26/08/2014

Obama, un si mauvais président?

Guy Sorman

 Le Président Barack Obama est désormais plus populaire en Europe qu'aux États-Unis. De ce côté-ci de l'Atlantique, nous restons fascinés par l'élégance, le cool et l'aura du premier couple Noir à la Maison Blanche, mais nous n'en subissons pas, pas directement, les retombées politiques. Le désamour des Américains ne s'explique pas que par l'usure du pouvoir - après six ans de mandat - mais par une déception certaine, un écart béant entre la promesse initiale et des résultats insaisissables. À quelques semaines du renouvellement du Congrès où Barack Obama devrait perdre sa majorité au Sénat après l'avoir perdue, il y a deux ans, à la Chambre des représentants, il est remarquable que les candidats Démocrates ne se réclament surtout pas d'Obama et ne sollicitent pas son soutien. Hillary Clinton, candidate à la succession après six ans de fidélité inconditionnelle, vient de marquer ses distances en dénonçant la vacuité de la diplomatie américaine. Nul doute qu'Obama restera, quoi qu'il fasse, le premier Président Noir - mais pas véritablement afro-américain - des États-Unis : il est envisageable qu'il n'en restera pas grand-chose de plus. Ce jugement commun aux États-Unis, est-il injuste ? Probablement oui parce qu'il repose sur une surestimation de ce que peut véritablement tout Président. La Constitution américaine a été délibérément conçue pour ficeler le pouvoir exécutif dans mille liens qui cantonnent sa liberté d'agir. Ce décalage entre l'image de l'homme le plus puissant de la planète et sa faculté d'agir ne peut que frustrer les attentes : exactement ce que souhaitent les pères fondateurs des États-Unis. Quand le Président n'est pas modeste - et Obama n'est pas modeste, contrairement à Ronald Reagan qui le fut - les Américains et le reste du monde comprennent d’autant plus  mal le gouffre entre des annonces tonitruantes et des résultats insignifiants. L'extension de l'assurance maladie obligatoire à tous les Américains qui devait être une révolution sociale, a ainsi accouché d'une souris bureaucratique parce qu'Obama avait promis à tous ce qu'il ne pouvait pas garantir : les Américains à revenus modestes sont un peu moins inégaux face à la maladie, mais ils le restent néanmoins.

La sortie de crise, après le krach financier de 2008, était l'autre priorité intérieure de Barack Obama : la croissance est restaurée, le plein emploi l'est quasiment, mais les Américains n'en sont pas trop reconnaissants au Président. De fait, le mérite en revient aux entrepreneurs innovants, à la politique monétaire de la Banque fédérale (peut-être) mais Obama a plutôt retardé la reprise par des augmentations d'impôts, par des réglementations nouvelles (pour protéger la Nature), par ses tergiversations sur l'exploitation des ressources énergétiques, du gaz de schiste en particulier. Peu versé en économie, Barack Obama est certainement le plus anti-capitaliste de tous les Présidents américains dans une société dont le capitalisme reste le moteur incontesté sauf par quelques universitaires socialistes et marginaux.

Il reste la politique étrangère où le Président dispose, au contraire de l'économie et des affaires sociales (qui sont plutôt de compétence locale), d'une grande latitude. Élu, il le rappelle incessamment, pour terminer deux guerres et ramener les troupes "à la maison", il a tenu parole. Il a également reflété le sentiment qui régnait au début de son mandat, d'une lassitude des Américains envers les aventures extérieures. Mais en six ans, les circonstances ont profondément changé, en Mer de Chine, au Proche-Orient, en Ukraine, Obama n'en a tenu aucun compte, comme prisonnier de son image pacifiste, et décidé à le rester alors même que son pacifisme est interprété par tous les ennemis de la démocratie comme un aveu de pusillanimité. Du pacifisme, Obama aura basculé dans l'irréalisme, dénoncé par Hillary Clinton : l'incapacité idéologique d'Obama de reconnaître que l'armée américaine, nolens volens, est le policier du monde. Le policier peut s'avérer maladroit - George Bush le fut - habile comme l'avait démontré Ronald Reagan, médiocre comme le fut Bill Clinton, mais il ne peut pas s'abstenir. S'il renonce, à la Obama, le Djihad conquiert, la Russie annexe, la Chine menace. La majorité des Américains, les déçus de l'Obamania ont aujourd'hui compris que le pacifiste avait les mains blanches mais qu'il n'avait pas de mains.

Le Président Truman se moquait des juristes qui le conseillaient en pesant le pour et le contre : « on one hand, on the other hand ». Il était heureux, commentait Truman, que ces juristes n'avaient pas trois mains. Il ne pouvait imaginer qu'Obama aurait cette troisième main, une remarquable capacité d'analyser et une tout aussi remarquable faculté de ne rien décider. Obama, au total, n'est peut-être qu'une image virtuelle : il a été élu sur une photo retouchée, la sienne, sur un slogan (Yes we can), sur un mythe (la réconciliation des peuples, des civilisations), sur une absence de doctrine caractéristique de sa génération pour qui tout est l'équivalent de rien, et grâce à l'influence décisive des réseaux sociaux. Barack Obama est de notre temps, un reflet de l'époque : ce qui le condamne à l'insuffisance.

http://www.hebdo.ch/les-blogs/sorman-guy-le-futur-cest-to...

22:34 Écrit par Dominique Jordan dans USA | Lien permanent | Commentaires (25) | | | | | |  Facebook

25/08/2014

Il y a 1 mois Bachar Al Assad criait victoire; aujourd'hui il fait dans son froc.

Il y a 1 mois le régime syrien était sur de sa victoire sur les djihadistes de l'EI grâce au soutient de tonton Poutine.

http://www.tdg.ch/monde/asie-oceanie/regime-syrien-certai...

Aujourd'hui Bachar Al Assad est beaucoup moins certain de sa victoire. Les djihadistes reprennent du terrain en Syrie et Bachar fait tellement dans son froc qu'il en vient à demander une coopération avec les Etats-Unis et l'Angleterre. L'histoire ne fait que de se répéter. On demande une fois de plus aux alliés anglo-saxons de venir nettoyer la merde quand les choses tournent mal. Une fois de plus les Russes qui ont ouvert leurs gueules n'en foutent finalement pas une en Syrie pour contenir l'avancée des Djihadistes. Et pourtant ce sont bien les pro-Poutine qui nous bassinaient que Poutine a évité une guerre en Syrie quand Obama a finalement renoncé à bombarder les sites militaires du régime syrien. Et que Poutine méritait le prix Nobel de la Paix. Rien que d'entendre " a évité une guerre " et prix Nobel de la paix " ça me fait doucement rigoler au vue de ce qui se passe actuellement dans ce pays. Près de 200'000 morts en 3 ans. Et ça continue.

On me rétorquera que dans un billet précédent que je rendais Obama responsable de ce bordel. Oui pour l'Irak mais pas pour la Syrie. Mais Bachar Al Assad joue sur des œufs en espérant une coopération avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne et de coordonner avec lui les frappes militaires. Car Bachar Al Assad et toute sa propagande et ses idiots utiles occidentaux mettent dans le même panier les djihadistes de l'EI et la rébellion de l'armée syrienne libre qui eux se battent sur les deux fronts. Contre le régime et contre les djihadistes. C'est le sénateur Mac Cain qui répéte sans cesse l'intérêt de soutenir cette rébellion qui est anti-régime syrien et anti-djihadistes. L'intérêt dans cette histoire est d'anéantir l'EIIL et d'en finir pas la suite de ce régime syrien qui a commis des crimes de masses contre sa population en les cachant derrière un combat contre le terrorisme.

D.J

http://www.tdg.ch/monde/damas-pret-cooperer-lutte-terrori...

 

 

 

19:54 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | |  Facebook

23/08/2014

Poutine tire dans le pied des russes et ses fan's occidentaux applaudissent

Cela devient franchement comique de voir à tel point comment les pro-Poutine occidentaux vont jusqu'à applaudir n'importe qu'elle décision de président Russe ou de ses propres autorités sous sa responsabilité contre l'occident sans même s'apercevoir que les cons au final seront les russes et non les américains ou les occidentaux.

Les autorités russes viennent récemment de fermer quatre Mac Do à Moscou. Bien que les autorités russes disent avoir fermé ces établissements sur des manquement sanitaires de la part de la firme américaines; les pro-Poutine qui gerbent 24h / 24 leur haine contre les américains sur les forums de net y voient une sanction plus que justifié et pertinente  du président russe en représailles aux sanctions économiques des USA et de l'UE contre la Russie. Bref en résumé pour les pro-Poutine ça emmerdera bien profond les américains de savoir que des Mac do ont fermé en Russie à cause de leurs sanctions économiques contre la Russie.

Mais ces débiles mentaux ne se rendent même pas compte que les cons au final se sont les employés  russes qui travaillent dans ces Mac Do en Russie qui vont perdre leur job et se retrouver au chômage. Idem pour les fournisseurs russes des denrées alimentaires qui seront également bien pénalisés. On sait que la politique de Mac Do est de se fournir en partie chez les agriculteurs et producteurs du pays d'accueille. C'est exactement ce que n'avaient pas compris ceux qui lancèrent en Suisse des appels au boycotte des produits américains comme Mac Do ou Coca Cola en protestation contre la décision du gouvernement américains d'envahir l'Irak en 2003. Si l'appel aurait été bien suivit c'était des employés suisses de Mac Do et des firmes de Coca cola en Suisse qui auraient payé cash une décision politique dont ils n'avaient à voir ainsi qu'une partie des agriculteurs suisses. 

Les pro-Poutine occidentaux faut le rappeler sont pro par défaut. Il voient en Poutine une providence qui résiste contre un occident et une Amérique qu'ils détestent. Mais les intérêts de la population russe ils s'en tamponnent  royalement. Poutine fermerait tout les Mac Do de Russie que ces abrutis d'anti-occidentaux applaudiraient des deux mains en se foutant que des milliers d'emplois russes passeraient à la trappe. C'est exactement ce qui se passe avec la décision de Poutine de boycotter les 35% de l'alimentation en Russie importé d'occident. Les pro-Poutine se foutent du risque bien réel que les employeurs russes des magasins d'alimentations licencient une partie du personnel faute de marchandises à vendre et à cause du coût du travail qui augmente due à l' importation des pommes depuis l'Amérique latine qui seront bien plus cher à l'importation que quand elles venaient de Pologne. Et cela pour autant que le changement de fournisseur se fasse aussi facilement que ça. C'est qui n'est pas toujours simple quand c'est dans l'urgence.

