous sommes tous chinois. Reste encore au Congrès de na pas avaliser l'assouplissement des sanctions contre Cuba en redonnant un peu de dignité à l'Amérique.

D.J

 http://www.eltiempo.com/archivo/documento/CMS-7615688

http://www.agoravox.fr/actualites/international/article/l...

11:35 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (22) | | | | | |  Facebook

17/12/2014

Après l'Amérique c'est au tour d'Israël d'être dans le viseur des amis du totalitarisme

Il suffit d'évoquer l'Amérique ou Israël pour se rendre compte à quel point les ennemis de la liberté sont nombreux en occident. Israël en prend pour son grade ces jour-ci. De plus en plus de pays européens reconnaissent la Palestine comme état à part entière. Une façon de rendre légitime un état de non droit avec la cis-jordanie et l'autorité palestinienne et de rendre légitime l'autorité de Gaza qui est en main du Hamas une autorité totalitaire dont sa charte vise à l'élimination d'Israël.  

On rajoutera aussi la Suisse qui actuellement organise une conférence pour garantir la protection des  civiles palestiniens et qui évidemment verra Israël et non le Hamas  sur le banc des accusés. Avec cela en guest star Hanan Ashrawi membre du comité exécutif de l'OLP un autre organisation terroriste qui est aqussi une version arabe du national-socialisme et qui demande qu'Israël rende un jour des comptes. Mais comme toujours elle et tout ce petit monde ne demandent jamais au Hamas de rendre des comptes sur les crimes qu'ils commettent contre les habitants de Gaza. Car prendre en otage une population pour y profiter d'agresser Israël et sa population avec des tires de rockets et de missiles et un crime. Sans parler de tout les crimes politiques que mène en silence le Hamas contre les gazaouis. Et sans oublier le détournement criminel toujours par le Hamas des aides publiques européennes qui sert essentiellement à étoffer leurs arsenaux qui servira pour bombarder l'état hébreux. Et également le détournement criminel des marchandises de biens de première nécessité pour le marché noir que fait livrer régulièrement l'état d'Israël pour la population de Gaza .

Le Hamas gagne ainsi sa guerre contre Israël sur toute la ligne. Elle gagné dernièrement la guerres des images lors de la dernière intervention d'Israël à Gaza et  gagne aujourd'hui la guerre diplomatique en renforçant son pouvoir de nuisance grâce à la complicité de l'occident. L'Amérique une fois de plus montre sa solidarité avec Israël en boycottant cette conférence et cela même avec une administration actuelle qui est la moins pro-Israël de l'histoire entre les deux alliés. On rappellera encore que le Sénat en main démocrate a récemment renouvelé sa confiance envers l'état hébreux comme partenaire stratégique et économique. Ce qui remontre encore une fois le gouffre qui sépare la gauche américaine avec celle d'Europe.

Israël est la seule démocratie libérale de la région du proche orient. Mais pour les gauchistes et les autres extrémistes occidentaux c'est déjà un crime qu'Israël soit libérale et qu'elle épouse les valeurs occidentales. Et pour ces gauchistes et les autres extrémistes occidentaux, son alliance avec les Etats-Unis et le second crime d'Israël. En bien évidement ces gauchistes et autres extrémistes masquent tout cela sur le dos de la cause palestinienne.

D.J

PS: on apprend maintenant que la justice européenne pour vice de procédure vient de retirer le Hamas de la liste des groupes terroristes. Le Hamas crie victoire et comme les juges européens crache sur le monde libre.

11:09 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (8) | | | | | |  Facebook

16/12/2014

On aimerait déférer l'ex administation W. Bush au TPI pour avoir brutalisé des massacreurs d'enfants

Les décérébrés sur les forums du net s'en donnent à coeur joie pour vomir sur l'Amérique et l'administration W.Bush. Pendant que tout ces abrutis demandent que l'on devrait déférer Dick Cheney, W. Bush, Rumsfeld etc... devant un tribunal pénal pour crime contre l'humanité et cela pour avoir un peu trop brutalisé des terroristes; ces mêmes terroristes sous la bannière des talibans viennent de perpétrer un massacre dans une école au Pakistan tuant 132 enfants.

Mais ce n'est pas suffisant ( ils s'en branlent c'est pas leurs gosses dans une écoles vaudoise que les massacres ont eu lieu ) pour changer d'avis. Le talibans sont forcement une création des américains pour  contrer les soviétiques; donc ces américains, W. Bush compris, portent forcement une responsabilité sur la barbarie des talibans. On ne le répètera jamais assez que l'Afghanistan avant le coup d'état communiste était = laïc et qu'après ce coup d'état des cocos soutenu par Moscou = Afghanistan avec islam radicalisé. Les massacres d'imams et les Coran brûlés sur les places publique par les communistes furent bien le déclencheur du radicalisme islamique dans ce pays. On sait que ce sont les communistes soviétiques et non l'Amérique qui ont foutu la merde partout dans le monde depuis 1917 en soutenant toutes les révolutions marxistes et les guérillas du même nom pour y instaurer des régimes dictatoriales communistes. Al qada et les talibans, ce sont bien les cocos.

Pour l'état islamique d'Irak, j'avais déjà évoqué la responsabilités d'Obama dans le réveil de cette mouvance radicale après avoir abandonné à son sort l'Irak. Mais cette création islamique radicale n'est non plus pas américaine.

http://extremecentre.org/2014/11/29/lislam-en-debat-daech...

Il faut l'admettre que dans ces outrés de service et moralistes bien attentionnés se trouve des libéraux pour dénoncer un excès d'étatisme dans ce type d'interrogatoire qui pourrait selon eux se retourner un jour contre les citoyens. On leur rappellera que si l'état est effectivement trop souvent excessif en économie et dans les libertés individuelles que c'est aussi son excessivité qui a permis de mettre au tapis le nazisme et l'URSS. Pour ces libéraux, leurs approches de l'état et de ses excès dans la politique sécuritaire serait pertinente si la planète était entièrement libérale. Mais malheureusement elle ne l'est pas partout et de beaucoup et que des barbares sont bien à nos portes.

La bonne nouvelle: ( merci Greg )

La majorité des américains approuvent les méthodes de la CIA.


Les américains, LE peuple américain va encore se faire traiter de tous les noms.
En effet la majorité des américains approuvent les méthodes de la CIA et désapprouvent la révélation de ces rapports.

51% approuvent contre 42% qui désapprouvent.
56% estiment que ces méthodes sont utiles, 28% estiment qu'elles ne servent à rien.
43% estiment que c'était mal de dévoiler ces rapports, 42% estiment que c'était bien de dévoiler ces rapports.

Selon que l'on soit républicains ou démocrates l'écart devient encore plus important :

73% des républicains approuvent quand seulement 37% des démocrates approuvent (oui, les démocrates avec du bon sens ça existe, mais ils ne sont pas nombreux : 37%) ".
http://www.dailymail.co.uk/news/article-2875261/More-Amer...

Certes 37% ce n'est pas énorme; ( quoi que ) mais on ne verrait jamais un tel score chez la gauche Suisse. Même à droite j'imagine très mal un 37% d'avis favorable.

Et cela reste des scores favorables dans une Amérique qui n'est pas au lendemain d'un traumatisme comme celui du 11 septembre. 

Nous remarquons  encore une fois un fossé qui sépare l'Europe des Etats-Unis. Les américains eux ne semblent pas avoir un problème de conscience et un sentiment de perdre leur liberté quand leur sécurité est en jeu. On peut rajouter à la majorité des pour ceux qui n'ont pas d'opinion. Les ni pour ni contre. Bref qui ne voient pas d'inconvénient particulier dans ses interrogatoires.

Et je finirais de dire comme mon ami Greg l'a dit dans un de ses commentaires à un outré de service. Ceux qui verraient bien les anciens de l'administration W.Bush déférés devant un tribunal pénal se feront quand même décapités ou exécutés sans forme de procès le jour où ils tombent dans les mains des islamistes radicaux.

D.J

20:08 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (7) | | | | | |  Facebook

15/12/2014

Alexandre Douguine et l'axe totalitaire Moscou - Caracas et " Zurich ".

 

Alexandre Douguine est un idéologue d'une pensée conservatrice slavophile très influente dans les cercles du pouvoir du Kremlin.

http://www.toutsaufsarkozy.com/cc/article04/EuEuEppVEyVaD...

Fondadeur du parti de " l'eurasisme et de la Russie " Alexandre Douguine milite pour un nationalisme eurasien regroupant toutes les anciennes républiques soviétiques sur un programme politique clairement impérialiste, antilibéral et surtout antiaméricain. Se défendant de ne pas faire de la Russie un retour au communisme soviétique Alexandre Douguine se bat néanmoins pour créer un état centralisé, autoritaire et très dirigistes sur l'économie et les questions d'ordre sociales. Douguine milite également pour une alliance regroupant les états antiaméricains comme la Chine ou l'Iran.

On ne sait pas trop jusqu'où le Kremlin est influencé par Douguine. Mais ce dernier estime que la politique Poutine va dans le bon sens. Alexandre Douguine populaire dans les cercles de l'armée russe ne se cache pas non plus de vouloir éliminer tout les éléments libéraux existant en Russie. Le parti de Douguine à le vent en poupe en Russie utilisant les médias en main du pouvoir pour inonder le pays de sa propagande. Les pro-Poutine occidentaux s'amusent à accuser l'occident, l'Amérique et l'OTAN de néo-fascistes sans connaissance de cause de quoi est fait le fascisme en ne voyant pas que c'est le fascisme avec Douguine qui a le vent en poupe en Russie.

http://www.vice.com/read/aleksandr-dugin-russian-expansio...

Plus loin au Venezuela le fascisme rouge initié par Chavez monte d'un bon cran vers la dictature. Nicolas Maduro le nouveau président renforce le totalitarisme avec un rôle accrue de l'armée dans la direction politique du pays avec une élimination de la contestation du pouvoir. Le pays idole et modèle des gauchistes européens sombre dans le chaos économique. Inflation record et pénurie de biens de première nécessités montre que modèle socialiste est un modèle qui va à l'échec dans le 100% des cas. La rente du pétrole qui représentait le 90% des exportations et qui finançait essentiellement l'économie du pays ne suffit plus et la chute du baril du brut enfonce le clou d'une économie essentiellement en main de l'état.

Et que vient faire Zurich dans cet axe totalitaire? C'est bien simple. Je veut parler des violences qui on secoué Zurich dans la nuit de vendredi à samedi. Un groupe de 200 personnes issue d'un groupuscule d'extrême gauche ont organisé une manif non autorisée pour comme ils le disent " se réapproprier l'espace publique " et y ont causé par la suite pour plus d'un million de franc de dégâts. Pillage de commerce après avoir mis en éclats leurs vitrines, actes incendiaires sur des voitures, destruction de biens publiques, violences sur les forces de l'ordre etc... Car ceux qui ont mis à sac une partie de ville de Zurich sont bien des personnes qui pensent comme ceux qui soutiennent la politique de Poutine ou celle de la révolution bolivarienne au Venezuela. 

Ils sont tous en commun anti-capitalistes, anti-libérales, anti-américains, anti-occidentales, antisionistes, anti-israéliens, anti-OTAN etc... Des idéologues totalitaires qui marcheront main dans la main pour détruire leur ennemis commun l'occident, l'Amérique et le libéralisme et qui après faute d'ennemis communs s'élimineront mutuellement pour d'autres divergences idéologiques. Comme l'ont fait les bolchéviques contre les autres courants révolutionnaires socialistes tel les " menchéviques " et les socialistes révolutionnaires " après avoir marché dans la même direction lors de la révolution d'octobre ou comme l'ont fait les nazis et les communistes entre eux après avoir collaboré suite au pacte germano-soviétique.  

Alexandre Douguine ne gagnera pas face à l'Amérique. Non pas parce que l'Amérique est bien plus puissante que la Russie mais parce que Douguine reprend les mêmes recettes qui ont mis l'URSS au tapis. Ce n'est pas sa haine de l'Amérique qui  va le faire perdre mais sa haine contre le libéralisme dans son propre pays.

D.J

18:39 Écrit par Dominique Jordan dans Monde | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | |  Facebook

12/12/2014

Ne pas confondre puissance économique et performance économique

La Chine serait devenue en cette fin d'année la première puissance économique du monde devant les Etats-Unis. Je dit " serait devenue " parce que le pouvoir Chinois n'est pas crédible en matière de transparence et que cela ne m'étonnerait qu'elle fausse les données qu'elle publie au FMI. Mais en admettant que c'est bien le cas et que la Chine est bien la première puissance économique dans le monde cette première place reste très relatif. Le poids de son PIB au niveau mondial elle le doit beaucoup à sa population quatre fois plus importante que celle des Etats-Unis couplé avec une croissance qui est toujours une croissance de rattrapage essentiellement basée sur une économie de manufacturation. En gros la Chine reste toujours l'un des ateliers de la planète.

Mais là où la Chine n'est plus une grande puissance économique c'est dans sa performance. Lors du dernier classement du World forum économique la Chine occupe le 28 ème rang des pays les plus compétitifs. 29ème en 2013. Les Etats-Unis remontent de la 5ème à la troisième place et la Suisse consolide sa première place. Sur les 10 premiers pays les plus compétitif du monde; 7 pays sont occidentales. Les autres du BRIC qui sont censés nous bouffer tout bientôt sont loin derrière. La Russie 53ème, le Brésil 57ème et l' Inde 71ème.