Certes les occidentaux perdraient des plumes dans une guerre économique avec la Russie. Mais l'avantage au final reviendrait à l'occident dont la plupart des pays s'en remettraient assez rapidement grâce à leur économie diversifiée et à leur meilleur adaptation à innover. Contrairement à l'économie russe essentiellement basée sur la rente gazière et où la liberté économique est en berne. Une économie de rente gazière qui commence à montrer ses limites. Comme le Venezuela qui croyait pouvoir financer son économie à long terme par la rente pétrolière. On voit aujourd'hui que l'argent du pétrole ne rempli pas les étales des magasins d'alimentation et n'empêche nullement l'hyperinflation sur les prix. Mais pour ça on vous dira que c'est un coup de la CIA.

D.J

16:03 Écrit par Dominique Jordan dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

22/08/2014

Ces américains qui ont tout créé

Décidément les événements politiques de ces derniers temps tant en Europe de l'est qu'au proche orient  ou en Afrique du nord auront été une  belle occasion pour les décérébrés anti-américains de mettre sur le dos des américains tout ce désordre mondial. Evidemment je passerai la page du nazisme des années 30, nazisme qui est forcement une création des Etats-Unis malgré que le gouvernement US de l'époque jouait la carte de l'isolationnisme et qu'il a fallut Pearl Harbour pour que l'Amérique réalise qu'elle n'était pas à l'abri des turbulences politiques qui secouaient le monde. Quand à l'effort de guerre nazis aidé par les industriels américains ce n'est pas cela qui a propulsé le nazisme au pouvoir, mais c'est plutôt la montée en puissance du régime nazi qui étaient devenu un client intéressant pour les industriels. Sans oublier que le monde entier commerçait avec l'Allemagne nazie. Il fut un temps où c'était la Suisse et ses banques qui avait favorisé le nazisme et prolongé la guerre. C'était en plein scandales des fonds juifs en déshérence.  

Vient ensuite les talibans et Al Qaeda forcement une création des Etats-Unis puisque ces islamistes furent soutenus par l'Amérique contre l'URSS. Je sais je me le répète une X ème fois, mais le radicalisme en Afghanistan est directement lié premièrement par le coup d'état communiste et aux purges sanglantes des communistes contre les religieux en les massacrant et en cramant les corans sur les places publiques et tout cela soutenu évidemment pas Moscou. Et deuxièmement à l'invasion soviétique. Les russes se sont vraiment comportés comme des barbares en envahissant ce pays. L'Afghanistan avant le coup d'état communiste était un pays laïc les femmes étaient libres de s'habiller à l'occidental mini-jupe comprise. On oublie un peu que Kaboul était une destination préférée des hippies occidentaux. Si les USA ne furent pas très regardant sur qui les armes livrées tombèrent pour combattre les russes; faudrait aussi rappeler que les talibans n'était pas la résistance antisoviétique mais simplement l'une d'entre-elles. La principale force antisoviétique était celle commandé par Massoud un anti-talibans. Les groupes de djihadistes radicaux en Afghanistan étaient déjà présent avant le soutient américain. Même la mère Clinton nous joue cette partition d'Al Qaeda une création de son pays. Mais elle omet de mentionner que si son mari avait son boulot au lendemain des premiers attentats terroristes contre le WTC en 1993; on aurait pas eu la suite 8 ans plus tard un certain 11 septembre. 

Maintenant la nouvelle création des Etats-Unis c'est l'EIIL. Parce que les USA auraient soutenu ces islamistes contre Bachar Al Assad. J'ai évoqué dans un récent billet que les Etats-Unis ont surtout soutenu l'ASL. L'armée syrienne libre; une rébellion anti-régime syrien non djihadiste issue des premières heures de la guerre civile et qui est sorti par magie de la mémoire des anti-américains. Tout comme c'est sorti de la mémoire des ces anti-américains sur le fait que c'est bien Bachar Al Assad qui a ouvert cette guerre civile en massacrants sa population à l'arme de guerre qui manifestait contre son régime; population emportée par la vague du printemps arabe et qui par la suite a attiré les djihadistes des 4 coins de la planète. Et même si les USA auraient soutenu  l'EIIL contre Bachar c'est pas pour autant qu'ils en seraient le créateur. Les djhadistes qui forment l'EIIL étaient déjà bien radicalisés et cela bien avant de prendre les armes. Bref avec l'EIIL on nous fait un peu le même remake qu'en Afghanistan avec les talibans et Al Qaeda. Par contre si il y a bien quelqu'un qui soutien des islamistes en Syrie c'est bien le régime de Bachar Al Assad avec le Hezbollah.

On accuse aussi l'Amérique d'être derrière le financement de l'EIIL parce que alliée de l'Arabie Saoudite dont cette dernière est l'un des bailleurs de fond du terrorisme d'Al Qaeda, de l'EIIL etc... ce qui n'est pas faux mais il faut aussi nuancé ces affirmations. L'Arabie Saoudite fonctionne sur un model tribal. Il y a les pro-américains avec eux contre le terrorisme et les anti- américains qui eux financent les ennemis de l'Amérique comme Al Qaeda.

On accuse aussi  l'Amérique de tout ce désordre et de la montée du djihadisme avec le renversement de Kadhafi. Ce n'est que partiellement vrai. Les USA et leur alliés n'ont pas prévu un après Kadhafi avec un projet politique comme la fait W.Bush avec l'Irak Post Saddam. Mais le fait est que la guerre civile contre le régime avait déjà commencé en Libye bien avant l'intervention occidentale et que probablement on en serait sans cette intervention de l'occident exactement comme en Syrie. Le chaos libyen était de toute façon programmé à terme.

On rappellera aussi que c'est évidemment l'Amérique et son bras armé la CIA qui est derrière le déclenchement de la cris ukrainienne; de même qu'au Venezuela. Enfin bref dites vous qui si demain votre maison est à moitié détruite par une météorite vous aurez certainement de la chance d'être victime d'un coup des américains.

Je terminerais en vous faisant lire une aberration monumentale lu sur le blog de Hommelibre de la dénommée Beatrix qui passe tout son temps sur les blogs de la TDG à accuser les américains d'être les créateurs des barbares de l'EIIL ainsi que  d'autres commentaires viscéralement anti-américains et anti-occidentales tel sur les sujets traité dans ce billet. Et cela pour vous démonter que l'anti-américanisme c'est de dire tout est n'importe quoi. 

" Mais pour la population Irakienne qui a subi la férocité du gouvernement Maliki, EIIL arrive en libérateur.
 
Écrit par : Beatrix | 12 juin 2014 "

 

Fallait vraiment oser ou être limité pour sortir une telle ineptie.

 

D.J

 

 

 

20:16 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (7) | | | | | |  Facebook

20/08/2014

Poutine et l’économie russe en route vers l’impasse

      

Posté le Mardi 19 août 2014 par sil

Poutine-s-enfonce

:-) La dernière plaisanterie en cours à Moscou est que le président a voulu prouver qu’il est l’égal des dirigeants occidentaux en infligeant, à son tour, des sanctions contre la Russie :-)

Par Sébastien Castellion pour la MeNa

La semaine dernière (6 août), le président Poutine – en réponse aux sanctions prises contre la Russie par des Etats de l’Union européenne, les Etats-Unis et le Japon, a signé un décret interdisant l’importation de certains produits agricoles en provenance de pays ayant adopté des sanctions contre la Russie. Les Russes devront donc dire au revoir au foie gras français, aux saucisses allemandes, au saumon norvégien et aux produits laitiers américains.

Ces sanctions sont très sélectives : le Coca-Cola et les bières irlandaises, par exemple, resteront autorisés à l’importation. Leur effet total sur les économies occidentales sera négligeable : les producteurs de saumon norvégien ne sont certainement pas satisfaits, mais ils ont déjà reçu des offres pour diriger leur production vers d’autres marchés. Le même phénomène se produira pour les autres secteurs touchés. Dans le jargon économique, on dit que le marché de la nourriture est très peu élastique : si un produit chinois ou brésilien vient remplacer un produit américain ou européen sur le marché russe, il laissera une demande insatisfaite ailleurs vers laquelle les exportateurs occidents pourront se diriger.

Enfin, les sanctions de Poutine ont une apparence nettement grotesque, dont l’humour populaire russe s’est immédiatement emparé. La dernière plaisanterie en cours à Moscou est que le président a voulu prouver qu’il est l’égal des dirigeants occidentaux en infligeant, à son tour, des sanctions contre la Russie.

Au-delà de l’anecdote, cependant, il est parfaitement exact que le régime de Poutine – après avoir, au cours de la première décennie du siècle, plutôt bénéficié à l’économie russe – est désormais devenu un obstacle au développement économique du plus vaste pays du monde.

Les difficultés économiques de la Russie seront naturellement aggravées par les sanctions occidentales qui ont frappé quelques dizaines de proches de Poutine ; deux banques, Gazprombank et Veshnekombank ; deux grandes entreprises énergétiques, Rosneft et Novatek ; et, depuis le 25 juillet dernier, dix-huit autres entreprises de secteurs stratégiques.

A moyen terme, la fin de la coopération avec les Etats-Unis dans les technologies énergétiques ne peut que nuire au développement de la Russie, dont l’économie reste extrêmement dépendante de l’énergie. Avant la crise ukrainienne, Rosneft et Exxon-Mobil étaient tombés d’accord sur la création d’une entreprise commune pour l’extraction de nouvelles ressources en hydrocarbures dans l’Arctique. Sans l’apport de technologie américaine, le projet ira bien plus lentement, s’il ne sera pas tout simplement annulé.

Plus profondément, cependant, le principal effet du régime Poutine sur l’économie russe aura été de rejeter le modèle de développement qui avait commencé à intégrer la Russie dans l’économie mondiale et de replier le pays sur un idéal d’autosuffisance, qui a, dans l’histoire économique de la planète, toujours conduit à l’échec.

Il n’en a pas toujours été ainsi. Au cours de ses premières années de pouvoir, au tournant du siècle, Poutine a considérablement aidé l’économie russe pour une raison simple : il a rétabli l’ordre. Sa prise de pouvoir, contre les oligarques qui s’étaient partagé les dépouilles de l’économie russe au cours des années 1990, a permis de restaurer un Etat à peu près fonctionnel en rétablissant des entrées fiscales qui s’étaient largement taries sous le président Eltsine. Elle a réduit les flux de capitaux sortant du pays et créé les bases de nombreux investissements étrangers en Russie.

Sous l’inspiration notamment de l’actuel Premier ministre Alexandre Medvedev, le régime Poutine avait même commencé à diversifier son économie au cours de la décennie 2000, ajoutant au secteur énergétique des investissements non négligeables dans les technologies de l’information, les nanotechnologies et autres secteurs de pointe.

Certes, le régime Poutine n’était pas le seul facteur de la forte croissance russe pendant la précédente décennie. La forte augmentation des prix du pétrole et du gaz a probablement, au total, joué un rôle plus important. Il reste que même cette soudaine abondance n’aurait pas pu profiter autant à l’économie russe sans le rétablissement simultané d’institutions à peu près fonctionnelles.