L'innovation qui est l'un des moteurs essentielle à l'économie n'est pas non plus à l'avantage de la Chine. En prenant compte les dépôts de brevets dit " Triadiques " ( qui exclue les brevets nationaux ) la Chine est au 19ème rang mondial qui en dépose environ 17'000 contre env. 50'000 pour les Etats-Unis pays qui reste en tête des pays les plus innovant avec le Japon.

En matière de liberté économique le match Etats-Unis - Chine n'est pas non en faveur de la Chine. 12 ème place pour les USA contre 137ème place pour la Chine.

En Chine les crédits bancaires vont essentiellement pour les entreprise étatiques et celles en mains d'apparatchik du parti communiste. Il ne reste presque rien pour les entrepreneurs qui sont essentielles au moteur économique et à l'innovation.

Bref la Chine est une voiture sportive qui a plus de chevaux que la voiture américaine. Mais la voiture sportive chinoise a mis sa pédale d'accélération à la même place que celle du frein. C'est tout le problème d'une économie capitaliste qui est en main de l'état.

 

 

12:52 Écrit par Dominique Jordan dans Economie | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | |  Facebook

11/12/2014

Interrogatoire de la CIA: la grande trahison d'Obama

Obama aura trahis 2 fois l'Amérique en moins de 24 heures en révélant au grand publique les pratiques de " torture " de la CIA lors d' interrogatoires sur des terroristes lié à Al Qaeda approuvé par le gouvernement Bush au lendemain des attentats du 11 septembre 2001.

La première des trahisons d'Obama est d'être revenu sur ses propos il y a quelques années quand il avait déclaré de ne pas vouloir donner suite aux pratiques très controversé des interrogatoires de la CIA sous l'administration Bush: " qu'il préférait voir en avant et plutôt qu' en arrière ".

La deuxième trahison c'est de faire passer l'Amérique aux yeux du monde comme étant un pays de barbares. Alors que les barbares sont justement ces islamistes radicaux qui décapitent leurs otages qui n'hésitent pas à massacré des civiles hommes femmes et enfants à l'aveugle en envoyant faire péter des kamikazes ou qui ne se gène pas de faire écraser des Boeing sur des tours bourrées de civiles. Obama aura réussi à atteindre sa cible en déclenchant une déferlante antiaméricaine partout dans le monde occidentales. Ces antiaméricains incapables de discernement jouant les autruches jusqu'au jour où ce sera trop tard. 

Je soupçonne Obama et j'en suis persuadé de vouloir sauver la face 2 ans avant les présidentielles en voulant régler leur compte aux conservateurs suite à la défaite monumentale des démocrates lors des dernières élections du Congrès. Obama aura été le président américain qui aura pris la plus grosse défaite de l'histoire de l'Amérique d'après guerre lors de législative pour le renouvellement du Congrès. Ce ne serait pas le première fois qu'Obama utilise des coup bas afin de préserver le pouvoir de son camp. Quand il peut changer les règles démocratiques en sa faveur il ne se gène pas de le faire.

Je persiste encore une fois que je me fout du sort des terroristes qui ont une cruauté sans limite et qui étaient entre les mains de la CIA sous l'ère Bush. Je me fout de l'avis des droits de l'hommiste comme  Dick Marty qui se soucie avant tout du sort des terroristes détenus à Guantanamo mais qui se fout royalement que quelques kilomètres plus loin, il y a des ordures communistes qui violent les droits humains les plus élémentaires entre autres par des tortures ( qui font passer la CIA pour de vrais bisounours ) des privations de liberté dans des goulags et des exécutions de toutes sortes et cela sur des personnes condamnées pour délits d'opinions politiques ou par de fausses accusations.

 Et je me fout carrément de l'avis du Conseil des droits de l'homme des Nations unies tant que ce conseil abrite  en son sein des dictatures qui font de la violation des droits de l'individu un sport national tel Cuba ( encore lui ) la Chine, l'Arabie Saoudite, le Pakistan ou le Vietnam. 

D.J

17:38 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (50) | | | | | |  Facebook

06/12/2014

L'Union européenne: On y trouve du bon, du moins bon et même du pire

Je le dirais d'entrées que je ne suis pas un amoureux de l'Union européenne; mais je ne suis pas non plus un anti car cette Europe si elle peut avoir de mauvais coté elle est loin d'être une calamité.

Bientôt 70 ans de paix:

Si cette Europe réunissant 28 états est loin d'être parfaite faut quand même admettre que nous vivons sur un continent ( surtout sa partie occidentale ) qui n'est pas en guerre depuis 1945. Un record entre les nations qui la composent. Nous ne sommes pas non plus confronté à la famine ou aux pénuries de bien de première nécessité.

 Europe non démocratiques?

C'est peut-être l'une des plus grosse ineptie des antieuropéens ( anti dans le sens d'être anti Union européenne ). L'UE n'est pas antidémocratique. Aux dernières élections européennes aucune formation politique y compris dans les deux extrêmes ( droite et gauche ) furent interdites à participer aux élections européennes. L'UE n'interdit dans aucun pays membre la tenue de référendum populaire comme il en existe en Autriche en Italie ou dernièrement en Grande-Bretagne avec l'Ecosse qui demandait sa séparation du royaume . L'UE n'avait pas non plus exigé de restreindre ses droit démocratiques à la Suisse lors des accords bilatéraux.

l'UE anti-libérale?

Elle n'est pas anti-libérale; mais j 'irais pas non plus jusqu'à prétendre que l'Union européen est un modèle de libéralisme. Pour son côté anti-libérale, j'y reviendrais quand je listerais ce que l'UE fait de mois bien ou de pire.

L'UE a permis grâce à ses directives d'accélérer la libéralisation de ses services publiques en les privatisant et en les ouvrant à la concurrence. De ce côte-ci l'UE fut bien plus libéral que la Suisse. Chez cette dernière la libéralisation des anciens monopoles publiques est souvent fortement ralenti par la démocratie direct. La démocratie direct tant vanté par les suisses peut s'avérer aussi un frein à la modernité  et à l'ouverture de nouveaux marchés. L'ouverture des marché nationaux à la concurrence entre les nations européenne est aussi une mesure libérale que l'Europe à réussi. 

L'UE est elle un diktat envers ses membres.

Les antieuropéens prétendent que l'UE impose un diktat contre certain de ses membres tel les politique d'austérité contre la Grèce ou l'Espagne. Ce qui est faux. Les pays qui furent mis à l'ordre n'ont pas respecter des accords qu'elle avaient signé comme celui de respecter une certaine rigueur budgétaire tel les déficits publiques à ne pas dépasser en dessous de 3%.

L'Europe a bien réalisé de grands projets scientifiques et technologiques:

Je veut parler du CERN et de l'agence spatiale européenne. Bien que ces projets ne sont pas issues d'une initiative de l'Union européenne qui n'exista pas à leur fondation; cela reste néanmoins grâce à la coopération des états européens qui actuellement composent en grande partie l'UE. Le CERN et l'ESA n'aurait jamais vu le jour si les état européens jouaient la carte de l'isolationnisme et de la souverainement absolue. C'est au CERN projet européen qu'est né le WEB en 1989. A ne pas confondre avec la naissance d'internet et son premier réseau d'ordinateurs interconnectés qui lui est né aux Etats-Unis en 1969. Quand à l'ESA elle est la deuxième agence spatial au monde derrière la NASA et la première en matière de lancement commerciale de satellite.

Mais l'Europe unie a aussi de mauvais côté qui n'est pas toujours très réjouissant surtout dans la zone euro sur le plan économique avec certaine mauvaise politique économique de certains membres tel la France.

 Le coté antilibéral de l'Europe:

 Je commencerais pas cette bureaucratie européenne qui impose des réglementations tatillonnes et qui ne servent à rien. Comme d'imposer pour tous la dimension des roues des caddies ou de la quantité autorisée des bouteilles de vin. L'interventionnisme étatiques des pays membre de la zone euro lors de la période de la dernière crise envers les banques en difficulté et les relances publiques ont nos seulement plombé la reprise mais à également creusé les déficits et les endettements.

Généralement l'Europe est trop Keynésienne pour sortir de la crise plus rapidement et d'afficher une meilleur croissance tel que le font les Etats-Unis qui eu ont aussi subit l'intervention de l'état avec Obama.  Le côté anti-libéral de l'UE on peut aussi le trouver avec le plafonnement des tarifs téléphoniques depuis l'étranger tarifs dit Roaming qui serait l'exemple pour la Suisse qui verrait ses tarifs baisser reste un enfumage. Quand l'état applique des tarifs bas dans ses services c'est généralement compensé par des impôts et des taxes supplémentaire et quand l'état administre les prix dans le privé ( ceux du Roaming ) le privé va toujours compensé ses perte de revenus sur d'autres prestations ou investira moins.

l'exemple des bureaucrates de Bruxelles qui veulent scinde en deux Google montre le caractère antilibéral que peut mener l'UE contre des géants industriels qui auraient des positions dominantes malgré eux.

 http://www.contrepoints.org/2014/11/29/189662-couper-goog...

Là où l'Europe se tire dans le pied:

L'hostilité des OGM en Europe va faire perdre à cette dernière des marchés et des brevets dans le domaine des biotechnologies. Ces dernière concernent beaucoup le domaine médicale. Il faut bien se mettre en tête que les chercheurs et les investisseurs iront là où la recherche en biotechnologie est la plus libre et certainement pas ou la croisade anti-OGM comme c'est le cas en Europe est quasi une croisade religieuse basée sur des contre-vérités et des idées reçues.

L'Europe se tire aussi une balle dans le pieds avec le refus de plusieurs pays européens comme l'France d'exploiter le gaz de schiste dans leur sous-sol. Une bonne façon de rester dépendant des pays producteur de pétrole et d'être dépendant de leurs prix. En Europe la croisade anti-schiste est aussi religieuse qu'avec les OGM. Aux USA les états qui l'exploitent le schiste affichent un croissance supérieur à la moyenne nationale et créée des milliers d'emploi et attirent des industries chinoise du textile.

 En France pays le plus hostile au schiste préfère la médiocrité économique et le chômage de masse.

 

L'Europe n'assurent pas la sécurité du monde libre:

Il faut être bien clair; le monde libre est assurée par l'armée américaine. Le budget de l'armée américaine lui permet d'être présent un peu partout dans le monde. C'est la présence de la 7ème flotte dans le pacifique qui assure les échanges commerciaux du monde entier et qui évite également des conflits entre la Chine et Taïwan ou un conflit entre les deux Corées. Conflits qui serait pas très bon pour les échanges commerciaux dans le pacifique. Les pays européens ont certes contribués avec les Etats-Unis à renverser le régime de Saddam et celui des talibans. Mais sans Etats-Unis les régimes de terreurs seraient probablement plus nombreux dans le monde. Il suffit de voir avec Obama qui a affaiblit l'Amérique et réduit son influence dans le monde comment les idéologies totalitaires et les régimes autoritaires on repris du poil de la bête. 

L'Europe n'est pas fiable pour Israël.

C'est peut-être le pire que l'Europe inflige au monde libre. Défendre les intérêts des palestiniens en subventionnant le Hamas un mouvement radical qui utilise l'argent du contribuable européens pour mener une lutte armée contre la seule démocratie et le seul état de droit de la région qu'est Israël. La politique en Europe envers Israël est très ambigüe. La reconnaissance d'un état palestiniens par certains membre comme la Suède est un mauvais signal. Pas que les palestiniens n'auraient pas droit à une nation mais parce que on rend légitime un état de non droit dirigé par des despotes ( l'autorité palestinienne ) et des radicaux ( le Hamas ) qui sont ouvertement antisémites.

Je terminerais par dire que si l'Europe à de bon ou de mauvais coté c'est parce que l'UE est composé de pays mieux dirigés que d'autres. On a d'un côté une France très étatisée avec des partis de gauche comme de droite qui dominent la scène française avec des programmes économiques étatistes et qui est trop sclérosé par des syndicats qui bloquent toute tentative de modernisation de l'état. Suivi d'autre pays latin comme l'Italie, le Portugal, la Grèce ou la tentation d'un état plus interventionniste est plus marquée.

Et de l'autre côté des pays plus libérales et plus ouvert comme l'Allemagne, la Grande- Bretagne, le Luxembourg la Pologne l'Autriche le Danemark ou les Pays-Bas et qui s'en sortent plutôt bien sur la durée.

D.J

 

 

 

17:40 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (13) | | | | | |  Facebook

04/12/2014

Ces faux-c....d' antiaméricains qui n'assument pas leur haine de l'Amérique

Qu'elle est l'un des points communs des antiaméricains à part détester l'Amérique? C'est de ne pas admettre leur antiaméricanisme sous le prétexte qu'ils n'ont rien du tout contre son peuple mais que ce sont leurs dirigeants qu'ils désapprouvent. J'ai pêché dans les commentaires de la Tribune de Genève un antiaméricain de service ( c'est pas ce qui manque ) qui passe son temps à baver sur l'Amérique. Et comme par hasard il est comme les autres qui haïssent le pays de l'oncle Sam:

" Sachez que je ne déteste pas les USA, ni son peuple qui visiblement commence à en avoir assez en revanche je déteste le gouvernement US, sa politique, ses mensonges, ses institutions guerrières tels que NSA, CIA, et autres OTAN, sa volonté de dominer le monde avec ses recettes valables que pour une poignée d'individus cyniques et cupides. "


Pas de bol Monsieur l'antiaméricain qui dit ne pas l'être car il aime le peuple américain. Car une bonne partie de la population américaine est loin comme vous de détester où d'y voir un grand problème sur l'action du gouvernement concernant les écoutes de la NSA, de la CIA de l'espionnage etc...

Une majorité désapprouve la récolte systématique des données de leurs appels, selon un sondage Gallup (53%) et un autre réalisé pour CBS (58%).

Mais quand la question posée évoque la lutte antiterroriste, les majorités s'inversent.

56% des personnes interrogées par l'institut Pew estiment "acceptable" de saisir les relevés téléphoniques "pour enquêter sur le terrorisme", contre 41%.

"En théorie, les Américains désapprouvent les programmes de récolte de données, mais une majorité est prête à les accepter dans certaines circonstances, pour combattre le terrorisme", explique à l'AFP Frank Newport, rédacteur-en-chef de Gallup. "Quand les Américains ne sont pas sûrs, et que c'est un problème complexe, les réponses changent".

http://www.gallup.com/poll/163043/americans-disapprove-go...

Il en va de même avec la guerre d'Irak en 2003 qui fut fortement soutenu par sa population. Aujourd'hui c'est environ la moitié qui considèrent que cette guerre était une bonne chose. ça fait beaucoup de monde chez ceux que vous dites ne pas détester et  qui ne pensent pas comme vous mais qui pensent plutôt comme ceux que vous détestez tel son gouvernement, ses politiques etc...

 http://www.levif.be/actualite/la-moitie-des-americains-co...

Pareil pour l'invasion de l'Afghanistan. Soutient massif de ceux que vous aimez envers ceux que vous détestez.

 http://french.china.org.cn/foreign/txt/2014-02/20/content...

Monsieur l'antiaméricain qui dit ne pas l'être car il aime le peuple américain nous commentent ci-dessous la décision du Congrès de ne pas fermer Guantanamo:

" Les USA se moquent des lois internationales.....c'est un pays voyou qui ne respecte d'ailleurs rien et tente de soumettre le monde entier a sa doctrine cupide... "

Pas de bol une fois de plus. Le peuple que vous dites aimer soutient à une large majorité la décision de ne pas fermer Guantanamo qui a été décidés par ceux que vous détestez. Est c'est ceux que vous aimez qui ont élu une majorité au Congrès ceux que vous détestez.

http://www.gallup.com/poll/171653/americans-continue-oppo...

 

Mais Monsieur l'antiaméricain qui dit ne pas l'être car il aime le peuple américain prétend ci-dessous qu'il n'est pas pro-russe et qu'il essaie d'être neutre dans ces commentaires. Si lui il est neutre mois je suis curé:

 

 " ce rejet de la politique US ne veut en aucun cas dire que je me soumets à la Russie ! J'essaie juste d'adopter un regard plus neutre.

Ce magniifique "support" de Kiev pour ses frères du Donbass, voilà ce qu'il advient des populations qui refusent la dictature étanusienne ! et la soumission à l'OTAN !

La Russie envoie surtout des convois d'aide humanitaire à ses frères d'Ukraine ( 7 au total ). M.POutine est un homme fiable et fidèle avec ses alliés comme toujours.

 il a non seulement la capacité, mais il a lui l'intelligence et la légitimité de 85 % de son immense population, qui fait tant défauts aux dirigeants de l'occident....

 

 

Le seul endroit qui souffre aujourd'hui c'est le Donbass, car privé de toute ressource de KIev ! soutenu par l'UE, US et OTAN, dans une guerre sans merci, bombardant sans relâches des civils, parce qu'ils ont le malheur de refuser la dictature des tyrans de Kiev, heureusement que la Russie leur envoie des convois entiers de nourriture. Si le Donbass fait comme la Crimée, les salaires seront payés. "


Monsieur l'antiaméricain qui dit ne pas l'être car il aime le peuple américain et qui n'est pas pro-russe non plus ( ses commentaires sur la Russie le prouve ) doit surement approuver que près de 70% des américains qu'il dit aimer ne peuvent pas comme lui blairer la Russie de Poutine et qu'un fort pourcentage toujours de ceux qu'il dit aimer la considère comme une menace.


http://www.derechos.org/peace/russia/doc/usarus195.html


On rappellera la détestation des anti-américains ( ceux qui aiment le peuple américains ) envers la NRA soutenus par près de 70% des américains


http://www.lexpress.fr/actualite/monde/amerique/fusillade...

Idem pour la religion évangélique et mormone et la religion en général pratiqué aux Etats-Unis par plus du 80% des américains que les Monsieur antiaméricains qui disent ne pas l'être car il aime le peuple américain considèrent rétrograde la religion aux Etats-Unis que certains vont même jusqu'à comparer les pratiquants comme Sarah Palin à des talibans.

Ces antiaméricains qui disent ne pas aimer que leur dirigeants n'ont pas compris que la population américaine approuvent justement et cela souvent en grande majorité les décisions de leurs dirigeants qui ne plaisent pas aux antiaméricains. Ou qu'ils désapprouvent en majorité ce que les antiaméricains soutiennent comme l'Obama care. Ne pas aimer la politique américaine dans son ensemble c'est ne pas aimer les américains qui sont souvent derrières les importantes décisions qui justement alimente l'antiaméricanisme.

Ces antiaméricains qui en plus ne peuvent pas s'empêcher de nous sortir leur terme débile " d'étasuniens " pour désigner les américains.

D.J


 

 

23:00 Écrit par Dominique Jordan dans USA | Lien permanent | Commentaires (32) | | | | | |  Facebook

02/12/2014

La différence entre les pro-Poutines et les pro-occidentales ( et atlantistes )

Sur un des blogs pro-Poutine de la Tribune de Genève une intervenantes qui ne semble pas apprécier le blog " résistance occidentale " suite à mon dernier billet le concernant invite les occidentalistes et atlantistes qui au lieu de critiquer la Russie a balayer devant notre porte et de nous occuper de nos problèmes tel la pauvreté, les discriminations etc...

 Nous les atlantistes qui défendons les valeurs occidentales; nous défendons  les valeurs libérales dans le monde entier peut-importe les origines, nationales, ethniques ou religieuses des populations. Puisque nous sommes des individualistes et non collectivistes.  Et nous dénonçons également les dérives totalitaires en occident. Quand je dit tentations totalitaires; il s'agit évidement des tentations liberticides comme celles qui visent à imposer de plus en plus d'interdictions, d'obligations au nom d'un politiquement correct ou de cette dérive hystérique de l'hygiénisme qui vise à nous imposer une ligne de conduite pour notre bien à tous. Nous combattons aussi dans nos sociétés occidentales toutes les dérives socialistes et étatistes de l'économie qui sont des dérives qui freinent les libertés individuelles donc qui freinent le progrès, l'innovation et surtout qui fait baisser le niveau de vie de chaque individu par des hausses d'impôts, de taxe et de charges sociales de plus en plus indispensables pour financer un état qui tend à grossir par son interventionnisme. Bien que nous sommes des amis de l'Amérique, nous fustigeons également la politique d'Obama et contre tout les américains qui détestent leur pays et ses valeurs libérales-conservatrices. Bref contrairement à ce que l'on nous accusent; nous balayons bien devant notre porte.

Si nous n'aimons pas la Russie ce n'est pas parce qu'elle est russe mais parce qu'elle n'est pas libérale. Son économie ne l'est pas, son président ne l'est pas et ses institutions ne le sont pas. Poutine à effectivement redressé l'économie russes dans un premier temps. Mais ce fut par des relances publiques financées par les rentes des produits pétroliers. Aujourd'hui la Russie coule. Ses revenus gaziers ne suffisent plus pour financer ses dépensent. Et pour couronner le tout c'est une économie qui dépend des fluctuations des prix du brut. La chute du rouble et des du cours du brut enfonce le clou et le pays avec. Une économie saine dépend des entrepreneurs et de leurs libertés d'entreprendre. La Russie se situe au 140ème rang mondiale pour la liberté économique. Liberté économique veut dire aussi capacité d'innover. Les Pro-Poutine devraient se poser la question de savoir pourquoi les révolutions technologiques naissent en occident et pas en Russie ni en Chine. Pour quoi ce n'est pas en Russie qu'est né internet? Pourquoi la Russie n'est pas dans la course des technologies du numérique. Pourquoi c'est l'occident et pas en Russie que l'on innove dans les biotechnologies, les nanotechnologies, dans les découvertes médicales majeures. Pourquoi la Silicon Valley et en Californie et pas dans la banlieue de Moscou? 

L'innovation ne profite pas qu'à ceux qui innovent. Elle profite à l'humanité entière. Si le modèle américain et occidental avec ses produits, ses inventions, sa culture s'exporte et domine le monde, ce n'est pas par impérialisme mais parce qu'elle elle profitable au plus grand nombre et que ce plus grand nombre les achète comme il achèterait n'importe qu'elle produit. L' origine du produit est pour eux secondaire. l'important est son efficacité. Même en Russie on écoute du rock on surf sur internet, on porte des jeans ou on mange au Mac Do. 

Les pro-Poutine eu se comportent bien différemment des amoureux des valeurs occidentales. Eux ils aiment Poutine parce qu'ils haïssent l'occident et ses valeurs libérales . Ils voient dans l'occident le responsable des maux de la planète. Du réchauffement climatiques en passant par toute les guerres au nom d'un capitalisme destructeur en oubliant comme toujours le rôle du bloc soviétique dans les interventions occidentales depuis la fin de la guerre 39-45. Poutine est une sorte de messie qui résistent contre ce qu'ils détestent. On se demande également si ils aiment sincèrement la Russie et les russes. 

Pour les pro-Poutine la menace sont les démocraties libérales et son " bras armé l'OTAN ". Mais c'est pourtant la Russie qui a de réelles visées impérialistes en voulant rattacher à la Russie les régions russophones d'Europe orientale. C'est Poutine le nostalgique de la défunte URSS qui en a regretté sa chute qualifiant de plus grosse catastrophe de l'histoire et non l'occident que les pro-Poutine accusent de vouloir relancer la guerre froide. Inutile de brandir aux Pro-Poutine la menace islamiste depuis le 11 septembre. Ils y voient une forcement une responsabilité américaine ans parler des complots américano-sionistes à l'origine du 11 septembre.  

Leurs saluts aux Pro-Poutine résident entre autres dans l'axe Moscou-Pékin. Leur jubilation des accords gaziers entre les Russie et la Chine montre qu'ils se contrefichent que cette accord soit bon ou mauvais pour la Russie. Ce qu'ils veulent avec cette accord c'est de voir enfin la fin de l'hégémonie du dollar et du déclin de l'occident Amérique en tête.

Je pourrais encore comprendre les pro-Poutine si dans leur choix contre l'occident si ils choisiraient des autres nations non occidentales libres et démocratiques. Mais lesquels? Israël? le Japon? la Corée du sud? Certainement pas. Trop ressemblant aux sociétés occidentales. Leurs choix dans des régimes despotiques pour contre l'occident et l'Amérique ( Russie, Chine, Venezuela et aussi l' Iran quand c'est nécessaire ) démontrent qu'ils sont bien des ennemis des libertés et ennemis de ceux qui les portent universellement tel l'occident.

Et cela jusqu'au jour où la Russie ( faut l'espérer ) verra des forces libérales et démocratiques diriger le pays et faire de la Russie une grand puissance libérales. Ce jour-là les Pro-Poutine d'aujourd'hui traiteront les libéraux russes et la Russie de vendu à l'occident et à l'Amérique et deviendront des Russies bashing  et regretterons la Russie despotique de Poutine et irons tout dépités chercher de nouveaux alliés contre les libertés universelles portée par l'occident. 

D.J

  

19:36 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, Résistance | Lien permanent | Commentaires (18) | | | | | |  Facebook

01/12/2014

Le blog " Atlantiste " change de nom

Le blog Atlantiste change de nom mais pas de combat. Il continuera de défendre les valeurs occidentales que ce soit en Europe, en outre - Atlantique ainsi que dans le reste du monde. Et cela en prenant le nom de Bloc-occidental ou résistance occidentale. 

Sur mon blog il est mis en lien sur " résistance occidentale "

http://bloc-occidental.blogspot.fr/

16:21 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (39) | | | | | |  Facebook

30/11/2014

Votations fédérales: 3 baffes pour un non.

19:07 Écrit par Dominique Jordan dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

29/11/2014

Les abus " De stop abus radar "

Pour ceux qui ne connaissent pas " Stop abus radar "; ce dernier est une page facebook contre " les abus des radars routiers " qui affiche un succès sur facebook. Groupe né d'un automobiliste qui s'est senti lésé en étant pas deux fois amendé pour excès de vitesse et pour un feu grillé.

Pour commencer, on se demande qui abuse le plus? Malgré la multiplication des radars avec les mises en garde de la police qui souvent avise les automobilistes des futurs contrôles radars ainsi que loi très sévère contre les chauffards " via sicura "; il se trouve encore des automobilistes et cela régulièrement qui se font prendre avec des  dépassement du double de la vitesse autorisée que se soit sur autoroutes, routes secondaires ou en localité. J'imagine pas jusqu'où irait l'irresponsabilité de certains automobilistes si les contrôles radars étaient plutôt rares. Faut bien se dire que si il y a une multiplication des contrôles routiers et une sévérité contre ceux qui abusent de la vitesse ce n'est certainement pas due à un excès de prudence et de responsabilité de la part de certains automobilistes. Les excès de vitesse restent l'une des causes principales des morts sur la route. Ce qui ne serait pas un trop grand problème si seul le fautif se tue. Mais les morts due à des chauffards sur la route sont souvent des victimes qui roulaient prudemment. Ceux qui pestent contre les radars et qui approuvent " Stop abus radars " seront probablement les premiers à crier à l'injustice le jour où eux ou un membre de leur famille sont gravement victimes d'un chauffard. Ils seront capable de dénoncer la police en leur disant " comme par hasard ils ne mettent pas des radars là où il faut ".