Progressivement, cependant, la prise de pouvoir qui avait commencé par rétablir un climat d’affaires plus serein s’est transformée en une prise de contrôle directe, par le Président Poutine et les hommes de son clan, des secteurs susceptibles d’apporter les rentes les plus juteuses à ceux qui peuvent les contrôler sans avoir à se soucier du droit, des juges ou de l’opinion publique : énergie, ressources minières et banques.

Près de la moitié du secteur pétrolier et des banques appartiennent désormais à l’Etat. Les acteurs privés qui restent en place savent que leurs droits de propriété ne seront pas protégés, le cas échéant, contre les appétits du pouvoir. Ils sont donc contrôlés en pratique eux aussi, malgré l’absence de liens de capital, par le clan Poutine.

L’insécurité juridique qu’entraîne le contrôle des secteurs stratégiques de l’économie par une clique placée au-dessus des lois provoque automatiquement une baisse des investissements, à mesure que les investisseurs potentiels s’aperçoivent qu’ils risquent de tout perdre sur un caprice du prince.

A cet égard, l’expropriation, le 25 octobre, de la société pétrolière Yukos – dont le principal actionnaire, Mikhail Khodorkovsky, avait été dûment jeté en prison pendant dix ans – a servi d’avertissement à tous ceux qui auraient eu la tentation de faire confiance aux institutions russes pour protéger leurs droits de propriété.

Les résultats sont là. Alors que la production pétrolière russe avait augmenté de 50% entre 1999 et 2004 (les cinq premières années de la présidence Poutine), elle n’a augmenté que de 10% dans les dix années qui ont suivi. La production gazière, pour sa part, a presque entièrement stagné en dix ans (cf. les statistiques de l’agence internationale de l’énergie).

Cette relative stagnation de la production russe a eu lieu au moment même où, dans le reste du monde, la généralisation de nouvelles technologies d’extraction conduisait à une forte augmentation de la production. Les mêmes statistiques montrent que, dans les dix dernières années, la production du pétrole aux Etats-Unis a augmenté de 50% et celle du gaz, de plus de 20%.

La valeur des grandes entreprises russes d’hydrocarbures traduit ce recul technologique et l’inquiétude des investisseurs face aux institutions russes. Gazprom, le quasi-monopole gazier confié à l’ami de Poutine Alexei Miller, avait une valeur de marché de 360 milliards de dollars en 2007 et ne vaut plus que 77 milliards aujourd’hui. Rosneft, le premier producteur mondial de pétrole (dirigé par un autre ami du prince, Igor Setchine) vaut 58 milliards de dollars ; par comparaison, l’américain Exxon-Mobil, qui produit moins de pétrole et possède moins de réserves, est évalué à 422 milliards.

Quant aux nouvelles technologies, longtemps promues par Alexandre Medvedev, elles n’ont jamais réellement décollé. Les instituts universitaires de Saint-Pétersbourg et Nijni-Novgorod continuent à produire d’excellents informaticiens, mais les meilleurs d’entre eux poursuivent ensuite leur carrière à San Francisco ou Tel-Aviv. Rusnano, le fonds d’investissement dans les nouvelles technologies créé en 2007 pour promouvoir le développement des nanotechnologies, n’a pas dépassé le stade expérimental.

Tout cela ne gêne pas outre mesure le président russe. Poutine n’a pas pour objectif d’enrichir la Russie. Son but est de rester au pouvoir et il utilise pour cela deux moyens : une dose régulière de propagande obsidionale – « l’Occident est l’ennemi et nous sommes assez forts pour lui tenir tête » -, et une distribution systématique de prébendes pour servir son clan et acheter ceux qui pourraient devenir ses ennemis.

 

Source: http://extremecentre.org/2014/08/19/poutine-et-leconomie-...

17:16 Écrit par Dominique Jordan dans Economie, Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

18/08/2014

Gaza: les débilités anti-israéliennes résumées en une seule image.

Crétins for ever !
















Photo : Crétins for ever !

17:10 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (35) | | | | | |  Facebook

12/08/2014

Pour ceux qui se reconnaîtront. Et ils sont nombreux par ici

Photo de Atlantiste.

22:43 Écrit par Dominique Jordan dans Monde | Lien permanent | Commentaires (25) | | | | | |  Facebook

11/08/2014

Irak: enfin Obama se bouge

Obama a depuis cette fin de dernière semaine enfin autorisé des frappes aériennes en Irak contre l'état islamique d'Irak et du Levant. Je ne féliciterais pas Obama pour sa décision car il ne fait que de réparer ce qu'il a détruit en retirant ses troupes d'Irak en laissant le pays mal préparé pour assurer sa sécurité. Mais je vais néanmoins soutenir son action. Toute action pour frapper cette horde de cinglés est bonne à prendre.

Je le répéterais jamais assez que ce n'est pas l'intervention US de 2003 en Irak qui est la cause de la situation actuelle en dans ce pays.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2014/06/13/c...

Prétendre aussi que l'EIIL a été soutenu par les américains en Syrie et que cela se retourne contre eux et très...très...très...mais alors très discutable.

http://latlantiste.blogspot.fr/2014/06/lamerique-soutient...

Venir prétendre qu'Obama fait deux poids deux mesures en frappant l'EIIL pour protéger les populations civiles mais qui ne fait rien pour Gaza contre Israël en frappant pareil, montre une fois de plus que les pro-palestiniens son sans cervelle et s'imaginent qu'Israël et l'EIIL c'est pareil et que le Hamas serait un mouvement libérateur pour son peuple. Bref passons sur cette ineptie de réflexion sans nom quand on sait que le Hamas et l'EIIL sont à peut prêt issue de la même école de barbarie.

La bonne nouvelle est que le France et la Grande- Bretagne seraient prêtes à s'engager du côté des américains. Reste que cela doit encore se confirmer dans les faits. Il est impératif d'éliminer cette vermine verte de cette région au plus vite. C'est la sécurité du monde libre qui en dépend. 

D.J

NB: la débilité anti-américaine de faiblit pas sur le forum Tribune de Genève. Il y a même un abruti sans cervelle concernant les frappes aériennes américaines qui va jusqu'à prétendre que l'aviation c'est l'arme des lâches. Bon quand  on sait que sur ce même forum le Hamas à un fan club bien garni, faut plus s'étonner de lire de pareilles conneries.

20:26 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (11) | | | | | |  Facebook

07/08/2014

Réponses aux conneries anti-américaines que la TDG se refuse de publier

La conneries anti-américaine est vraiment sans limite sur les forum de la TDG. Autant dire que c'est chaque fois plus ou moins les mêmes débiles qui pollues le site avec leur tête sans cervelle. Désolé si je vais être désagréable dans ce billet mais quand un dictateur qui contrôle la modération du forum de la TDG semble ne vouloir que publier 1 fois sur 20 mes commentaires pour répondre à ces imbécilités anti-américaines a franchement tendance à me mettre de mauvaise et du même on comprend un peu mieux pourquoi on frise presque les 100% de commentaires anti-américains.


Ici je vais répondre à ces commentaires qui concernent la décision de Poutine d'appliquer des mesures de rétorsion économique contre l'UE et les Etats-Unis suite aux sanctions de ces dernières contre la Russie. Brrrr j'en tremble de peur.  Que craindre d'un nain économique comme la Russie qui doit sa relative stabilité par ses revenus à la rente gazière? La Russie est pays qui créée peu de richesse par l'économie de marché , qui n'innove presque rien, une économie oligarchique corrompue tenues par des industriels à la solde du pouvoir de Poutine. Russie pays dans le classement de la liberté économique qui se situe à la 140ème place. Pays largué par les USA l'Europe et  le Japon dans le classement de l'innovation avec les dépôts de brevet dit " triadique ". Des lustres que l'on ne voit pas un seul russe prix nobel scientifique. Et je ne parle pas de la haute technologie comme l'informatique où les russes accusent un sacré gros retard en restant des éternels seconds. Ce sont ces mêmes qui crachent à longueur d'année sur l'Amérique et l'occident tout en le faisant hypocritement avec de la technologie de ce même occident qu'ils détesetent tel Internet, Microsoft ou encore les moteurs de recherche comme Google. Et bien évidemment tout cela sans voir internet censuré par " la dictature américaine et Européenne " contrairement au brave pouvoir du président Vlad qui dirige un pays qui est uniquement bon en informatique que pour museler toute critique du régime Russe sur la toile du WEB.



" Voilà un Chef, un vrai. S'attaquer (lâchement, comme toujours) à l'Irak, la Serbie, la Lybie, l'Afghanistan, c'était une chose, mais le faire contre la Russie... va falloir payer le prix. Et l'objectif recherché - déstabiliser Poutine - va se retourner contre eux: sa cote de popularité a explosé, alors que les peuples européens vont se demander au nom de quoi leur fait-on payer tant de sacrifices. "


Tu te rend même pas compte que c'est grâce à " ces lâches " que tu as le cul bien tranquille pour débiter de telles conneries. Relis plus haut ce que j'ai écrit sur la Russie de Poutine. C'est pas un nain qui va faire peur à des géants.

 

 

" J'ai trouvé une information extrêmement inquiétante pour tous les européens : il s'agit de ce projet de loi américain numéro 2277. Si vous tripotez votre mulot afin d'arriver à des résultats de requêtes sur gougeul, en utilisant "loi 2277 usa" vous allez vraiment tomber de votre siège. Voyez le super plan américain pour mettre l'Europe en situation de GUERRE. Et tout ça pour effacer la dette USA! "

Et du même coup avec une guerre sur le continent européen les USA foutent tout leurs investissements en Europe aux chiottes et perdent leur principale client. Avant de gerber tes imbécilités à deux balles, renseigne toi un peu mieux sur l'importance des relations économique entre l'UE et les USA. J'imagine que le jour où tu as une entreprise avec des dettes tu commences par ruiner tes clients pour espérer les effacer. Tu devrais arrêter avec tes sites complotistes à la con qui mélangent complot mondial des illuminatis  avec celle des extra-terrestre reptiliens.

 

 

" j'ajoute que vous avez toute ma sympathie Monsieur Poutine.  "


j'imagine que tu n'es pas en Russie. C'est tellement mieux la société russe quand on vit dans le confort du Grand ennemi occidental.

 

" Depuis longtemps déjà que je connais l'Union soviétique - que je ne regrette pas - autant je respecte Vladimir Vladimirovitch Poutine et je le salue au passage, car il lit ces lignes - je le sais - pour l'immense responsabilité qui est la sienne et l'immense résultat positif qui lui donne sa crédibilité pour son peuple. Ne soyez pas dupes, la Russie n'est pas l'ennemie des européens. L'ennemi=USA! "


Oui bien sur l'ennemi c'est les USA. T'as de la chance tu as aussi de ton côté la Chine, l'Iran, le Venezuela, la Corée du Nord, le Hezbollah, la Syrie de Bachar Al Assad; bref tout des amis de la Russie. Juste pour info; c'est qui d'après toi qui a mis sous une idéologie totalitaire de couleur rouge pendant 70 ans la moitié de l'Europe? L'ami russe ou l'ennemi américain?
 