Les deuxième abus " de stop abus radar " c'est de dénoncer que les radars sont souvent installés là où il ne servent à rien. Comme d'en mettre sur des routes lignes droites ou en ville à 3 heurs du matin là où les rues sont désertes. Ils oublient un peu le côté répressif des radars pour mettre hors d'état de nuire les cinglés du volant. Ce serait un non sens d'en placer à la sortie d'un virage en épingle à cheveu où un fort excès de vitesse est impossible ou en placer en ville aux heures de pointe quand ça bouchonne. Quand à dire qu'il vaut mieux les mettre à proximité des écoles ça peut aussi se discuter. Le but n'est pas non plus d'attendre un excès de vitesse aux sorties des écoles pour prouver que celui qui a tué un écolier roulait beaucoup trop vite. A ces endroits je préfère la présence d'un policier ou de patrouilleurs qui protègent les enfants en arrêtant la circulation pour les faire traverser la route avec en plus la multiplication des ralentisseurs. Là on parle de préserver le vie des enfants et pas compter sur des radars que beaucoup peuvent ignorer leurs présences et devenir un grand danger pour les enfants.

L'autre abus de " Stop abus radar " et de dénoncer les radar comme étant des pompe à fric. Bon j'imagine mal de faire des contrôles radar sans amendes en cas d'excès de vitesse. Autant pas en mettre. La police du reste s'en défend que la vocation pécuniaire des radars n' en est pas une.

http://www.24heures.ch/vaud-regions/radars-pecuniaires-po...

Le troisième abus " de Stop abus radar " et l'auteur même du groupe Facebook en donnant la raison pour lequel il a créer cette page:

" La création de la page est née d’un coup de gueule pendant le premier semestre 2013. «J’ai grillé un feu rouge pour 0,57 seconde dans une descente à Lausanne. Un autre automobiliste était juste derrière moi, je ne pouvais pas planter sur les freins. Dans la même journée, j’ai été amendé pour un dépassement de mon temps de parcage de 9 minutes. Et quelques jours plus tard, j’ai été flashé à 34 km/h dans une zone limitée à 30 km/h. Je roule beaucoup et toujours prudemment, je n’ai jamais subi de retrait de permis. Mais là, franchement, je me suis senti criminalisé.» "

Pour avoir grillé un feu en localité; il faut soit pas le voir, soit rouler trop vite ou accélérer quand il passe au orange. L'histoire du type derrière qui l'a empêché de freiner et le problème de celui qui ne respecte pas les distances de freinage. Bref son exemple montre qu'il n'a surement pas ralenti quand le feu venait au orange et qu'il a surement accéléré et que l'autre derrière faisait pareil. Pour le temps de parcage c'est déjà plus compréhensible; surtout si il a payé une heure et plus. Abusé sur un temps de parcage ne met pas en danger la vie d'autrui. Quand au dépassement du 30 KM/H en étant à 34 km/h montre bien qu'il ne roule pas toujours aussi prudemment comme il le prétend. Si l'on déduit les 3 KM/H selon la loi routière et que l'on déduit la marge du compteur de la voiture qui généralement est supérieur à la vitesse réelle, il devait rouler proche du 40 KM/H compteur. Quand à évoquer sentir une criminalisation; je doute qu'il a été arrêté et menotté par la police mis en garde à vue et pénalement puni au tribunal par une peine de prison comme c'est le cas pour tout les actes criminelles.

Le 4ème abus de " stop abus Radar " et que l'auteur de cette page facebook se trompe de combat. Les pompes à fric ne sont pas les radars car ça dépend essentiellement du comportement du conducteur. Les pompes à fric sont les divers taxes que l'on nous sort sans arrêt et que l'on prélève sur les automobilistes pour financer tout est n'importe quoi. Il en va de même par la multiplication des places de parcs payantes en ville dont les tarifs ne cessent de prendre l'ascenseur et cela pour pourrir la vie des automobilistes. On veut de plus en plus empêcher la voiture de circuler en ville  pour inciter les personnes à prendre les transport en commun. Ce ne sont pas les radars qui violent les libertés individuelles des automobilistes mais les politiques anti-voitures des politiciens collectivistes. La dernière grèves des TPG à Genève est un avant goût de ce qu'ils nous attend à l'avenir. Etre dépendant des transports en commun et être pris en otages par les grèves, les pannes, les retards etc... Alors que dans une société libre on devrait toujours avoir le choix de son mode de locomotion. 

Pour en terminer avec cette histoire d'abus des radars. Cela fait 30 ans que j'ai le permis voiture et moto. En 30 ans je me suis fait pincé deux fois par un radar. ( les deux fois en moto ) 40 frs à chaque fois pour 1 et 2 K/M en trop après déduction que permet la loi. C'est rien en 30 ans. Pour moi et pour beaucoup la pompe à fric est l'état avec ses impôts et ses divers taxes pas les radars.  

D.J

 

17:02 Écrit par Dominique Jordan dans Société, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | |  Facebook

28/11/2014

Le dollar: encore un autre fantasme des antiaméricains

" Le dollar est bientôt fini... la mort du dollar est proche... le dollar est une monnaie de singe qui ne vaut plus rien etc...etc... " Les antiaméricains s'en donnent à cœur joie d'enterrer la monnaie émise par le pays qu'ils détestent. Le récent accord gazié entre le chine et la Russie qui sera échangé en rouble et en Yuan et non plus en dollar renforce cette idée de la fin annoncée du dollar sur le marché des devises. On va même jusqu'à y voir la devise chinoise supplanter le dollar. 

Ce qui est marrant dans cette histoire; c'est que la monnaie qui ne vaut plus rien et qui est bientôt morte et supplanté bientôt par le Yuan est prisé par presque tout les investisseurs du monde entier. Le dollar reste la monnaie la plus achetée dans le monde. En 2013 le 87% transactions dans le monde l'est en dollar. Le Yuan c'est 2,2%. Même le Peso Mexicain est plus prisés que la monnaie chinoise ( 2,5% des transactions mondiales ).

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international...

C'est toute la différence entre des illuminés qui vivent dans leurs rêves et ceux qui ont les pieds sur terre tel les investisseurs.

Le dollar est loin d'être supplanté par une autre monnaie. Seul l'Euro pourrait à l'avenir talonner le Dollar. Mais pour les antiaméricains qui sont souvent également anti-occidentales; la montée de la devise européenne n'est pas non plus une bonne nouvelle. Leur espoir vient de la Chine et de la Russie. Malgré que la première s'essouffle et que la seconde coule.

Le dollar est loin d'être supplanter car acheté massivement parce que le dollar est une valeur sûr. Le dynamisme de l'économie américaine innovante et qui tire l'économie mondiale en est la raison principale. Et cela emmerdent les antiaméricains qui voient le monde aller dans le sens qu'ils n'aiment pas. Plus de 50% des échanges commerciaux le sont entre les sociétés occidentales notamment entre l'Union européennes et les Etats-Unis. Je lis souvent sur les forum que les Etats-Unis essaient de détruire et ruiner l'Europe ( par exemple en provoquant des crises comme en Ukraine ) pour positionner leur domination mondiale. Rien n'est plus stupide que d'imaginer un tel scénario. L'Europe est le principale client des Etats-Unis. Une ruine de l'Europe serait très mauvaise pour l'économie américaine et non le contraire. C'est comme d'imaginer un entrepreneur ruiner volontairement son principale client.

D.J

 

19:08 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (12) | | | | | |  Facebook

27/11/2014

Analyse de Guy Millière sur les émeutes à Fergusson

Guy Millière je le rappel est l'un des intellectuels  français qui connaît le mieux la société américaine et son fonctionnement. Et forcement il en sait un peu plus que les médias traditionnels  sur ce qui se passe à Fergusson et surtout aux origines de ces évènements. Millière nous décrit dans son billet un président ( Obama ) qui jette de l'huile sur le feu au lieu d'apaiser et évoque ses critiques sur un parti démocrate qui porte une lourde responsabilité envers  cette partie de la communauté noire qui végète dans la pauvreté et l'exclusion. Guy Millière détail exactement le portrait du jeune noir tué par le policier et les cause de sa mort qui n'ont rien de raciste ou d'une quelconque bavure policière. Guy Millière évoque ce que les médias n'évoquent pas. Comme celle d'une Amérique qui n'est pas raciste contrairement à ce que l'on peut lire dans ces mêmes médias et surtout dans les forums  des lecteurs squattés par des anti-américains primaires. Ce qui ne vaut pas dire que le racisme est inexistant aux Etats-Unis mais que ce racisme est souvent brandi là où il n'est pas et que la racisme anti-blanc aux Etats-Unis est aussi une réalité dont-on parle jamais.

D.J

Guy Millière – Ce jeudi est le Thanksgiving Day, l’une des fêtes les plus importantes aux Etats Unis, célébrée chaque année depuis 1863, en souvenir du premier Thanksgiving Day, célébré, lui, en 1621, par les Pilgrim Fathers et leur entourage.

Il s’agissait alors de rendre grâce à Dieu d’avoir permis aux nouveaux arrivant d’avoir pu survivre sur leur terre promise. La parole de John Winthrop, souvent citée par Ronald Reagan, était dans leurs pensées : « Nous serons une cité sur la colline, les yeux du monde seront tournés vers nous ». John Winthrop signifiait par là que ce que les nouveaux arrivants devait bâtir avait à être exemplaire et constituer un espoir pour les peuples de la terre. C’est sur cet idéal que les Etats Unis se sont édifiés, et ils ont été, par delà les vicissitudes, un pays qui n’a cessé d’être fondamentalement tourné vers cet idéal. C’est pour cette raison que je suis profondément attaché aux Etats Unis. C’est pour cette raison aussi que lorsqu’on porte atteinte à l’idéal, je suis en colère. Je n’ai cessé de penser que Barack Obama était porteur d’une trahison de l’idéal. Je l’ai écrit, et cela, hélas, ne cesse de se vérifier.

Ce qui se passe présentement à Ferguson et dans d’autres villes américaines est une incarnation supplémentaire de la trahison. Barack Obama n’a cessé de vouloir rabaisser et déchirer les Etats Unis, et il n’a, dans ce cadre, jamais cessé de souffler sur les braises de la division raciale, aidé en cela par son Ministre de la Justice, Eric Holder.

Lors d’un incident tragique survenu en février 2012 à Sanford, en Floride : l’agression d’un surveillant d’un quartier résidentiel par un jeune Afro-Américain qui avait conduit à la mort de ce dernier, Barack Obama s’était déjà mal comporté, et bien que le surveillant du quartier résidentiel ait été acquitté, la vie de celui-ci a été détruite. Il a été accusé d’avoir commis un « crime raciste ». Sa tête a été mise à prix par des organisations racistes anti-blanches. Barack Obama est allé, à l’époque jusqu’à déclarer que le jeune Afro-Américain aurait pu être son fils !

Lors de l’incident tragique qui a conduit il y a quelques mois au décès de Michael Brown à Ferguson, Barack Obama a tenu des propos qui ne valaient guère mieux. Des émeutes ont eu lieu à l’époque et les propos de Barack Obama ont, plutôt, jeté de l’huile sur le feu (ceux d’Eric Holder aussi). Lorsque le grand jury s’est prononcé concernant la nécessité ou non d’inculper le policier qui a tiré sur Michael Brown, Barack Obama aurait pu parler autrement et se poser en garant des institutions : c’et ce qu’il n’a pas fait. Et tout en appelant au « calme », il a déclaré que la décision de justice qui venait d’être prise convenait à certains Américains, mais ne convenait pas à d’autres, qui étaient en colère, ajoutant que la colère de ces derniers était légitime ! Déclarer légitime une colère contre une décision de justice n’est pas conforme à un appel au calme et au rôle d’un Président des Etats Unis, a fortiori lorsque des émeutiers sont prêts à passer à l’action.

Des émeutes ont donc eu lieu. Plus graves que lors de la mort de Michael Brown. Des commerces, des immeubles et des voitures ont été incendiés. La responsabilité de Barack Obama est accablante (celle d’Eric Holder aussi). Le calme reviendra tôt ou tard, mais l’huile à nouveau jetée sur le feu risque d’avoir des conséquences plus durables.

Obama et Holder ne sont, je dois le dire, pas les seuls responsables. Les grands médias ont eux aussi jeté de l’huile sur le feu : ce qu’ils avaient fait déjà lors de la mort de Michael Brown et lors de celle du jeune Afro-Américain tué à Sanford (Trayvon Martin).

Le discours général a été qu’un « jeune noir sans armes a été tué par un policier blanc ; le policier a été acquitté par un jury composé d’une majorité de blancs ». Il était aisé de lire en filigrane : un policier raciste blanc a tué un noir innocent, juste parce qu’il était noir ; un jury raciste blanc a acquitté le policier raciste blanc par solidarité raciste.

La réalité est très différente : le jeune noir en question était un revendeur de crack

 

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

La réalité est très différente :

 

  • Le jeune noir en question était un revendeur de crack. Il venait d’attaquer une épicerie, et d’y voler des cigares en agressant violemment l’épicier.

  • Il marchait au milieu de la rue, sous l’emprise de stupéfiants, en compagnie d’un complice.

  • Un policier lui a demandé de ne pas rester au milieu de la rue.

  • Le jeune noir s’est dirigé vers la voiture de police, a insulté et frappé le policier, puis a tenté de lui dérober son arme.

  • N’y étant pas parvenu, il a tenté de s’enfuir.

  • Le policier est sorti de la voiture de police et a demandé au jeune noir de s’arrêter.

  • Le jeune noir s’est rué avec violence sur le policier, qui a tiré, et tué le jeune noir.

  • On peut préciser que le policier mesure trente centimètres de moins et pèse quarante kilos de moins que sa victime.

  • Le grand jury a pris sa décision sur la base de trois rapports d’autopsie, de plusieurs expertises balistiques, et de rapports médicaux établissant les blessures subies par le policier, et la présence de l’ADN du jeune noir sur les blessures.

 

 

La mort d’un jeune homme est tragique, même s’il s’agit d’un criminel. Mais on est loin des descriptions biaisées mises en circulation. Le jury a pris sa décision sur la base des faits, et le procureur l’a expliqué en détail. Le policier a pu parler à la télévision, entre deux discours falsificateurs à charge contre lui, et a répété ce qu’il a dit à la justice. Il était en légitime défense, même si le jeune noir n’avait pas d’arme. Il a agi comme un policier doit le faire en pareilles circonstances. Le jury a dit ce qu’il avait à dire. Justice est faite.

Non seulement en France madame Taubira a eu une éruption de racisme anti blanc et d’anti-américanisme, mais les grands médias, en présentant les faits d’une manière aussi biaisé que les grands médias américains se sont livrés à un exercice de désinformation supplémentaire. Ils disposaient des faits. Ils les ont tronqués et ont pratiqué le mensonge par omission.

On a entendu le discours sur la persistance du racisme que sont censés subir les noirs aux Etats Unis.

Quiconque connait la société américaine et l’analyse de manière honnête sait que les Etats Unis sont une société très largement aveugle aux couleurs de peau et aux appartenances ethniques. Les agressions de noirs par des blancs sont infiniment rares, tout comme les discriminations exercées par des blancs envers des noirs. Le parti républicain et le camp conservateur comptent dans leurs rangs des noirs d’une immense qualité : entre autres Allen West et Ben Carson. Des noirs conservateurs ont été élus ou réélus au Congrès lors de la récente élection, en Caroline du Sud ou en Utah. L’un des plus grands penseurs américains contemporains, Thomas Sowell, est noir.

Le triste résultat est une surdélinquance massive dans la population noire 

 

Le principal racisme aujourd’hui aux Etats Unis est le racisme anti blanc qui imprègne une large frange de la population noire, depuis le développement de la contre-culture dans les années 1960. Les noirs conservateurs sont l’objet d’une vindicte des noirs radicaux et politiquement corrects. Le parti démocrate entretient un électorat noir captif à coups d’allocations sociales et en flattant tout ce qui émane des conséquences de la contre-culture des années 1960.

Le triste résultat est une surdélinquance massive dans la population noire : si bien plus de noirs sont en prison, c’est que bien plus de noirs sont criminels. Le triste résultat est l’existence d’une sous-classe noire dans laquelle existent des contre-valeurs valorisant le crime, l’usage de drogue, la violence envers les femmes : tout cela est exalté, entre autres, dans le gangsta rap. Le triste résultat est le très grand nombre de mères célibataires noires et d’enfants noirs élevés sans père. Le triste résultat est l’auto-exclusion d’une large partie des noirs qui vivent dans des quartiers où le règne des gangs fait fuir les blancs. Le parti démocrate continue à s’appuyer sur tout cela et, tout en disant combattre les discriminations subies par les noirs, renforce l’auto-exclusion. Thomas Sowell a écrit qu’il avait eu la chance de grandir avant l’explosion de la contre-culture et l’auto-exclusion. Condoleeza Rice, ministre sous George Walker Bush, a déclaré qu’elle s’était tournée vers les Républicains et les conservateurs parce qu’ils incarnent les valeurs essentielles de l’Amérique et ne cultivent pas l’auto-exclusion qui maintient les noirs dans une marge délétère.

Si Michael Brown n’avait pas été élevé dans cette marge délétère, son destin aurait pu être différent. Chaque jour aux Etats Unis, des jeunes noirs sont tués par d’autres jeunes noirs, parce qu’ils sont les uns et les autres dans cette marge délétère. Là est la véritable tragédie. Un jeune noir a été tué dans le cadre d’une agression qu’il était en train de commettre, en Floride, en 2012. Un autre jeune noir a été tué cette année dans le cadre d’une agression qu’il était en train de commettre, à Ferguson. Ce sont deux exceptions à la règle. Si les médias cessaient d’être obnubilés de manière pavlovienne par les exceptions, et regardaient l’effroyable règle qui condamne tant de jeunes noirs à mourir dans la violence ou à finir en prison, on pourrait dire qu’ils informent vraiment, et qu’en pointant du doigt le réel problème, ils permettent de se pencher effectivement sur celui-ci.

Les émeutiers présentement aux Etats Unis sont dans la haine et l’autodestruction. L’occupant de la Maison Blanche est dans la haine et la destruction. Tous ceux qui prétendent informer et ne le font pas contribuent à la haine et à la destruction, et contribuent à enfoncer des millions de noirs américains dans une condition qui les condamne à avoir une vie violente, misérable et brève.

Les émeutes de Ferguson resteront un signe sombre sur les années Obama. L’information sur les émeutes de Ferguson restera un signe sombre sur les grands médias, aux Etats Unis, et en France.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Guy Millière pour Dreuz.info.

17:06 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (11) | | | | | |  Facebook

26/11/2014

Aux USA, 93% des noirs sont tués par des noirs, ça ne vous déclenche pas une larme, Mme Taubira?

 

url

Selon les statistiques du ministère de la Justice américain, 93% des noirs qui ont été assassinés l’ont été par des noirs.

7% des crimes commis sur des noirs l’ont été par des blancs.

Christiane Taubira n’est sortie de son silence que pour commenter ce cas, rare, où un noir, Michael Brown, a été tué par Darren Wilson, un policier blanc.

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Christiane Taubira stigmatise la haine et le racisme, dresse les uns contre les autres, excite la communauté noire au lieu d’apaiser.

« Profilage racial, exclusion sociale, ségrégation territoriale, relégation culturelle…des armes, la peur…Fatal cocktail ! » dit-elle, pour envenimer les rapports pourtant largement dépourvus de racisme entre blancs et noirs en France.

Ce n’est pas là le rôle d’un ministre de la République. C’est le mode de pensée d’un militant.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Hervé Roubaix pour Dreuz.info.

18:28 Écrit par Dominique Jordan dans USA | Lien permanent | Commentaires (7) | | | | | |  Facebook

25/11/2014

ONU: Les Etats-Unis refusent à juste titre une résolution contre le nazisme

Victimes du communismeUne résolution de l'Onu ( une mascarade de plus ) demandant de condamner et de lutter contre la glorification du nazisme et du néonazisme et tout ce qui se rapporte comme le racisme ou l'intolérance  a été rejeté par les USA le Canada et l'Ukraine Plus de 50 pays la plupart occidentaux se sont abstenus. Ces pays qui l'on rejeté et qui se sont abstenus ont bien fait de la faire car ça commence à devenir franchement un véritable foutage de gueule de pondre des lois et des résolution sans cesse contre le nazisme et ne jamais rien faire concernant le communisme dont sa barbarie, sa brutalité son racisme et son intolérance n'a rien à envier au nazisme.  Le communisme malgré ses 100 millions de morts, ses massacres de masse, ses génocides il y a toujours des décérébrés qui glorifient cette idéologie de mort et qui font dans le négationnisme le plus crasse comme de prétendre que le communisme n'avais rien à voir avec l'URSS ou Staline: Qui est une bonne façon de ne pas vouloir faire un devoir de mémoire.

 De plus l'ONU pond une nouvelle résolution contre une idéologie qui est officiellement morte en 1945. Aujourd'hui il n'existe aucun pays dont le pouvoir se réclame du nazisme hitlérien. Ce qui n'est pas le cas du communisme qui sévit encore dans des pays comme Cuba, la Corée du nord, le Vietnam, la Biélorussie ou encore la Chine. Ou encore les sous produits du communisme comme les régimes socialistes au Venezuela ou en Bolivie où la tentation totalitaire de ces pouvoirs socialistes est réelles. Pays qui commettent des crimes politiques et qui ont eu le culot voter pour cette résolution. L'ONU fidèle à lui-même.

Tous ces pouvoirs communistes encore sur pieds dans le monde sont bien des régimes totalitaires et criminelles héritées de l'URSS. Evidemment la Russie de Poutine à ratifié cette résolution après avoir glorifié récemment les 100 ans de la mort de Lénine l'un des plus grand criminel de l'histoire. Israël a également accepté cette résolution mais pour des raisons évidentes due au passé des juifs sous le nazisme et le génocide dont ils furent victimes.

Il existe bien sur des groupes néonazis violents et qui se réclament de cette idéologie et dont la vigilance face à ces extrémiste et de mise mais leurs potentiel de nuisance et bien souvent moins important que les groupes d'extrême gauche qui régulièrement font la une des journaux pour leurs comportement violents en groupe comme récemment en France dans le Tarn avec la mort du jeune militant Remy Fraisse.

C'est bien l'extrémisme de gauche la plus grande menace. Car l'impunité dont bénéficie l'idéologie communiste profite aux idéologues qui ne se gênent pas de s'en réclamer par leur militantisme révolutionnaire.

L'idéologie communiste est bel et bien le plus grand impuni de l'histoire.  

18:09 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (7) | | | | | |  Facebook

22/11/2014

Pour ceux qui croient aux périls évoqués par les initiants d'Ecopop

Les 13 pires prédictions du Jour de la Terre de 1970

PubliéPar Contrepoints, le 14 mai 2013 dans Environnement

En 1970, lors du lancement du Jour de la Terre, on nous prédisait la mort, la destruction et la maladie. Qu’en est-il aujourd’hui, 43 ans plus tard.

Par Seth Gambee, depuis les États-Unis.

Il y a 43 ans, plus de 20 millions d’Américains participaient à la première « célébration » du Jour de la Terre le 22 avril 1970. Ce n’était pas vraiment une « célébration »… ça ressemblait plus à une marche funèbre. La 5ème Avenue de New York avait été fermée à la circulation tandis que plus de 100.000 personnes assistaient à des concerts, des conférences et des spectacles de rue. Plus de 2 000 universités à travers le pays ont mis sur pause leur protestations pacifistes assez longtemps pour se mobiliser contre la pollution et la croissance démographique à la place. Les États-Unis étaient encore engagés dans une guerre impopulaire, les scandales faisaient vaciller le gouvernement, et l’économie était en grande difficulté.

Earth Day, Then and Now (Le jour de la Terre, Hier et Aujourd’hui) est un très bon article qui couvre les différentes questions et tactiques employées ces 43 dernières années.

Les 13 pires prédictions du Jour de la Terre

Les événements qui ont lancé le Jour de la Terre prédisaient la mort, la destruction et la maladie sauf si nous faisions exactement ce que ces progressistes exigeaient. Voici leur 13 pires prédictions faites le Jour de la Terre, le 22 avril 1970…

Jugez par vous-même l’exactitude de ces appels à la peur… mais avant, faites cet exercice simple : c’est le printemps dans beaucoup d’endroits… allez dehors, trouvez une fleur éclose, et voyez si vous avez besoin de faire la même chose que ce pauvre gars doit faire dans cette pathétique photo de propagande des années 70.

Les 13 pires prédictions faites le Jour de la Terre, en 1970…

http://www.freedomworks.org/blog/joncgabriel/the-13-worst...

1. « Ce sera la fin de la civilisation dans 15 ou 30 ans à moins de prendre des mesures immédiates contre les problèmes qui se posent à l’humanité. » – George Wald, biologiste à Harvard.

2. « Nous faisons face à une crise environnementale qui menace la survie de cette nation, et du monde entier comme espace de vie convenable pour l’espèce humaine. » – Barry Commoner, Biologiste à l’université de Washington.

3. « L’Homme doit arrêter de polluer et conserver ses ressources, pas seulement pour améliorer l’existence, mais pour éviter à l’espèce une intolérable détérioration et une possible extinction. » – Éditorial du New York Times.

4. « La population va inévitablement et complètement dépasser tous les petits accroissements de production de nourriture que nous faisons. Le taux de mortalité augmentera jusqu’à ce qu’au moins 100 à 200 millions de personnes par an meurent de faim pendant les dix prochaines années. » – Paul Ehrlich, biologiste à l’université de Stanford.

5. « La plupart des gens qui vont mourir dans le plus grand cataclysme de l’histoire de l’humanité sont déjà nés… [D’ici 1975] certains experts sentent que les disettes dépasseront le niveau actuel de faim et de sous-nutrition et s’intensifieront en des famines de proportions inimaginables. D’autres experts, plus optimistes, pensent que la collision ultime nourriture-population n’aura pas lieu avant les années 1980. » – Paul Ehrlich.

6. « Il est déjà trop tard pour éviter les grandes famines. » – Denis Hayes, organisateur du Jour de la Terre.

7. « Les démographes sont presque tous unanimes sur le sinistre calendrier suivant : d’ici 1975 des famines généralisées commenceront en Inde ; elles se répandront pour englober en 1990 toute l’Inde, le Pakistan, la Chine et le Proche-Orient, l’Afrique. D’ici l’an 2000, ou probablement plus tôt, l’Amérique du Sud et l’Amérique centrale vivront des conditions de famine… D’ici l’an 2000, dans 30 ans, le monde entier, à l’exception de l’Europe de l’Ouest, l’Amérique du Nord, et l’Australie, sera affamé. » – Peter Gunter, Professeur à l’université du Nord Texas.