 
" ... que les USA - dont on montre "de plus en plus de bons indicateurs" (mort de rire), est un pays en faillite, dont les infrastructures ne tiennent plus debout, dont la dette est colossale, et dont l'économie est en panne depuis des années. Voilà peut-être pourquoi ils cherchent une nouvelle guerre... "

Tu peut peu rire c'est le réflexe des débiles mentaux qui rient de leurs propres conneries. En attendant le dollar reste la monnaie la plus achetée au monde alors que ça fait bientôt 10 ans que l'on annonce sa fin. Le dollar reste une valeur sur par tout les investisseurs de la planète. Ce qui financent entre autres la dette. Même si l'Euro passe en tête le dollar resterait la seconde ce qui n'est pas rien à l'échelle mondiale. Les infrastructures qui tiennent plus de bout? faudrait savoir de quoi tu parles? La dette colossale ? Les USA ne sont pas la Grèce. Même le shutdown n'a pas mis au tapis son dynamisme économique. Et on se demande ce que la Guerre vient faire dans tes théories à 2 balles. L'économie américaine est dynamique par sa capacité d'innover et par ses échanges commerciaux avec le reste de la planète.
 
 

" ... sauf que la Russie réoriente son commerce vers l'Asie et est implicitement appuyée par la Chine, que les US sont en faillite et que leurs indicateurs sont truqués (drogue et prostitution maintenant inclus ds le PIB), et qu'à la fin, non, personne ne va rire ! Bienvenue ds le monde de Georges Orwell... "


Bien sur on sait que tout les chiffres aux USA sont forcements  truqués. Enfin ceux qui ne font pas plaisir à des types comme toi qui détestent les USA de façon obsessionnel. Quand à la Chine ça change rien pour la Russie qui continuera de dépendre de ses ventes de gaz à un pays tiers et du même coup son économie. Les chinois cherchent aussi à leur indépendance énergétique avec le schiste ou le nucléaire. C'est les russes qui à moyen terme l'auront dans le cul quand la Chine arrêtera de leur acheter du gaz. 

" Russie : déficit public quasi nul, dette publique ridicule (8 à 9%), chômage 4,9%, croissance 2014 estimée à 1% (après sanctions). Détient des réserves de gaz pour 300 ans, et plus du tier des réserves mondiales de métaux et matières premières (l'autre moitier c'est leurs amis chinois).Inutile de refaire un bilan de la situation économique de l'occident pour comparaison. Les carottes sont cuites. "


Encore qui a tout compris. Il arrive encore à croire qu'un pays est économiquement sain et durable en comptant essentiellement sur les rentes énergétiques pour tout financer. Il y avait l'exemple du Venezuela et sa rente pétrolière et leurs supers chiffres du chômage de la croissance etc...  Et patatras tout s'effondre, inflation, faillite de l'économie etc... Mais bon on sait que pour toi c'est surement la CIA qui a provoqué les récentes émeutes dans ce pays. Et ne confond l'économie de l'occident comme les USA, la Suisse, l'Allemagne, la GB, les pays scandinaves tel la Norvège qui a aussi son pétrole avec les faillites grecs, portugaises ou espagnoles en encore avec l'économie Française. 

 

D.J

 

00:30 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (79) | | | | | |  Facebook

01/08/2014

Les pro-palestiniens ont parfaitement raison; Gaza est bien un camp de concentration. Ce sont bien des nazis qui le dirigent

Le salut hitlérien de la police palestinienne (Autorité Palestinienne) en Cisjordanie

Le salut hitlérien de la police palestinienne (Autorité Palestinienne) en Cisjordanie

Un mouvement terroriste palestinien au salut hitlérien nazi

Un mouvement terroriste palestinien au salut hitlérien nazi

Des extrémistes du Hamas au salut hitlérien nazi

Des extrémistes du Hamas au salut hitlérien nazi

Des jeunes palestiniens en démonstration nazie

Des jeunes palestiniens en démonstration nazie

Des terroristes du Hezbollah au Liban en salut hitlérien nazi

Des terroristes du Hezbollah au Liban en salut hitlérien nazi

Les extrémistes du Hamas en procession nazie à proximité d'habitations israéliennes

Les extrémistes du Hamas en procession nazie à proximité d'habitations israéliennes

Le Hizbollah en salut hitlérien nazi

Le Hizbollah en salut hitlérien nazi

Le Hamas en représentation nazie

Le Hamas en représentation nazie

Le Fatah de l'Autorité Palestinienne faisant le salut nazi lors d'une manifestation

Le Fatah de l'Autorité Palestinienne faisant le salut nazi lors d'une manifestation

Des centaines de terroristes kamikazes iraniens au salut hitlérien, entourés d'autorités religieuses qui ne disent mot (donc consentent)

Des centaines de terroristes kamikazes iraniens au salut hitlérien, entourés d'autorités religieuses qui ne disent mot (donc consentent)

Le Prix Nobel de la Paix, Yasser Arafat, embrasserait-il les idées de Ahmed Yassine, fondateur du groupe terroriste Hamas ?

Le Prix Nobel de la Paix, Yasser Arafat, embrasserait-il les idées de Ahmed Yassine, fondateur du groupe terroriste Hamas ?

Alors, qui sont les nazi dans cette région ? Israël, ou le Fatah, le Hamas et le Hezbollah ?

Alors, qui sont les nazi dans cette région ? Israël, ou le Fatah, le Hamas et le Hezbollah ?

00:27 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (76) | | | | | |  Facebook

29/07/2014

Il y a 45 ans l'homme marchait sur la Lune

En ce mois de juillet le 21 ça fait 45 ans que l'homme a marché sur la Lune. l'américain Niel Armstrong fut le première homme de l'histoire de l'humanité qui posa un pied sur notre satellite naturel. L'URSS qui peut de temps avant avait pris les devant de l'exploration spatial en envoyant premier satellite artificiel  premier humain en orbite on fini par être coiffé au poteau et distancé pendant 45 ans  par l'Amérique et son aventure lunaire et spatial. Depuis ce 21 juillet 1969 à nos jours les Etats-Unis sont restés leader-chips dans le domaine spatial ( 70% du budget mondiale pour l'espace est américain ) notamment dans l'exploration du système solaire avec les sondes Pioneer ou Voyager 1 et 2 ainsi que les deux bijoux de technologies Spririt et Curiosity les deux petits robots posés sur Mars.

Malgré cette exploit de l'homme qui a marché sur la Lune; il se trouve encore des illuminés, des naïfs prêt à gober tout et n'importe quoi qui conforterait l'idée que l'exploit lunaire serait une farce un truc monté de toute pièce. Que l'homme n'est jamais été sur la Lune que tout fut tourné dans des studios. Bref ces fameuses théories du complot qui tient plus de la pathologie mentale que de la raison. On nous sort le cas de photos qui ne tiennent pas la route, d'images vidéos grossières qui prouvent que c'est totalement bidon.

Du début jusqu'à la fin de l'expédition lunaire le monde entier était à l'écoute des transmissions radios entre le terre et les astronautes à l'aide de la télémétrie spatiale. Une technique qui permet de calculer la distance d'où sont émis les émissions radios. La supercherie aurait été d'entrée découverte par les radioastronomes de toute la planète. Les russes ne seraient pas gêné de ridiculiser les américains en dévoilant au monde ce cas de supercherie. Mais également l'Europe l'aurait fait et tout les pays qui suivaient l'expédition lunaire avec l'aide de la télémétrie spatiale. Sans parler des spécialistes en radio communications qui à proximité des fameux studios qui aurait servit à la supercherie auraient découverts une proximité bien trop proche des signaux radios émis par les faux astronautes. Je ne parle pas non plus de la mise en place nécessaire de plusieurs satellites géostationnaires puisque la courbure de la Terre ne permet pas aux ondes d'être captés à plusieurs milliers de kilomètres sur Terre. Et même si ce fut le cas reste que l'on aurait sut que les émissions radios seraient émis qu'à quelques centaines de kilomètres en orbite de la Terre.

En évoquant la télémétrie spatial comme preuve que les astronautes ont bien émis depuis la Lune; on ma eu rétorqué que la NASA aurait placer à l'avance une antenne sur la Lune pour nous faire croire par la suite que les émissions radios émis par les astronautes venaient bien de la Lune. Bien que le coup de l'antenne mis sur la Lune est tiré par les cheveux; la radioastronomie auraient détecté un décalage anormal des émissions radios. En effet  de faux astronautes sur Terre faisant croire qu'ils émettent depuis la Lune aurait fait circuler les ondes radios sur 600'000 km au lieu de 300'000 distance Terre-Lune. La radio astronomie est bien trop précise pour permettre de tromper le monde avec de telles supercheries. De plus des centaines de personnes on été mis à contribution dans cette aventure spatiale. Comment après plus de 45 ans peut-on garder au silence un nombre aussi important de personnes?

D.J

 

 

 

 

 

17:05 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | |  Facebook

27/07/2014

Qui maltraitent réellement les enfants de gaza? Certainement pas Israël

 

Pendant que les enfants en Israël vont à l'école comme c'est le cas dans n'importe quelle société civilisée; à Gaza les enfants sont eux par contre conditionnés par " les valeureux et courageux " résistants du Hamas pour leur apprendre à faire la guerre et surtout leur apprendre à tuer du juif israélien. Un étrange silence de la part des pro-palestiniens qui se disent solidaire des enfants de Gaza victime de la guerre surtout à cause de l'état Hébreux selon leurs dires. Le problème des pro-palestiniens occidentaux est bien Israël et non de la façon dont sont traités les enfants à Gaza par le Hamas qui n'ont guère à envier aux jeunesses hitlériennes lors du pouvoir nazi dans les années 30.  

       

stop-child-abuse-gaza
GAZA_CHILDREN

 

 

  

Hamas Member Makes Nazi Salute

 

hamas-nazis

 

20:02 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (71) | | | | | |  Facebook

24/07/2014

Cette si merveilleuse caisse maladie unique

 Voilà que les socialistes après avoir lancé une initiative pour que ce soit l'état et non plus des caisses privées qui gèrent l'assurance maladie s'étonnent, se plaignent et s'offusquent que les assureurs à qui ont leur enlève un droit fassent campagne pour que le peuple rejette cette initiative. Les socialos restent fidèles à eux-mêmes ils veulent nationaliser une assurance qui du même coup va priver ainsi aux individus un droit fondamental qui est celui de pouvoir choisir sa caisse d'assurance maladie. Les socialistes en bon amoureux de la démocratie vont même jusqu'à saisir la justice pour que les assureurs se voient interdire de faire campagne. Les caisses maladies n'auraient pas le droit de faire campagne pour le non en tant que prestataire sous mandats publiques. Donc l'armée mandat publique peut faire campagne quand on s'en prend à elle mais pas les assurances maladies.  

Bref à part ce caractère totalitaire des socialistes on se demande de quoi auraient-ils peur que les assureurs puissent faire campagne contre la caisse unique vu que pour les socialistes la caisse unique est quelque chose de merveilleux qui tombe sous le bon sens? Si leur caisse unique est si merveilleuse que cela et tombe sous le bon sens pourquoi auraient-ils peur que le peuple se fasse convaincre par les assureurs de voter contre? Tout comme pourquoi rendre également obligatoire une chose si merveilleuses? 

Les nationalisations des assurances maladies sont partout des gouffres financiers qui doivent souvent nécessiter des réformes sévères pour éviter les faillites. Les socialistes suisses comme toujours continuent de vouloir imposer en Suisse une idéologies qui a faillit partout. Les socialistes suisses mettent en avant la SUVA monopole de l'assurance accident obligatoire comme un exemple de bonne gestion financière. Effectivement c'est vrai. Mais à la seule différence est que les dépenses accidents n'ont rien à voir avec celle de la maladie. Pourquoi les socialistes mettent-ils en avant la SUVA et non l'AI ( assurance invalidité ) également monopole publique qui fut à deux doigts de faire faillite si l'on avait pas entrepris des réformes drastiques pour la sauver. Réforme de l'AI bien entendu qui fut combattus par les socialistes amoureux des faillites publiques.

Ce que les socialistes supportent mal dans cette affaire de campagne de votation sur la caisse unique c'est selon leurs termes " la propagande mensongère et fallacieuse " des assureurs pour rejeter cette caisse unique. Les socialistes sont franchement les plus mal placés pour accuser leurs adversaires politiques de menteurs eux qui sont les champions du monde toute catégorie du mensonge, de la manipulation et de la mauvaise foi. Et même si c'était le cas que les assureurs mentent dans " leur propagande " moi ça ne me pose aucun problème de mentir pour inciter les électeurs rejeter des initiatives liberticides. Les socialistes ne lancent que des initiative qui obligent ou qui interdisent et cela pour que les citoyens se comporter comme eux ou de lancer des initiatives pour créer de nouveaux impôts et divers taxes. Les libertés individuelles, le libre arbitre et le droit de choisir de ce qu'il y a de mieux pour soi;  sont des droits fondamentaux qui doivent primer sur tout le reste y compris sur la démocratie dont cette dernière devient une tyrannie de la majorité sur le droit des minorités à chaque fois que les socialistes  s'en servent pour faire pondre de nouvelles lois liberticides.

Je ne suis pas un farouche défenseur de l'assurance maladie actuelle. Assurance régit pas un pavé de lois étatiques ( LA LAMAL ) qui oblige de fournir pour tout le monde les mêmes prestations remboursées au nom du principe de solidarité. Cette solidarité forcée ( encore un truc que les socialistes aiment tant ) qui explique en grande partie pourquoi monsieur X sans que l'on lui demande son avis paie des primes coûteuses pour financer les mêmes prestations que monsieur Z. Reste  avec ce système actuel le choix de sa caisse d'assurance qui permet de choisir la caisse qui rembourse plus rapidement et dont les primes peuvent être sensiblement moins cher chez un autre assureur. Seul droit de choisir dans la LAMAL que les socialistes aimeraient abolir.

J'espère que les suisses ne se feront pas enfumer en votant oui à cette caisse maladie unique. Si c'est le cas qu'ils ne viennent pas par la suite pleurer de s'être fait entuber bien profond comme le savent très bien faire les socialistes.

D.J

 

 

17:18 Écrit par Dominique Jordan dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | |  Facebook

22/07/2014

Evidemment au FBI que des salauds et des ordures

L'ONG Human Right Watch accuse et dénonce le FBI de pousser des musulmans américains à commettre des attentats en les encourageants voir en les payant pour ensuite le coincer. Evidement les crétins habituels qui postes des commentaires sur le forum de la TDG et qui ne cessent de baver sur les américains ( et sur Israël ces jours-ci ) s'en donnent bien évidemment à cœur joie pour rebaver leur haine une fois de plus sur l'oncle Sam. 

Evidemmemt  ces abrutis ne sont même pas capables de discernement et de se de dire qu'un type qui accepte de la part d'un commanditaire qui se fait passer pour organisateur d'attentats terroristes de commettre des attentats en plein milieu de la foule ne peut qu'être une ordure à éliminer de la circulation. Le FBI ne choisi pas des personnes au hasard mais bien des suspects à risque. La preuve est que ces personnes suspectes sont prêtes à commettre un crime meurtrier. Venir nous dire par la suite que l'on avait à faire à des personnes respectueux de la loi come l'affirme l'ONG HRW C'est à se demande si l'on ne se fout pas de la gueule du monde. Combien de fois n'avons nous pas entendu que quand un terroriste à commis un attentats et que ce dernier qui vivaient en occident était très apprécié de son entourage que c'était une personne intégrée, sympathique etc... Quand ce sera des islamistes tel Al Qaeda qui leurs proposeront de commettre des attentats terroristes comme ce fut la cas à Boston; ils n'auront pas été piégé par le FBI et l'on aura des innocents tués. Et come d'hab on reviendra nous redire que les autorités US ont failli une fois de plus malgré tout les moyens dont ils disposent. Bref le FBI et autres service de renseignement US auront comme toujours chaque fois tort.

Aux Etats-Unis ce types de procédés  pour serrer d'autres criminels comme les trafiquants de drogue est fréquents. En Suisse ce type de procédé où des policiers se feraient passer pour de faux clients d'achat de drogue ou qui se font passer pour de faux commanditaires pour piéger des criminels potentiels est interdit par la loi. On critique ces méthodes américaines et de l'autre côté on se plaint que nos villes se pourrissent de délinquance,  de trafic de drogue à ciel ouvert. C'est pas un hasard qu'aux USA la criminalité régresse en moyenne et qu'elle augmente chez nous. 

D.J 

18:18 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, USA | Lien permanent | Commentaires (27) | | | | | |  Facebook

19/07/2014

Les pro-palestiniens occidentaux se foutent de la population de Gaza... comme de tout le reste

Gaza-hypocrisie-antisemitisme

Si les pro-palestiniens occidentaux qui s'insurgent contre la politique d'Israël à l'égard des palestiniens de Gaza étaient vraiment cohérents; ils s'insurgeraient également contre le Hamas. Car le Hamas ne se contente pas que d'agresser Israël; il tient les gazaouis d'une main de fer. C'est un mouvement radical qui instaure une dictature sur son territoire. On retrouve les mêmes abrutis qui défendent le Hamas car élu par la population de Gaza qui de l'autre côté critiquent la démocratie quand celle-ci a porté les nazis au pouvoir.

Bref quand Gaza n'est pas sous le feu d'Israël, les pro-palestiniens se foutent royalement quand les gazaouis se font maltraiter par le Hamas. Tel quand ceux-ci marchent hors des clous de l'idéologie du Hamas ou comme les enfants conditionnés à devenir de soldats pour tuer le juif. Ou comme  comme toute les roquettes tirés de gaza contre Israël par la Hamas et qui finissent pas exploser sur Gaza même.

http://latlantiste.blogspot.fr/2014/07/mensonges-du-hamas...

Il est également vrai que la cause palestinienne s'arrête à la frontière de Gaza et de Cis-Jordanie en territoires occupés. Les massacres de palestiniens dans la guerre civiles en Syrie ( pus de 2000 morts ) trucidés par Bachar Al Assad et les islamistes radicaux peuvent remercier les pro-palestiniens occidentaux de n'avoir rien à foutre d'eux. Comme le reste des victimes de cette guerre civiles et de toutes les guerres et massacres qui ont lieu dans le monde. " ON S'EN FOUT ". Tant que ceux-ci ne sont pas victimes d'Israël ou des Etats-Unis; ces bonnes âmes gauchistes s'en tamponnent royalement.

Les pro-palestiniens occidentaux ne soutiennent pas les palestiniens. Ils détestent avant tout Israël. Non pas tant que pays de juifs ( contrairement aux Hamas qui vise sa destruction parce que se sont des antisémites furieux ) mais parce qu'Israël n'est pas du bon côté idéologique. Israël est un pays qui a épousé les valeurs occidentales. Celle qui sont libérales et capitalistes. Et qui plus est un ami des Etats-Unis. Ce qui est inacceptable pour les pro-palestiniens qui sont à majorité des gauchistes. Il est bien clair que si Israël n'existait pas et que les palestiniens étaient sous domination d'une dictature arabe ( issue du socialisme comme les autres ) ce serait comme les reste ( voir le tableaux au-dessus de l'article ) " ON S'EN FOUT ".

Il est là le vrai visage de la cause palestinienne.

15:56 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (102) | | | | | |  Facebook

10/07/2014

Etre contre Israël, c'est aussi être contre les palestiniens de Gaza

Les actions militaires de l'état hébreux ces jours-ci au Proche orient ne sont en aucun une agression contre les palestiniens, mais des réponses fermes contre le Hamas suite aux attaques de ce dernier par des bombardements à l'aveugle sur les population israélienne. Cette escalade de la violence a pour origine l'enlèvement et l'assassinat de trois jeunes israéliens par le Hamas.

Etre contre Israël c'est d'être contre les palestiniens de Gaza. Ces derniers sous autorité du Hamas un mouvement extrémiste et totalitaire sont pris en otage par celui-ci. Pris en otage parce que le Hamas se comporte comme une réelle dictature totalitaire sur Gaza. Et pris en otage parce que le Hamas utilise la population de Gaza suite à ses bombardements sur Israël comme rempart ou comme boucliers humains aux ripostes de Tsahal. Et comme d'habitude le Hamas remporte la guerres des images grâce entre autre aux médias occidentaux complaisants et aux idiots utiles que sont les pro-palestiniens ( gauchistes en général ) qui n'ont pas trouvé mieux que de rendre service au Hamas en montrant Israël tueur de civiles palestiniens. Alors que c'est bien le Hamas qui en est le responsable. Surtout quand le Hamas utilise des image de victime de la guerre en Syrie en les transformant en victimes de Tsahal. ( merci à Patoucha pour l'info )

http://www.jforum.fr/forum/international/article/le-trafi...

http://www.israel-flash.com/2014/07/mise-en-garde-les-men...

 Combien de fois n'a t-on pas entendu quand Gaza était sous contrôle de l'état hébreux que c'était l'occupation de ce dernier qui engendrait la violence du Hamas qui résistait contre l'occupant? Apparemment ces discours de ces gauchistes pro-palestiniens ont été effacé volontairement de leur mémoire depuis que le Hamas continue ses agressions contre Israël et cela depuis le premier jour du retrait totale d'Israël de Gaza. Le Hamas ne respect ni l'état de droit et ni la démocratie qu'est Israël et ni les palestiniens sous son autorité. Le Hamas ne respect que sa charte qui vise à la destruction définitive de l'état hébreux. Peut importe si les palestiniens en paient le prix. Les totalitarismes ne ce sont jamais préoccupé de leur population civile mis à part pour les réprimer ou les conditionner. Le Hamas ne déroge pas à la règle.