8. « Dans dix ans, les habitants des villes devront porter des masques à gaz pour survivre à la pollution atmosphérique… D’ici 1985, la pollution de l’air aura réduit de moitié la quantité de lumière du soleil atteignant la croute terrestre. » – Life magazine.

9. « Considérant le niveau actuel d’accumulation d’azote, ce n’est qu’une question de temps avant que la lumière ne soit filtrée par l’atmosphère et qu’aucune de nos terres ne soit exploitable. » – Kenneth Watt, écologiste.

10. « La pollution atmosphérique… va certainement voler des centaines de milliers de vies rien qu’au cours des prochaines années. » – Paul Ehrlich.

11. « D’ici à l’an 2000, si la tendance actuelle se maintient, nous utiliserons du pétrole brut à un tel taux… qu’il n’y aura plus de pétrole brut. Vous roulerez jusqu’à la station service pour faire le plein, et on vous répondra ‘je suis vraiment désolé, on est à sec' ». – Kenneth Watt, écologiste.

12. « [Une] théorie part du principe que la couverture nuageuse va continuer à s’épaissir au fur et à mesure que plus de poussières, fumées et vapeur d’eau seront crachées par les cheminées d’usines et les avions. Protégée de la lumière du soleil, la planète sera fraiche, la vapeur d’eau tombera et gèlera, et une nouvelle ère glaciaire fera son apparition. » – Newsweek magazine.

13. « Le monde s’est brusquement refroidit depuis à peu près vingt ans. Si la tendance actuelle se confirme, la température moyenne du globe aura baissé de 4 degrés en 1990, et de 11 degrés en 2000. C’est à peu près deux fois ce qu’il faudrait pour nous retrouver dans une ère glaciaire. » – Kenneth Watt.

43 ans plus tard, est-ce qu’une seule de ces 13 pire prédictions du Jour de la Terre est devenue réalité ?

Non.

Tout particulièrement les prédictions 12. et 13.

Et pourtant nous sommes encore là à écouter toujours la même musique des mêmes progressistes…

… toujours sur leurs chaires médiatique prédisant la ruine et le pessimisme, la mort et la destruction.

Que devrions-nous faire du « Jour de la Terre » ?

J’en ai assez d’entendre les gens dire que quiconque n’est pas d’accord pour dire que le ciel nous tombe sur la tête est juste un « négationniste du réchauffement climatique » qui n’en a rien à faire de la planète. Ils parlent de nous comme si nous versions de l’huile de moteur usée dans les tuyaux d’alimentation en eau de notre voisin pendant qu’il a le dos tourné… Ils agissent comme si nous avions forcément un million d’actions Exxon et BP… ou que nous ne recyclions jamais. Ils nous disent qu’il y a trop de gens sur terre (pourtant je n’en entends aucun proposer de renoncer à sa place au soleil…).

Voici les faits

La terre n’est PAS surpeuplée : il existe même très peu de pays dont les habitants font assez d’enfants pour les remplacer…

Nous ne manquons PAS de ressources.

Regardez cette illustration… et puis revenez ici me dire que nous n’avons pas assez de place pour tout le monde :

Stupéfiant… Je vois PLEIN d’espace restant pour des exploitations agricoles, des villes, des quartiers résidentiels, des parcs municipaux, des forêt domaniales, des réserves naturelles…

Dieu lui-même a dit ceci :

Car la terre est pleine, et il y a assez, et même en réserve ; oui, j’ai tout préparé et j’ai donné aux enfants des hommes d’agir par eux-mêmes.

Les gars, à mon humble avis, je pense qu’il y en a largement assez. Largement assez de nourriture… largement assez d’espace.

Ce n’est pas un problème de « manque » de ressources… c’est un problème de répartition de ressources. En ce moment même, les gens insistent pour que l’État prenne le contrôle de cette énorme responsabilité (le même État qui n’est pas capable de tenir un budget en équilibre ?) … et l’État échoue lamentablement.

Qui souhaite vraiment qu’un bureaucrate nous dicte quelle sorte de nourriture nous pouvons faire pousser ou produire ? Ou nous dise combien de fois nous pouvons tirer la chasse d’eau, ou quel type d’ampoule électrique nous devons utiliser ? Ou invente une nouvelle taxe fondée sur une présumée « empreinte » ?

Vraiment ?

Deux choix s’offrent à nous

1. Succomber à la paresse et demander à l’État de nous dicter chaque aspect de notre vie de tous les jours en nous taxant pour ce « service »…

2. Ou grandir et se prendre en main, agir de notre propre chef de manière responsable en tant qu’individus et peuples.

Personnellement, je préfère l’option 2. Et vous ? C’est votre vie… Êtes-vous assez grand pour décider par vous-même comment la vivre ?


Sur le web.
Traduction : Laurett pour Contrepoints

20:22 Écrit par Dominique Jordan dans Histoire, Politique | Lien permanent | Commentaires (5) | | | | | |  Facebook

20/11/2014

La climatologie n'est plus une science elle est devenue une idéologie

 

Et elle le restera tant que les climatologues continuerons à nous prendre pour des cons et tant que les socialistes ( dont j'inclus les verts, les extrémistes de gauches et autres communistes ) instrumentaliseront le réchauffement climatiques pour nous faire croire que le capitalisme nous amène droit contre un mur. Et surtout tant que les avis et études qui contredisent la thèse dominante du réchauffement climatique sont catalogués de fantaisistes et voir même d'irresponsabilité de la part de leur auteurs. La climatologie est devenue la seule science ou la contradiction ( tel sur l'évolution du climat ) est interdite.  

Ces jours-ci avec la vague de froid record qui s'abat sur les Etats-Unis ( après celle de l'année passé et surement celle de l'année prochaine ) où les 50 états dont Hawaï ont enregistré ces jours-ci des températures de zéro degrés ou en dessous de zéro. Evidement ce froid extrême ne peut qu'être imputé aux réchauffements climatiques. Alors qu'il y a 15 ou 20 ans on nous jurait mordicus que les hivers froid et neigeux allaient devenir de plus en plus rare. Il y a même sur les forums des crétins par antiaméricanisme qui vont jusqu'à prétendre que les américains pris dans les tempêtes de neige ou qui sont victimes des fortes baisses de températures en dessous de zéro récoltent ce qu'ils ont semé en refusant de signer les accords de Kyoto pour lutter contre le réchauffement climatique. C'est un peu comme si l'on accusait les américains d'être victime par leur faute de la sécheresse pour ne pas avoir construit des digues contre les inondations.

Je vais republier un billet qui montre ô combien que le monde des réchauffistes nous prend bien pour des cons avec leur réchauffement climatique. Tel en l'an 2000 ou des experts nous avertissaient que la neige en Grande-Bretagne fait partie du passé alors qu'il n'a jamais autant neigé toute la décennies qui suivit. Où encore le cas de cette bande d'abrutis pris dans les glaces du pôle sud alors qu'il voulait prouver qu'avec les conséquences du réchauffement que l'on pouvait désormais traverser les eaux de l'Antarctique en bateau.

Ci-dessous le billet republié:

" Avant de scruter la bonne mémoire de Google sur le réchauffement climatique contrairement à la mémoire sélectives des réchauffistes; parlons un instant sur ces scientifiques pris dans les glaces de l'Antarctique. En gros il s'agit d' aventuriers chercheurs adeptes du réchauffement climatique pris dans les eaux glacées du Pôle sud car ils voulaient prouver qu'il ne risquaient rien des glaces contrairement à une expédition il y a 100 ans avec un certain Douglas Mawson seul rescapé d'une expédition polaire en Antarctique car persuadé que la fonte " prouvée " de la banquise les épargneraient pouvant ainsi se balader en toute quiétude dans des eaux bien fondues par le réchauffement climatique.

http://www.dreuz.info/2014/01/lexpedition-censee-prouver-...

http://www.contrepoints.org/2014/01/01/151880-les-defense...

Avec cette histoire des plus cocasse couplé avec celle d'une certaine réalité de la banquise en Antarctique; les réchauffistes semblent ne pas être à l'unisson malgré qu'ils prétendent détenir à l'unisson  la vérité absolue sur le climat qui se réchauffe. Dernièrement en remarquant un agrandissement de la banquise de l'Antarctique contrairement au modèle prévu; les réchauffistes se sont persuadés que le regèle de la banquise est un signe de plus du réchauffement climatique. c'est surprenant que presque pendant 3 décennies où le réchauffement devait obligatoirement avoir raison sur les fontes accélérées et les disparitions saisonnières des deux banquises polaires que soudainement sorti du chapeau ont nous prouve tout et son contraire. Bref maintenant quand il fait plus froid ou que tout regèle c'est parce que ça chauffe encore plus. Oui oui je sais selon les experts du climat quand la banquise fond ça refroidit les océans et les courants océaniques et cela fait tomber les températures en Europe et en Amérique. Mais pourquoi nous le dire seulement maintenant quand les modèles à court terme ne suivent pas les prédictions alarmistes cela après nous avoir certifié pendant plus de 30 ans que le réchauffement allait être exponentiel et que certains climatologues parlaient même de point de non retour que le réchauffement climatique aurait attient?

http://www.tdg.ch/vivre/societe/banquise-s-allonge-antarc...

 

Comme sur le titre du billet on peut remercier internet d'avoir une mémoire non sélective sur les prédictions alarmistes du réchauffement climatique. J'ai trouvé sur le net un article d'experts du climat qui pour eux les chutes de neige en Grande -bretagne font désormais partie du passé. Seul des exceptions à l'avenir sont possible. Cette article date de l'année 2000. L'expert s'appuie sur la décennie qui précédât l'année 2000 pour appuyer ses dires comme quoi la neige est de plus en plus rare en Grande-Bretagne et continuera à l'être de plus en plus à court terme. 

http://www.independent.co.uk/environment/snowfalls-are-no...

Malheureusement pour ces prévisionnistes; la décennie qui suivit l'année 2000 ainsi que le début de la décennie suivant après 2010 montre que la rareté des chutes de neige en Grande Bretagne n'ont pas été au rendez-vous bien au contraire. Les chutes de neige sont bien toujours présentes avec des reccords.

Comme en 2009 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Temp%C3%AAte_de_neige_de_f%C...

Et en en 2010

http://www.notre-planete.info/actualites/actu_2616_hiver_...

Pareil pour 2012

http://etat-du-monde-etat-d-etre.net/de-la-terre/meteo/de...

Et les chutes de neige furent pire en 2013

http://french.irib.ir/galeries/videos/item/248499-fortes-...

Et je parle pas de la décennie 2000 à 2008 qui fut catastrophique pour les réchauffistes qui voyaient de moins en moins de neige.

En 2001, la Grande Bretagne connut sa nuit de mars la plus froide depuis 1965. En janvier 2003, une vague de neige et de froid s’abattit sur la Grande Bretagne, en causant un chaos gigantesque. La situation se répéta en 2004. En 2005, la Grande Bretagne connut 25 grosses chutes de neige, une situation décrite dans le Wiki comme l’année record de neige depuis .. 1876. En février 2007, de nouvelles chutes de neige plongèrent à nouveau la Grande Bretagne dans le chaos. En 2008, Londres connut ses premières chutes de neige en octobre depuis 74 ans,(une situation qui se reproduit cette année donc) provoquant un mort et des milliers d’habitants privés de courant .

http://www.energieclimat.net/article-y-aura-t-il-de-la-ne...

 

Si selon ces experts du climat qui en 2000 disaient que le fait de voir neiger en Grande-Bretagne fait partie du passé et que ce sera uniquement épisodique; alors l'épisodique chute de neige qui a eu lieu en Afrique du sud en 2012 dont les dernières remontent à plus de 50 ans doivent carrément violer les lois de la climatologie. 

http://www.alterinfo.net/notes/Afrique-du-Sud-Premieres-c...

Un autre viol des lois de la climatologie:

http://www.lemonde.fr/planete/article/2013/12/13/neiges-e...

 

19:10 Écrit par Dominique Jordan dans Résistance, Science | Lien permanent | Commentaires (26) | | | | | |  Facebook

19/11/2014

Pourquoi les Arabes palestiniens cachent le drapeau de la Palestine de 1939

Par Patoucha.

http://www.dreuz.info/

 

$_57

Dans le Larousse de 1939, est représenté le drapeau de la Palestine.

Les Arabes de l’OLP et les pro-palestiniens soutiennent qu’il y avait une Palestine. Cette page du Larousse de 1939 leur donne raison.

Cependant, ils cachent jalousement ce drapeau. Personne ne doit le voir, ils ne veulent surtout pas que l’on sache à quoi il ressemblait.

Et je m’apprête à vous le montrer …

Car je pense qu’en le voyant, vous comprendrez pourquoi les Palestiniens de l’OLP veulent dissimuler jusqu’à son existence.

En 1927, quand la Palestine était sous mandat britannique, le drapeau arborait les couleurs de l’Empire colonial britannique, mais ce n’est pas ce que je veux vous montrer…

$T2eC16dHJI!E9qSO9)ilBQ,wvG,rI!~~60_32

Ici sur le bateau « Bat Galim » :

untitled15

Cet article vous a intéressé ? Inscrivez-vous à notre newsletter pour recevoir les nouveaux articles de Dreuz, une fois par jour en fin d’après-midi.

Puis en 1932, le Haut commissaire pour la Palestine demanda au gouvernement un drapeau distinct du drapeau colonial, mais ce n’est pas non plus ce que je veux vous montrer…

Screen Shot 2014-01-11 at 9.24.08 AM

Ce que je veux vous montrer, c’est le drapeau de la Palestine tel qu’il est reproduit dans le Larousse de 1939 :

B2aQlKdCAAIw1N7

Le même, seul, sur un autre document :

Palestine

 

Et sur la page du dictionnaire :

10372785_10152819603522427_7687114547635394807_n

Oui… il y avait bien une région appelée Palestine, en 1939… mais cette région était juive.