Israël est un état de droit le seul de la région. Il n'est pas parfait. Mais qu'elle état de droit l'est? Israël malgré ses imperfections reste une société civilisée. Ce n'est pas le cas de Gaza. Comment en serait-il le contraire quand on sait que le Hamas conditionne les enfants en âge de scolarité à devenir des combattants contre Israël? Pour ça les pro-palestiniens s'en branlent.

http://www.dreuz.info/2014/04/ces-camps-dentrainement-a-l...

Pour eux c'est Israël qui est barbare. Pour eux le problème vient d'Israël l'état de droit et non le régime totalitaire du Hamas. Israël n'a rien contre les autres démocraties. Généralement les démocraties ne se font pas la guerre entre-elles. Ils est où le problème? Dans la démocratie israélienne ou dans l'autorité totalitaire de Gaza? Les pro-palestiniens ont choisi d'où vient le problème. C'est Israël. 

 On nous dit que le blocus imposé Par Israël contre Gaza est inhumain est cela attise justement la haine des palestiniens contre Israël. Jean Ziegler parle de camp de concentration à ciel ouvert. Celui-là faudra un jour qu'il la ferme sérieusement et qu'il regarde plutôt là où sont les vrais camps de concentration comme chez son ami Fidel Castro.

Il est bon de rappeler que le blocus est essentiellement sécuritaire contre l'arrivée d'arme dans Gaza et que les biens de première nécessité sont constamment livré d'Israël à Gaza.

http://www.dreuz.info/2013/02/exclusif-le-secret-bien-gar...

Les pro-palestiniens qui évoquent un génocide palestiniens à Gaza ont vraiment un problème de santé mental pour débiter de telle conneries. Généralement ce sont ces mêmes pro-palestiniens qui se foutent quand il s'agit de vrai génocides qui ont eu lieu tels ceux du Darfour ou du Rwanda et qui se foutent surtout des centaines de palestiniens victimes de la barbarie qui sévit en Syrie victime de la part de Bachar Al Assad ou des djihadistes.

Etre solidaire de l'état d'Israël c'est d'être solidaire du monde civilisé et c'est d'être en même temps solidaire des palestiniens victimes d'une autorité totalitaire qui les prend en otage.  Les jours du Hamas seront comptés et Gaza libéré des barbares le jour où leurs idiots utiles pro-palestiniens auront enfin compris. Mais ce sera difficile d'y croire quand on sait que la base idéologique des gauchistes qui constitue la majorité des pro-palestiniens réside dans la mauvaises foi et le mensonge.

D.J

20:32 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, Monde | Lien permanent | Commentaires (72) | | | | | |  Facebook

01/07/2014

Les trois corps des jeunes israèliens enlevés ont été retrouvé par Tsahal

Par Patoucha

lundi 30 juin 2014

Le cabinet de Sécurité est convoqué pour une réunion urgente à 21h30 à la suite de la découverte des trois corps des étudiants enlevés voilà dix-huit jours près d’Hébron.

BAROUKH DAYAN HA-EMET

Les corps des trois adolescents israéliens qui ont été enlevés ils y a 18 jours en Cisjordanie ont été retrouvés lundi soir. Leurs familles ont été prévenues par les forces de sécurité.

Un grand contingent de forces de sécurité israélienne était en Cisjordanie lundi soir près de la ville palestinienne de Halul non loin de l’implantation juive Karmei Tzur, juste au nord de Hebron, où une large fouille avait été lancée ce lundi assez tôt après la disparition des adolescents enlevés.

Eyal Yifrah 19 ans de Elad, Gilaad Shaar 16 ans de Talmon et Naftali Fraenkel 16 ans de Nof-Ayalon étaient partis en faisant de l’auto-stop pour aller à la yéchiva . Naftali Fraenkel était aussi un citoyen américain. Après l’enlèvement, l’armée de défense d’Israël avait lancé l’opération le Gardien de mon Frère qui était une recherche massive des trois disparus à travers toute la Cisjordanie et a conduit des opérations contre le Hamas, qu’Israël a tenu et tient pour responsable de l’enlèvement.

Deux des adolescents étaient des étudiants au Makor Chaim la yeshiva dans le kibboutz religieux de Kfar Etzion, étaient partis faire de l’auto-stop à Modi ’in, une ville à mi-chemin entre Jérusalem et Tel Aviv. Le troisième étudiait à Shavey Hevron yeshiva dans la ville de Hebron en Cisjordanie. Quand les trois ont été portés manquant pour n’être pas arrivés à la maison et ne pas avoir pris contact avec leurs familles, leur disparition a été signalée aux forces de sécurité

La mère d’un des meurtriers des trois adolescents d’Israël: « J’ai nourri mes enfants au lait de l’Islam »


La mère d’un des meurtriers des trois adolescents d’Israël: « J’ai nourri mes enfants au lait de l’Islam »
 

Image à la Une : Les tueurs
Ce n’est pas la politique étrangère. Ce n’est pas un cycle de violence. Ce n’est pas l ‘ »occupation ». C’est l’Islam.

Les corps de Naftali Fraenkel, 16, Gil-annonce Shaar, 16, et Eyal Yifrach, 19 ont été trouvés. Naftali était un citoyen américain.

La mère de l’un des terroristes du Hamas est fière de son fils et compréhensive sur ​​leurs motivations pour ce crime sauvage.

La mère de l’un des ravisseurs du Hamas que Tsahal a identifié comme étant l’auteur de  l’enlèvement du 12  juin des trois adolescents israéliens s’est prononcée pour, à la fois nier son implication mais quand même soutenir que s’il était  derrière l’enlèvement « Je serais fière de lui jusqu’à ce que mon dernier jour « .

«Ils jettent le soupçon sur lui en l’accusant d’enlèvement. S’il l’a vraiment fait – je serais fière de lui jusqu’à mon dernier jour « ,a  dit la mère d’une voix froide, selon la chaîne d’information.

S’exprimant depuis son domicile, en Judée, la mère a affirmé que le jour de l’enlèvement, Abu-Eisha a dit à sa femme qu’il allait travailler et pourrait rentrer tard à la maison.

« S’il a fait l’enlèvement, je serais fière de lui. J’ai élevé mes enfants au lait de l’Islam, ce sont des gars très  religieux, honnêtes et aux mains  propres et leur but est d’apporter la victoire de l’islam « , a poursuivi la mère d’Abou-Eisha.

La victoire de l’Islam, que ce soit en Israël, Syrie, Irak, Inde, Nigéria et aux Etats-Unis,  s’appuie sur le meurtre des innocents.

Sources : FrontPage Mag – 30 juin 2014 – Par  raduction Europe Israël

16:48 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, Monde | Lien permanent | Commentaires (67) | | | | | |  Facebook

24/06/2014

Obama au moyen orient, ou comment tout perdre au nom de l'idéologie

Par le Néo africain

Si l’on se remette 13 ans en arrière (une éternité pour notre monde qui avance si vite), on peut se souvenir de la motivation, même de l’enthousiasme, que la plupart des gens ressentait quand il s‘était agi de combattre le terrorisme qui venait de frapper le 11/9.  

Quand on suit le fil historique, il est tout à fait naturel que près de 8 ans après, les Etats-Unis aient voté pour le retrait (pour ne pas dire la capitulation..) plutôt que le courage et le sacrifice. Pour un Obama inexpérimenté et inconnu qui promettait le bonheur dans le retrait ; et non pour un McCain bien connu pour son terrible caractère, et qui promettait du sang et des larmes.

C’est le propre de toute démocratie que de vouloir abréger les guerres. Mais pourtant une simple réflexion historique aurait pu nous donner une idée des conséquences de ce choix politique. Si le Royaume-Uni de Churchill avait baissé les armes au début de la 2ème guerre mondiale, on peut aisément parier que le régime nazi se serait renforcé et quelques années plus tard ce n’est pas en Normandie qu’on aurait assisté à un immense débarquement, mais sur les plages de Virginie ou de Floride.... ; tout comme si l’Ouest n’était pas entré dans une logique de guerre froide avec le bloc communiste des années après, plusieurs pays européens arboreraient des drapeaux rouges avec la faucille et on chanterait « l’international » d’Oslo à Lisbonne en passant par Bonn et Athènes et peut-être même sur tous les continents...

Le cas le plus symptomatique de cette politique, que j’ai plusieurs fois cité sur ce blog, c’est celui des pays libérés par les troupes américaines et qui ont encore des bases militaires importantes. Qui peut imaginer ce que serait devenues les villes de Seoul, de Tokyo ou de Berlin sans troupes occidentales pour sécuriser leurs frontières respectives et pour s’assurer que les régimes vaincus n’allaient pas reprendre le pouvoir ?

C’est le cas de l’Irak et demain de l’Afghanistan.

Alors bien-sûr, le facteur religieux change beaucoup de choses. On ne reste pas 60 ans à Bagdad comme on le fait à Okinawa. Mais le principe est le même, si vous ne consolidez pas vos positions si chèrement gagnées et si vous ne sécurisez pas vos acquis, vous les perdez rapidement. Car en face, il y a des gens prêts à mourir et à donner aveuglément la mort pour leur cause.

Les Américains en général ne doivent pas être mis en cause. Ils ont sacrifié énormément de sang et d’argent sur le sables d’Irak. La responsabilité incombe à leurs dirigeants. Tout ce qu’a fait G.W.BUSH peut être débattu et contesté. Mais au moins il avait une doctrine solide qui reposait sur des éléments factuels. Dans le monde d’après 11/9, la Superpuissance américaine ne pouvait tolérer un régime parmi les plus brutaux que l’histoire ait connu ayant ou désirant acquérir une ADM et surtout situé à un jet de pierre de 2 de ses plus importants alliés (Israël et l’Arabie Saoudite). Sa tactique était aussi limpide, ayant constaté ce qu’une vingtaine de terroriste, avec un minimum de moyen financier et matériel pouvait causer comme dégâts sur le sol américain, il fallait mener le conflit « sur le sol de l’ennemi » et non attendre qu’il vienne. Je salue la mémoire des milliers de victimes directes et indirectes, et comme j’ai soutenu cette intervention « Iraqi Freedom » à l’époque, j’assume mon soutien et tient à dire que je suis convaincu qu’elles ne sont pas mortes en vain. Car elles ont réduit le risque de perdre énormément plus ailleurs et avec des conséquences incalculables sur le monde entier. Pour des années, ça a permis de tailler des croupières dans toute cette mouvance jihadistes obligée de jouer « défensif », et non plus loisir de planifier à leur guise et dans le calme les attaques. Malgré la mauvaise presse, son peut dire que G.W.BUSH a su donner des coups quasi mortels à tous les terroristes (Afghanistan, Pakistan, pressions diplomatiques sur tous les pays « Tu héberges un terroriste, je te traiterai comme un terroriste », lois pour le contrôle des flux financiers, Patriot Act, Guantanamo pour les irréductibles, etc...) et il a su aussi montrer sa détermination à toute cette nébuleuse et aux potentats qui parfois manipulaient ou étaient tenté de manipuler des groupes terroristes pour des gains diplomatiques. Souvenons-nous de Arafat tremblant après le 11 septembre et donnant décidant de donner son sang à la Croix Rouge pour les victimes ; souvenons-nous de Kadhafi, paniqué par l’élimination de Saddam Hussein, qui décide de livrer tous ses programmes secrets aux Américains et aux Britanniques, et de trouver d’urgence un accord pour les victimes de Lockerbie ; la famille El-Asad en Syrie était dans ses petits souliers, et l’Iran s’attendait à tout moment à subir son tour le courroux des USA.... Quand G.W.BUSH disait « What Ever It Takes » pour définir son état d’esprit dans la guerre contre le terrorisme, il le pensait vraiment.

Paradoxalement, sa 1èreerreur aura été de ne pas avoir envoyé suffisamment de troupes au sol en Irak pour consolider son éclatante victoire initiale. Ce fut régler avec la nouvelle opération « THE SURGE» qui, combinée à des tactiques politiques et diplomatiques innovantes, éradiqua presqu’entièrement les dernières poches de terroristes en Irak.

Mais si on peut éliminer des terroristes, on n’élimine pas une idéologie. Pour reprendre ma comparaison historique, le nazisme, éradiqué sur le terrain et dans la vie politique depuis 70ans refait parler de lui aujourd’hui dans plusieurs pays européens. Il en va de même pour l’Islamisme.

Si je refais tout ce compte, c’est bien pour monter combien était néfaste l’arrivée d’Obama et de son idéologie de relativisme et d’apaisement avec les extrémistes. Car s’il y a bien une chose qu’on ne peut retirer aux Islamistes, c’est leur capacité à analyser intelligemment la situation politique et géopolitique. Ils ont vu la faiblesse politique de G.W.BUSH, ils ont senti que la lassitude et les idées pacifistes reprenaient le dessus. En Irak comme en Afghanistan, ils ont compris que ce n’était plus qu’une question de temps pour que l’Amérique décampe et leur laisse le champ libre.

On se souvient du débat McCain et Obama : l’ancien héros de guerre disant à l’ancien assistant social : « Si vous décidez de retirer les troupes d’Irak, il nous faudra revenir en catastrophe dans ce pays quand les choses ne manqueront pas de dégénérer » « Le Démocrate répondant au Républicain : « On ne va tout de même pas rester 100 ans dans ce pays ?! Après tout la sécurité de l’Irak est de la responsabilité des Irakiens ! » Facile à dire, et très démagogique.... Voyez Obama aujourd’hui qui pathétiquement cherche une façon convaincante de reprendre pieds en Irak alors qu’il a tout fait pour en partir il y a quelques années !

Depuis des années, je ne cesse de ressasser que dans cette région du monde (et pas seulement) seule la force est respectée. Par ses ennemis et par ses alliés. L’immense faiblesse dont a fait montre l’actuelle administration depuis 2009 a des conséquences tragiques sur tous ces groupes qui se sont reconstituées, mais a aussi fragilisé les régimes alliés qui sont en première ligne. Prenons l’exemple de la Jordanie qui passe pour un des plus fidèles alliés américains, qui voit aujourd’hui la progression des terroristes en Irak comme le préambule de ce qui risque de lui arriver. On peut même supposer que l’activisme néfaste des régimes sunnites saoudiens et qatari est une expression de panique face au désistement de leurs alliés américains concomitant à la progression des Chiites iraniens qu’Obama n’a pas osé affronter lors des premières révolutions à Téhéran et qui se dirige inéluctablement vers l’acquisition de l’arme nucléaire. Le même raisonnement peut-être fait pour Israël qui n’a aucune raison de faire des concessions dans le conflit israélo-palestinien car il se doute bien que la protection absolue qu’Obama lui promet n’est que verbale et si vraiment il est attaqué par l’Iran ou par d’autres, le soutien de l’oncle Sam risque d’arriver lorsqu’il sera déjà à la mer...

Et pour couronner, le tout, comme la nature a horreur du vide, dans la crise irakienne on se dirige vers une solution iranienne. Ce sont les tristement célèbres gardiens de la révolution des Ayatollahs qui risquent de « sauver » le régime de Bagdad, ultime affront aux milliers de soldats de la coalition qui ont versé leur sang pour l’idée de Liberté qui est incompatible avec l’islam radical chiite ou sunnite.

Voilà les grandes lignes de ce qui se passe au Moyen-Orient ! Bien-sûr, rien n’est simple, faire la guerre efficace nécessite de travailler avec les bonnes personnes, de rationaliser les dépenses, de mieux cibler les ennemis, d’éviter les bavures, etc.. Mais l’essentiel n’est pas là.

« Je crains les Grecs, surtout quand ils font des présents » disait-on dans l’Antiquité.

Il fallait craindre les promesses de paix du 44ème Président us comme de la peste. Car à cause de son idéologie, tout risque d’être perdu et le pire n’a jamais été aussi proche !

http://neoafricain.over-blog.com/

18:59 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (63) | | | | | |  Facebook

20/06/2014

Ni Bachar Al Assad et ni Saddam Hussein étaient laïc et un rempart contre le djihadisme

Une des plus grande réussite de Bachar Al assad dans la guerre civile qui déchire la Syrie c'est de faire croire à une a partie importants du monde occidental qui son combat dés le début est un combat contre le djihadisme alors que dans les faits c'est Bien Bachar Al Assad qui en réprimant à l'arme de guerre une partie de sa population qui le contestait pacifiquement à allumé la mèche de cette guerre civile et cela quand les opposants aux régimes prirent les armes pour répondre aux massacres des civiles hommes femmes et enfants par le régime syrien. Les Djihadistes sont intervenus par la suite profitant du chaos.

Première chose: Les Etats-Unis en Syrie ne soutiennent pas les djihadistes.

http://latlantiste.blogspot.fr/2014/06/lamerique-soutient...

Deuxième chose: Bachar Al Assad n'a rien d'un laïc qui ferait barrage au djihadisme d'Al Qaeda. Bachar Al Assad avait soutenu  Al Qaeda au milieu des années 2000 contre les américains en Irak.

http://latlantiste.blogspot.fr/2014/06/les-preuves-que-ba...

Troisième chose: Bachar Al Assad qui dit combattre le terrorisme djihadiste en utilise lui-même pour sa guerre contre d'autres djihadistes. Tel ceux du Hezbollah. Il reçoit également un soutient non négligeable des mollah iraniens. Dans les fait, Bachar Al Assad aujourd'hui combat le cancer sunnites avec des métastases chiites. Il est bien là en train de mener une guerre confessionnelles.

Pareil concernant Saddam Hussein. Ceux qui prétendent que la dictature de Saddam Hussein était laïc et un rempart contre le djihadisme et que son renversement par la faute des américains a permis l'émergence d'Al Qaeda dans le région et une bel façon de se mettre le doigt dans l'œil bien profond. On oublie un peu vite que Saddam Hussein lors de la première Guerre du Golf ( ou la deuxième si l'on compte la guerre Iran-Irak ) avait lancer un appel à la guerre sainte. Déjà pour sa guerre contre l'Iran ce fut avant tout une guerre confessionnelle. Le sunnisme devait l'emporter sur le chiisme. Saddam en fit de même dans sa politique de terreur contre les chiites. Ces derniers en étant pas de confession sunnites étaient des irakiens de seconde zone discriminés et persécutés. En plus avec un " Allah est grand " sur le drapeau irakien n'est pas un signe de laïcité.

Quand Dreuz.Info et Guy Millière affirmaient que Saddam Hussein soutenaient finançaient Al Qaeda ils avaient raison. On le voit aujourd'hui entre autres avec le ralliement dans les rangs de " l’Etat islamiste en Irak et au Levant " d'anciens cadres et officiers du régime de Saddam Hussein.

http://www.dreuz.info/2007/12/article-14729801/

http://www.dreuz.info/2008/04/article-18627433/

 

D.J

20:45 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, Monde | Lien permanent | Commentaires (31) | | | | | |  Facebook

18/06/2014

Belle opération des forces spéciales US en Libye

 

Pendant qu'Obama tarde à réparer sa plus grosse et foireuse décision; ( le retrait prématuré des Gi's d' Irak ) le président américain aura quand même marqué des points avec l'arrestation d'Ahmed Abu Kattala par les forces spéciales américaines qui fut le cerveau des attentats terroristes de Benghazi en Libye en 2012 contre le consulat américain qui avait à l'époque tué l'un de ses ambassadeurs.  Même dans le camp républicain parmi ceux qui s' étaient montré les plus virulent sur la gestion d'Obama dans cette affaire du consulat américain ont salué cette arrestation.

On se rappellera de l'année passé où les Navy Seals s'étaient illustré également en Libye en capturant un haut chef lié à Al Qaeda  responsable en 1998 d'attentats terroristes contre des ambassades américaines en Tanzanie et au Kenya faisant 200 morts et parallèlement  en Somalie où 7 terroristes ont été liquidé.

Ce type  d'opérations tout comme les éliminations de hauts responsables terroristes avec des drones sont d'une importance capitale. Cela montre à tout les terroristes que ces derniers sont nul part à l'abri quand les américains sont déterminés à les neutraliser. Et cela malgré l'affaiblissement du gendarme américain et du monde libre par l'irresponsable qui siège actuellement à la Maison blanche.

D.J

18:52 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (21) | | | | | |  Facebook

13/06/2014

Chaos en Irak – Ce n’est pas la faute aux Américains

 

Merci à Greg pour ce billet

Irak-US-soldiers-4

Michel Garroté, réd en chef –- Le général américain David Petraeus, ancien commandant en chef de la force multinationale en Irak, avait présenté un rapport d’étape, sur l’Irak, au Congrès (Parlement américain), le 10 septembre et le 12 septembre 2007. Le rapport du général Petraeus avait sans conteste influencé l’engagement de la force multinationale en Irak.

Le rapport d’étape sur l’Irak avait été présenté par Ryan Crocker, ambassadeur des Etats-Unis en Irak et David Petraeus, commandant de la force multinationale dans ce pays. C’est le général Petraeus qui avait attiré le plus d’attention auprès du public. En janvier 2007, lorsque le général Petraeus était devenu le commandant en chef des 160’000 soldats de la force multinationale en Irak, Bush avait qualifié le général de grand soldat, déterminé et visionnaire.

Au début de l’intervention en Irak, soit en 2003, Petraeus était à la tête de la 101e division aéroportée, chargée du Nord irakien. Le général Petraeus avait réussis à se faire accepter par la population irakienne.