Les Arabes palestiniens préfèreraient que vous l’ignoriez, car ils ne pourraient plus prétendre que les Juifs occupent leur terre, et l’ont colonisée.

Reproduction autorisée avec la mention suivante : © Jean-Patrick Grumberg pour Dreuz.info.

 

16:44 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (19) | | | | | |  Facebook

17/11/2014

Erdogan prétend que se sont les musulmans qui ont découvert l'Amérique et non Christophe Colomb

 Le président turc Erdogan peut prétendre ce qu'il veut; mais il a 5 siècles de retard. Car si des musulmans ont bien découvert l'Amérique 3 siècles avant Colomb en 1178 comme le prétendent certains historiens musulmans; c'est bien Christophe Colomb qui a fait l'histoire et qui a fait surtout l'histoire de ce continent en le découvrant en 1492.

Ce n'est pas la première fois que l'on veut déchoir le navigateur génois de son inédite découverte . Des vikings, des chinois et je ne sais quoi d'autres auraient découvert le continent américain avant Colomb. C'est plausible, mais ils n'ont pas fait l'histoire et resterons que des découvreurs anecdotiques. Quand à Erdogan, ses dires n'en resteront que là. Il n'existe aucun vestige musulman datant où ils auraient découvert le nouveau continent. Donc on en reste qu'à des hypothèses. Christophe Colomb est bien le monsieur Amérique. Il reste celui qui a non seulement découvert l'Amérique aux occidentaux, mais il reste surtout celui qui aura ouvert une nouvelle page de l'histoire des hommes.

D.J

 

 

   

17:49 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | |  Facebook

14/11/2014

Obama continue à s'aplatir et ridiculise encore son pays aux yeux du monde

Obama s'excuse, fait son mea culpa devant le comité des nations unies contre la torture et à la face du monde en disant que son pays a été trop loin dans sa guerre contre le terreur. Obama regrette les interrogatoires musclés, les vols secrets de la CIA et la non fermeture de Guantanamo. Évidement les droits de l'hommistes applaudissent l'intervention du président américain.

Obama continue ainsi à ridiculiser l'Amérique aux yeux du monde. Obama a ainsi des remords concernant des ordures qui font exploser des Boeings contre des building, qui envoient des kamikazes se faire exploser aux milieux des foules, de salopards qui décapitent ou exécutent sans forme de procès leur prisonniers de guerre. Bien des personnes s'indignent de la barbarie des islamistes de l'EIIL mais beaucoup retournent leur vestes et deviennent subitement solidaire de cette même racailles d'islamistes quand il s'agit de taper sur les américains ou sur Israël avec le Hamas.

Oui W. Bush n'a pas lésiné dans sa guerre contre le terrorisme. Mais il avait raison. Les tortures? Pour moi des simulacres de noyades ou des privations de sommeil n'est pas grand chose comparer à ce qu'est la torture chez les islamistes ou dans les dictatures communistes. Et ce n'est pas grand chose comme type de tortures quand il s'agit de faire avouer des salopards pour préserver la vie des citoyens du monde libre. Quand à Guantanamo; pour ceux qui voient cette prison comme un vrai camps de concentration je les invite aller visiter les autres qui se trouvent sur la même île et qui sont là depuis que les communistes ont pris le pouvoir.

Pour gagner une guerre il faut s'adapter à l'ennemi. Avec les islamistes nous n'avons plus a faire à des guerres traditionnelles avec des armées de trouffions ( des boulangers, médecins ou des maçons dans la vie civile ) qui ont été enrôlé pour aller faire la guerre contre d'autres trouffions tout aussi enrôlés et qui méritent d'être respectés en tant que prisonniers de guerre. Aujourd'hui nous avons à faire à des barbares et encore c'est euphémisme. Nous seulement ils commettent des actes de barbaries ( toujours un euphémisme ) contre leurs ennemis, mais également contre les leurs d'autres musulmans; leurs enfants leurs femmes etc... Ce ne sont même plus des humains. Ils sont de la même trempe que les nazis ou que les bolcheviques lors des grande terreurs rouges.

Voilà pour quel genres de personnes Obama fait des regrets. A quoi bon ses discours contre les actes barbares de décapitation de journalistes américains si c'est pour ensuite plaindre leurs bourreaux. Son discours devant ce comité onusien contre la torture à même été vivement critiquer par une partie de son entourage à la Maison blanche qui lui ont intimement demander de ne pas le faire. 

Obama se ridiculise et ridiculise son pays ce qui est encore pire et s'isole de plus en plus. Il aura mené son travail de sape jusqu'à la dernière. Obama aura été le pire des présidents. Il aura affaiblit son pays comme aucun ne l'avait fait jusqu'à présent. Malheureusement il lui reste encore deux ans. La Congrès est désormais républicain. ça limitera la casse. C'est déjà ça de gagné. 

D.J

18:10 Écrit par Dominique Jordan dans USA | Lien permanent | Commentaires (12) | | | | | |  Facebook

10/11/2014

Fêtons la fin du mur !

Avant propos de D.J

Ceux qui ont vraiment compris ce qui s'est passé il y a 25 ans en Europe de l'est avec la chute du mur de Berlin sont les anti-communistes et autres libéraux. Les admirateurs occidentaux du socialisme réel tel les trotskystes, les stalinistes, les marxiste-léninistes les maoïstes etc... ( Ces admirateurs d'idoles tel Trotsky, Lénine Mao, Staline  qui furent des purs produit soviétiques et qui osent dire aujourd'hui que l'URSS n'avait rien de socialiste ou communiste ) n'ont volontairement tiré aucune leçon et ils ont directement cherché des parades montrant définitivement leur côté négationniste et révisionniste pour ne pas admettre qu'ils ont idolâtré une abomination pendant plus de 70 ans.

 Aujourd'hui l'URSS disparu la parade de socialistes occidentaux contre le capitalisme est essentiellement l'écologie comme le réchauffement climatique, la lutte contre les OGM, la disparition des espèces etc... pour prouver que le péril de l'humanité par la destruction de l'environnement réside bien dans le capitalisme responsable des maux infligés à la nature. A part être aveuglé par la mauvaise foi; on sait que le réchauffement climatique n'a plus rien de scientifique mais tient de la religion qui interdit quiconque de mettre un doute concernant les causes du réchauffement de la planète qui est de la responsabilité de l'homme. Pour les OGM, le problème des socialistes n'est pas l'OGM en tant que tel mais celui qui les fabriquent. C'est à dire les multinationales capitalistes tel Monsanto. Quand à la disparition des espèces je renvoie le lecteur à mon billet qui démontre que c'est plutôt le capitalisme qui préserve les espèces et que c'est son absence qui est la cause de leurs disparitions.

 http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2013/10/19/l...

A chaque crise économique les socialistes y voient ( y espèrent surtout ) la fin du capitalisme. Malheureusement pour eux le commerce et la propriété privée à chaque fois ne s'écroule pas et ne disparait pas. Les entreprises privées de tout les secteurs d'activité sont toujours là pour faire leurs business même si certain ont fait faillite due à la crise. Les étales des magasins sont toujours achalandés de bien de première nécessité. Christian Levrat le président du parti socialiste suisse avait déclaré à l'époque que la crise des subprimes de 2008 était la version de la chute du mur de Berlin du capitalisme. Bref comme toujours cette crise qui devait sonné le glas du capitalisme ne fut qu'une fois encore un fantasme de socialiste.

D.J

 

Fêtons la fin du mur !


Par l'Atlantiste

 

 
 
A travers la commémoration de la chute du mur de Berlin, on fête aujourd’hui celle de l’effondrement symbolique de la plus génocidaire idéologie de toute l’humanité : le communisme. Même s’il est loin d’être mort, ce 9 novembre 1989, il subit sa défaite en tant qu’idéologie d’état. 
 
Hier encore, je discutais avec un ami, père de famille et cadre en entreprise (l’échantillon type du gars dit  "respectable" et "respecté"), en lui affirmant que le communisme a fait plus de 100 millions de morts (fourchette basse). Le type me regardait avec des yeux incrédules, mélange de méfiance et de stupéfaction. C’est là qu’on mesure toute la puissance de cette idéologie mortifère et luciférienne : réussir à cacher ses crimes ! Tout occidental arrive à se faire une idée plus ou moins correct du génocide Nazi, très peu arrivent à mettre des images ou des mots sur celui du communisme, portant 20 fois plus meurtrier.
Aucune comptabilité officielle n’a jamais été entamée sur le nombre des morts du communisme ! Seuls des journalistes anonymes s’y sont essayés dans un silence médiatique complet. Hormis les témoignages des dissidents et autres victimes directes, combien de livres ou de films sur les crimes du communisme ont été faits par nos figures médiatiques ou artistiques ? Une poignée ! On peut l’affirmer : c’est toujours un tabou !  
 
On nous saoule avec un pseudo complot juif, mais personne pour nous parler du réel complot rouge ; Celui entretenu par un lobby qui contrôle les médias, l’enseignement et le monde syndical. Je veux parler des gauchistes "archéo", "néo" ou "crypto", peu importe ! D’obédience trotskiste, staliniste, lambertiste, maoïste, guevariste,… de tendance révolutionnaire ou démocratique, c’est du pareil au même ! Tous ont en commun de chercher à masquer ou minimiser les génocides passés pour éviter de reconnaître les dangers de leur idéologie utopique et anti-naturelle. Mieux, certains vont jusqu’à propager des théories révisionnistes en toute décontraction, comme un certain Jean-Luc Mélanchon qui affirmait il y a peu : « Non, les communistes n’ont pas de sang sur les mains. Le seul qu’ils aient, c’est celui de l’envahisseur qu’ils ont repoussé » ! ! !

 
La saleté du communisme ce n’est pas seulement les dictatures sanguinaires de l’URSS et de la Chine de Mao, c’est aussi les massacres et les meurtres de masse réalisés par leurs satellites :
 
- Les groupes terroristes en occident : CCC (Belgique), brigades rouges (Italie), action directe (France), armée rouge japonaise (Japon), fraction armée rouge (Allemagne),…
- Les guérillas de pseudo libération : FLN, FRELIMO, UNITA, SWAPO,  Viêt-minh, Khmers rouges, FARC, FMLN, Sandinistes, Zapatistes, Sentier lumineux, PKK, Front Polisario,…
- Pays sous influence de l’époque :  bloc de l’Est, Vietnam, Corée du Nord, Laos, Birmanie, Cuba, Syrie, Ethiopie, Somalie, Madagascar,…
- Les mouvements indépendantistes terroristes : palestiniens, nord-irlandais, basques, arméniens,…
 
Sans oublier sa haine d’Israël, le poussant à soutenir et armer certains pays arabes avec un Moyen-Orient en guerre depuis 50 ans. Sans parler de ses soutiens à des dictateurs arabes (Hafez el-Assad, Kadhafi, Saddam Hussein, Nasser) dont les répressions sanguinaires des opposants ont généré l’islamisme à travers le monde (mention spéciale pour l’Afghanistan avec la naissance d’Al-Qaida). 
 
On n’oubliera pas non plus de citer les tentatives de déstabilisation des démocraties occidentales à travers le noyautage de partis institutionnels (communistes, socialistes, pacifistes, verts, ..) de syndicats et de journaux. Inutile de rappeler les noms des personnalités de l’art et des médias directement payés.

Cette époque bénite où l'Occident savait se faire respecter
par les dictatures, aussi puissantes fussent-elles.
 
Tout cela obligeant les USA à faire de même pour contrer l’hydre tentaculaire car, à un moment donné, il faut bien lutter à armes égales. 
 
L’ironie, c’est qu’au moment où les Allemands fêtent la chute du mur, la ville de Donetsk en Ukraine est en proie à des attaques de néo-soviétiques, et que Hong-Kong est sous la répression de la police communisme chinoise. Dans une moindre mesure, la France connaît une résurgence de l’extrême gauche violente et révolutionnaire. 
 
On aura aussi une pensée pour celui qui a vaincu la bête : Ronald Reagan. Un dirigeant occidental qui a eu l’outrecuidance de ne pas se coucher devant la sacro-sainte idéologie pacifique de "négociation avec l’ennemi et du respect de l’équilibre des forces (sous-entendu avec le mal)". Oui, des fois il faut des dirigeants simplistes qui préfèrent des réponses simples à la paralysie d’une diplomatie complexe. Qui, comme Reagan, vont voir leurs experts militaires une fois élu pour leur dire « J’ai une proposition à vous faire : nous on gagne, eux ils perdent ! »

 Aveu de Oleg Kalougine
« D’une certaine manière Reagan avait raison, l’idée d’une victoire du communisme n’avait jamais été abandonnée. Notre stratégie était de répandre l’influence communiste en Asie, en Afrique, en Amérique Latine, voire en Europe et ainsi encercler petit à petit les Etats-Unis » 
Oleg Kalougine (ancien responsable du KGB).
 
Par l’Atlantiste
 

19:49 Écrit par Dominique Jordan dans Histoire, Monde | Lien permanent | Commentaires (13) | | | | | |  Facebook

07/11/2014

Baisse du chômage aux USA: l'autre fantasme des anti-américains

Pour les anti-américains la spectaculaire baisse du chômage aux Etats-Unis qui est descendu à 5,9% est un phénomène qui ne le arrangent pas. Mais la parade est toute trouvée. Cette baisse du chômage pour les anti-américains ne peut qu' être attribué à tout ceux qui cherchaient un emploi en vain et qui furent découragé et qui sont finalement sortis des statistiques. Voilà pour eux la cause de cette baisse pas besoin d'aller chercher plus loin. Il sufi de lire les commentaires sur les forums pour y lire que c'est la vérité absolue. Mais pour eux malheureusement le pire n'a pas eu lieu. Celui de voir le taux de chômage US continuer à prendre l'ascenseur avec toujours les chercheurs d'emploi découragés et qui sortent des statistiques pour ainsi enfoncer le clou.

Si les chercheurs d'emploi sortis des statistiques du taux de chômage US est une réalité et que les sans emplois en prenant compte ces hors statistique se monte à 11,8% de la population active: fait qu'avec les hors statistiques; les américains font finalement bien mieux que l'Union européenne qui elle accuse un chômage officiel de 10,5%. Les anti-américains ont tous tendances à comparer le chômage américain avec celui de l'Europe en prenant le taux européen officielle  avec celui des américains officiel et non officiel et ses hors statistiques. Bref ils comparent des pommes et des poires. Car faut pas oublier que les indemnités des assurances chômages en Europe ne sont pas éternel et que si l'on prend tous ceux qui sont sorti des statistiques; on s'approcherait vers les 20% de sans emploi en Europe.

Maintenant dans les fait, les Etats-Unis sont bien dans une situation économique qui créée des emplois et qui affiche une croissance économique soutenue de 3%. Les embauches se sont accélérées depuis le début de l'année et sont à leur plus haut niveau de ce qu'ils étaient avant la crise de 2007 à 2009. Les créations d'emplois non agricole ont été ces trois derniers mois plus fort que prévu.

Juillet 2014: 243'000 emplois créés au lieu des 212'000  estimés

Aout 2014:  142'000 emplois créés au lieu des 180'000 estimés

septembre 2014: 248'000 emplois créés au lieu des 233'000 estimés

Les usines ont créées 4000 emplois en septembre et le secteur de la distribution 35'000 emplois. Pendant la même période les salaires horaires aux Etats-Unis ont cru de 2%

Certaines mauvaises langues affirment que le taux d'emploi aux Etats-Unis à 62,7% étant légèrement inférieur à celui de 1978 fait que ce pays finalement ne créée pas d'emploi depuis plus de 30 ans. Mais ils oublient qu'en 30 ans il y a aussi plus de retraités qui ne travaillent plus due à l'espérance de vie qui a cru en moyenne de 8 années.  

 http://fr.reuters.com/article/businessNews/idFRKCN0HS12H2...

Ces chiffres de l'emploi reflète la moyenne nationale. Des états font bien mieux que cette moyenne nationale notamment là où l'on exploite le gaz de schiste dont je rappel que des usines chinoises du textile ont délocalisé en Caroline du sud grâce aux prix de l'énergie devenu meilleur marché qu'en Asie et également grâce à des nouvelles technologies de production rendant les délocalisation en Asie moins intéressantes financièrement pour les investisseurs américains. Le ralentissement des émergents comme la Chine atelier de la planète est entre autres du à leur incapacité d'avoir anticipé les nouvelles technologie en occident notamment aux Etats-Unis.

Ces bons chiffres de l'emploi le doit-on à Obama? Ces supporters l'affirment. Mais ce n'est pas l'avis de Guy Sorman l'un des meilleurs connaisseurs français avec Guy Millière du fonctionnement de la société américaine qui explique:

" Aux États-Unis, Barack Obama a sans doute retardé la reprise parce qu'il voulut changer les règles du jeu et "européaniser" le capitalisme. Faute de majorité politique et de résultats, il y a renoncé ; "l'esprit animal" (un mot de Keynes) des Américains a repris le dessus "

D.J

23:52 Écrit par Dominique Jordan dans USA | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | |  Facebook

05/11/2014

Enfin le retour de l'Amérique conservatrice

Le monde n'a jamais été aussi en danger depuis le fin du communisme soviétique avec les démocrates au pouvoir. Le retrait précipité des troupes d'Irak qui a donné des ailes aux islamistes radicaux et la crise ukrainienne qui a donné des ailes à Poutine montre ô combien que quand les démocrates sont au pouvoir les libertés dans le monde recule. On se rappel comment Reagan a mis au tapis l'URSS. On se rappel comment Bush a remis Saddam et les talibans à leur place en les renversant manu militari et que du même coup avait fait de Kadhafi l'ennemi de l'occident en un collaborateur quand le dictateur libyen a vu ce que réservait Bush aux salopards de son espèce. Avant de publier un article de mon ami David Martin sur le résultat des élections législatives américaines qui a vu les républicains remporter la majorité au Congrès et qui ont vu pour la première fois Obama et les démocrates perdre autant de siège depuis la fin de la deuxième guerre mondial, il est à noter l'élections de sénateurs ( et sénatrices ) noirs pour une première et cela chez les républicains dans des états du sud et qui du coup remettent à leur place les abrutis de chez nous qui font l' amalgame GOP = parti raciste.  Cela va emmerder plus d'un de ceux qui lisent ce blog et qui haïssent l'occident, l'Amérique et le capitalisme libéral parce que le monde ne va pas dans le sens qu'ils aimeraient et que leurs ennemis ( l'occident, l'Amérique et le capitalisme ) ont gagné l'histoire sur tout le ligne.

D.J

Les Républicains, dans un état du Sud, ont élu un sénateur noir, une première !

Faut-il le rappeler à ceux qui accusent les Républicains de racisme : pour la première fois depuis le 19e siècle, la Caroline du Sud a élu un sénateur noir – et ce sont les Républicains, et non les Démocrates, qui l’ont élu. Tim Scott est devenu le premier afro-américain depuis la reconstruction de la Caroline du sud.

 

Tim Scott: "Trop de jeunes noirs sont piégés dans la pauvreté parce que d'autres [les démocrates] n'attendent rien d'eux."

Tim Scott: « Trop de jeunes noirs sont piégés dans la pauvreté parce que d’autres [les Démocrates] n’attendent rien d’eux. »

Faut-il le rappeler à ceux qui accusent les Républicains de racisme : pour la première fois depuis le 19e siècle, la Caroline du Sud a élu un sénateur noir – et ce sont les Républicains, et non les Démocrates, qui l’ont élu. Tim Scott est devenu le premier afro-américain depuis la reconstruction de la Caroline du sud.

Scott est également le premier noir de l’histoire des Etats Unis à avoir été élu au Sénat et à la chambre – par les Républicains.

 

Mia Love, 1ere noire américaine à la chambre - une républicaine...

Mia Love, 1ere noire américaine à la chambre – une républicaine…

Autre phénomène marquant, Mia Love, une noire américaine de Haïti, convertie à la religion des Mormons, a remporté un siège au Congrès pour l’Utah. Elle est la première femme noire élue au Congrès.

Grincement de dents du coté des cyniques, si rapides à accuser le GOP de critiquer Obama parce qu’ils sont racistes : oui, Mia Love est Républicaine, elle a été élue par les « racistes » républicains de l’Utah. "

Source: Hervé Roubaix

http://www.dreuz.info/2014/11/obama-a-perdu-plus-de-siege...

   

Obama n'a plus de majorité

Par David Martin

Serait-ce le début de la fin  pour les Démocrates ? On sait qu'Obama ne sera plus président en 2016, limite de deux mandats oblige, mais la victoire républicaine de cette nuit, qui leur donne la majorité au Sénat (52  sièges sur les 100) en plus de celle qu'ils avaient déjà à la chambre des représentants, laisse un vraie espoir de chasser enfin les Démocrates du pouvoir !

 

Entendons-nous bien : cette victoire difficile ne veut pas dire que le prochain président sera Républicain. Les Démocrates peuvent encore retourner l'opinion et après avoir joué sur le côté "Votez Obama si vous ne voulez pas passer pour des racistes" vont sans doute nous faire le coup du "Votez Clinton si vous ne voulez pas passer pour des sexistes".

 

Mais la victoire est importante : Obama n'a plus de majorité et ses dernières lois ne passeront donc jamais. Sauf s'il décide d'y aller à coup de décret, ce qui n'est jamais bon aux USA où la culture du compromis (hé oui) est bien plus importante qu'en France. Mieux encore, des voix s'élèvent pour que les deux chambres retoquent sérieusement l'Obamacare, voire l'annulent. C'est possible législativement, même si Obama y opposerait sans doute son véto.

 

Bien entendu, cette élection est un coup de tonnerre pour les médias français, traditionnellement acquis aux démocrates depuis plus de 20 ans ! Pour eux, si Obama a perdu, c'est parce que les Américains auraient peur de tout, malgré une économie fleurissante.

 

Argument ridicule ! Si l'économie US est meilleure que l'économie française, ce qui n'est pas bien compliqué, convenons en, c'est bien une défaite personnelle d'Obama. Les Américains n'en peuvent plus de cette présidence qui a méprisé le peuple et a joué sur les divisions. Et les récentes tentatives d'instrumentaliser des faits divers "racistes" n'ont pas marché ! La liste des personnalités démocrates battues est sans équivoque : le petit fils de Carter, la fille de Sam Nunn...

 

La diabolisation anti-Gop a totalement échoué ! Pire encore pour les Démocrates, en Floride, le sénateur Rick Scott, l'un des fers de lance du Tea Party est resté aux affaires.

 

L'Amérique se conjugue à nouveau avec le rouge du Gop, l'Empire State Building était d'ailleurs éclairé ainsi au fur et à mesure que les résultats tombaient !! Les pleureuses made in chez nous auront bon faire passer cette claque pour un réajustement logique après 6 ans de présidence Obama, nous assistons sans doute au début de la fin d'une Amérique qui n'était plus l'Amérique !!

Source: http://neoconservatisme.over-blog.com/article-obama-n-a-p...

18:56 Écrit par Dominique Jordan dans USA | Lien permanent | Commentaires (42) | | | | | |  Facebook

01/11/2014

Chine = fantasme des anti-américains

 http://latlantiste.blogspot.fr/
 
 
Juste une petite parenthèse en forme de recadrage sur un sujet récurant. Celui de la soi-disant "china-dépendance" des USA, cet opium économique qui maintiendrait en vie l’Oncle Sam, une théorie extrapolable à l'Occident entier dans la tête de ses inventeurs. Le sujet préféré des américanophobes pour annoncer la fin de l’Empire, enfin leur vision de l’Empire, pas le vrai, pas l’Empire du mal cher à la doxa de notre dernier grand prophète à nous (paix et bénédictions sur lui) : Ronald Reagan.

 
 
J’avais déjà fait une petite bafouille dans un précédent article pour tenter de dégonfler la baudruche quant à la fameuse dette américaine aux mains des chinois (>> voir mon ancien article). Comme je suis persévérant, j’ai cherché aussi à vérifier si cette fameuse dépendance n’existait pas dans les échanges commerciaux, dés fois que ! Eh bien, même là ce n’est pas le cas ! Certes les importations chinoises représentent presque un quart du total des USA, mais elles ne dépassent mêmes pas celles des ses deux voisins réunis (Canada et Mexique). Quant aux exportations, elles sont accessoires.
 
 
 
Puisque j’y suis, continuons à briser les rêves ! Comme par exemple celui qui fait les gros titres des blogs complotistes : «La Chine est devenue officiellement la première puissance économique mondiale !». Une affirmation qui prend paradoxalement sa source dans un communiqué du FMI, tant honni par cette même chienlit du complot. Va comprendre ! Cette soudaine vénérable institution a trituré les chiffres dans tous les sens : elle est formelle, PIB et pouvoir d’achat à l’appui. 
 
Sauf que personne ne se penche sur l’origine de ces chiffres ! Or il apparaît bien que la source soit la Chine, elle-même ! Vous allez me dire : «Les chiffres des USA aussi sont donnés par les USA !». Sauf qu’entre la fiabilité des deux, c’est un peu le jour et la nuit. Le PIB de l’ancienne Union soviétique reste encore présent dans l’esprit de beaucoup de gens. J’invite d’ailleurs tous les adeptes de la primauté chinoise à mettre leur parole en acte et aller placer leurs billes là-bas. Comme je les invite à relire leur bible "Wikileak" sur les aveux de certains dirigeants chinois à leurs homologues américains, après un dîner copieusement arrosé. 
 
Tous les économistes sérieux savent que le PIB chinois est truqué. Nombreux sont ceux qui s’étonnent du décalage avec la consommation électrique du pays ou avec la réception des marchandises dans les ports. Idem avec les dirigeants français des grands groupes, déçus par leurs ventes auprès de la classe moyenne chinoise aux allures de fable. Allez demander aux allemands ce qu’ils pensent de la chute récente de leurs exportations en Chine, probablement une des raisons du ralentissement actuel de l’économie teutonne ! Comment s’en étonner quand on connaît le niveau de corruption et l’absence de protection juridique des affaires dans l’empire du milieu ! Les témoignages affluent ! 
 
Pour finir, j’aimerai aussi tordre le coup à ce prétendu modèle de vertu de la diplomatie chinoise, dont les mains ne seraient pas pleines de caca du pétrole arabe et d’islamisme qui va avec. Une douce plaisanterie ! C'est justement elle, la grande gagnante du pétrole irakien ! Tapez "Pétrole + Chine + Irak" sur Google,  et faites-vous votre opinion ! 
 
Un jour prochain, je vous parlerai de ce qui fait la véritable grande force de la Chine et dont personne ne parle, c’est sa diaspora ! 
 
Par l’Atlantiste

 

http://latlantiste.blogspot.fr/2014/10/chine-fantasme-de-...

23:07 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (10) | | | | | |  Facebook