A Mossoul, le général Petraeus avait fait coller des affiches telles que « Il ne sert à rien d’arrêter un suspect si, pour y parvenir, vous vous faites vingt ennemis de plus » ou encore « Qu’as-tu fait aujourd’hui pour gagner les cœurs et les esprits des Irakiens ? ». Petraeus avait organisé des élections locales et initié une assemblée de 200 chefs tribaux. Petraeus avait obtenu des Syriens l’alimentation en électricité pour les villes irakiennes limitrophes de la Syrie.

Son succès, le général Petraeus le devait également à ses études. Il est docteur ès relations internationales de la très prestigieuse université de Princeton. Sujet de sa thèse de doctorat : « Les leçons du Vietnam pour l’armée américaine ». En 2005, Petraeus était chargé de former la nouvelle armée irakienne.

Puis, momentanément rappelé aux Etats-Unis, Petraeus avait écrit un document sur la lutte contre les insurrections terroristes. En janvier 2007, il avait pris le commandement de la force multinationale en Irak. Rappelons encore qu’en 2000, Petraeus avait opéré en Bosnie où il avait trouvé des similitudes avec l’Irak.

En 2007 en Irak, l’arrivée de 30 000 soldats supplémentaires avait permis d’augmenter la sécurité. Même des candidats démocrates à la présidentielle de novembre 2008 avait reconnu en 2007 qu’un retrait de la force multinationale présente en Irak prendrait sans doute des années. En 2007, le général Petraeus pouvait même proposer un renforcement des troupes, seul moyen de pouvoir, ensuite, envisager leur départ.

En 2007, Petraeus avait déclaré : l’opération (en Irak) va continuer. Cette tournure inattendue des événements reflète, en partie bien sûr, les bonnes nouvelles en provenance d’Irak. Même les plus féroces critiques ont dû reconnaître que de réels progrès ont été réalisés (en Irak) dans les derniers mois ».

Lors du retour de Petraeus en Irak, au début de l’année 2007, des tribus sunnites irakiennes avaient choisi d’épauler l’armée américaine dans ses offensives contre des groupes contrôlés par Al-Qaïda. De fait, sur le terrain, de nombreux Irakiens, autrefois favorables à Al-Qaïda, lui étaient dès 2007 franchement hostiles. Et ils participaient à l’éradication d’Al-Qaïda sur sol irakien.

L’information avait été confirmée par Michael O’Hanlon, un chercheur de la Brookings Institution. Longtemps hostile à la façon dont la guerre a été menée, Michael O’Hanlon s’était rendu en Irak en 2007 et il avait pu constater et rapporter les progrès susmentionnés. L’excessive brutalité d’Al-Qaïda, y compris envers les Irakiens sunnites, s’était retournée contre le mouvement fondé par Ben Laden.

Puis, Obama décida le retrait prématuré des troupes américaines stationnées en Irak. Aujourd’hui, en juin 2014, nous pouvons constater que ce retrait fut une épouvantable erreur. Ce qui n’empêche nullement les journalistes et les experts de prétendre que ce qui se déroule en ce moment en Irak est le résultat de l’intervention américaine débutée en 2003…

Reproduction autorisée avec mention :

© M. Garroté réd chef www.dreuz.info

23:11 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (56) | | | | | |  Facebook

Offensive djihadiste en Irak. Les débilités anti-américaines atteignent les sommets ( deuxième partie )

Je continuerais de temps en temps à faire des billets de la sorte tant que le dictateur de la TDG refusera de publier me commentaires pour répondre à de telles conneries que l'on peut lire sur le forum de las TDG.

" Irak, Libye, Afghanistan... le chaos, la mort, la désolation, ou le bilan de trois guerres de destruction menées par les USA et leurs alliés (vassaux ?) européens. En dépit du mythe (bien entretenu), du D-Day, y'a-t-il encore des naïfs pour croire que le gouvernement US est notre ami et lutte pour notre "bien "
 
Si l'intervention fut effectivement mal pensée des le début en Libye contrairement à l'Irak et à l'Afghanistan croire que la mort et la désolation étaient absentes dans ces trois dictatures totalitaires c'est vraiment se foutre de la gueule du monde. Quand aux Mythe du D-Day; effectivment on voit bien que pour toi c'est un mythe. Dans le cas contraire tu remarquerais que tu es en train de profiter d'une liberté pour cracher sur l'Amérique. Une liberté que le D-Days t'a apporté. Non les naïfs se sont les américains qui croient qu'ils ont encore des amis à protéger en Europe alors qu'en fait ils protègent une armée de connards qui passent leur temps à leur cracher à la gueule.
 
" Merveilleux politiciens occidentaux! Ils ont évincés des dictateurs qui ne leurs étaient pas affiliés et soumis , avec des prétextes mensongés (irak, Lybie, Syrie) et se retrouvent avec des fous de Dieu prêts à tout sur le dos ....et le notre. Bush et Sarkosy devraient être jugés par le TPI . "

Le TPI c'est surtout pour des types comme toi qui n'en avais certainement rien à branler quand des populations des ces trois pays cités vivaint sous la terreur et qui furent soit victime de crimes de masse ou d'arrestation arbitraire suite à des rafles avec en prime exécution sommaires sans forme de procès ou par des procés truqués. Le TPI devrait aussi concerner  pour non assistance à population en danger et victimes de crimes et massacres politiques. A part ça ta raison, les américains ont été con d'avoir renversé le dictateur Syrien.
 

" D'abord l'embargo avec 500'000 enfants morts, puis les deux guerres, les djihadistes, le désordre et le chaos? C'est clairement la présence des États-uniens avec leur grande méthode barbare anglo-saxonne du divide and conquer! "

Arrête de nous emmerder avec ton embargo. Renseigne toi et apprend que cette embargo n'a jamais concerné les biens de première nécessité médicaments compris et qu'un programme pétrole contre nourriture fit mis en place assez rapidement. C'est bien ton pote Saddam qui détournait l'aide aux civiles et enfants et qui engrangeait des milliards de dollars en vendant clandestinement son pétrole aux Russes, chinois etc... Dollars qui bien entendu ne servaient pas au bien de la population.


" Les USA s'en fichent, ils auront eu leur pétrole et auront pu vendre leurs armes. Quant à nous et à l'Europe, nous aurons les réfugiés. "

Pour le pétrole je ne reviendrai pas sur cette légende d'appropriation du pétrole irakien par les USA. Voir mon billet précédent. Quand aux réfugié,s tu pourras le dire à Obama qui vient de leur donner l'envie de venir chez toi.


" J'ai juste envie de dire "merci" à MM Bush et Powell pour les bienfaits de leur politique démocratisante et pacifique lorsqu'ils étaient à la tête des US. Heureusement qu'ils ont attaqué l'Irak pour en éliminer les innombrables armes de destruction massive. Le monde se porte mieux maintenant et les irakiens les remercient. Quelle merveilleuse oeuvre de pacification ils ont faite! Prix Nobel! "

Si t'es pas au courant la principale arme de destruction massive était Saddam. Une fois de plus la faute Bush bien sur. Comment espérer de lire autre chose. Surtout quand un dictateur modère les commentaire de la TDG. 

" Pourquoi les Amis sont-ils intervenus en Irak ? En Afghanistan ? en Lybie ? Chaque fois pour le pétrole. Les problèmes se résolvent par la violence, au prix de centaines de milliers de morts civils, la destruction de biens culturels irremplaçables, la contaminations des sols à l'uranium appauvri ou d'autres saloperies. Pour le plus grand bien de la Démocratie et de la Liberté, bien sûr... "

Bien sur le pétrole le fameux prétexte passe partout comme le disait J-F Revel. C'est effectivement inimaginable une riposte américaine après l'assassinat de 3000 citoyens américains par des terroristes qui furent financé, recruté et entrainé dans ce qui était le sanctuaire d'Al Qaeda. Quand aux destructions irremplaçables de biens culturelles tu fait peut-être référence aux Bouddha géants vieux de plusieurs millénaires que les talibans ont dynamité.

" ...les néo-conservateurs américains, ils ont beaucoup en commun avec ces djihadistes: des barbares messianiques! Cette alliance date de la guerre d'Afghanistan contre les soviétiques. "

Typiquement le même genre de crétin qui suppose également que le néo-libéralisme et le capitalisme-libéral est associé au fascisme et au nazisme. C'est bien connu que les néocons ont fait des lois pour prendre les homosexuelles, lapider les femmes adultères et qu'ils ont voulu imposer une charia chrétienne rigorique et qu'ils ont exclu toute autres formes de religion sur tout le territoire américain sous peine d'exécution en publique pour les apostats. 

Tu devrais aussi demander à Sarah Pallin et celles qui sont comme elles aux USA si elles sont traitées comme une des sous- merdes avec une burqa sur la tête et qui doivent fermer leur gueule en publique par un mari et une famille qui seraient pire que des djihadistes. Tu devrais en outre te renseigner qui se comportaient comme des barbares en Afghanistan pendant l'occupation soviétique. Tu sauras pourquoi les talibans ont vu le jour par la suite. Sur le coup les américains soutenaient les moins pires du moment.

D.J

19:36 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (8) | | | | | |  Facebook

12/06/2014

Offensive djihadiste en Irak: Les débilités anti-américaines atteignent les sommets

Après l'Ukraine c'est au tour de l'Irak avec l'offensive des islamistes qui nous fait voir émerger les pires conneries anti-américaines que l'on peut lire sur les forum de la TDG et de 24 heures. Comme toujours je répond sur ce à ces inepties de bas de caniveau vu que les modérateurs de ces sites ont fait leurs écoles de journalisme dans une dictature. Et là c'est juste la première partie.

 

" Les USA jouent à l'apprenti sorcier comme dans Fantasia de Wall Disney, mais qui nous protégera des USA ? "


T'inquiètes pas ceux qui vont te protéger des USA existent déjà et c'est bien leur but et qui te feront goûter le joies d'un monde libre comme tu l'espères. Et réjouis toi, ce sont des démocraties modèles pas comme cette dictature que sont les USA. Il y a la Russie, la Chine, l'Iran, la Corée du nord, le Venezuela.


" Alors ils les aident en Syrie et leurs tirent dessus en Irak! Saddam le martyr assurait la paix dans son pays, qu'il repose en paix. "

Oui tu as raison; Saddam est un martyr. Les pauvres kurdes et chiites qui n'ont plus Saddam pour les gazer doivent le pleurer tout les jours sa mort. L'Irak était effectivement en paix comme la Russie au temps de Staline entre les deux guerres.  Il y a juste la la guerre contre l'Iran. Mais ce fut surement une invention des médias au service du grand Satan américain.

 

" Les USA, sous pretexte d'amener la "démocratie" dans ces pays ont en fait favorisé l'émergence de tous ces mouvements islamistes. On se demande si ils ont fait exprès.... Tout ça pour du pétrole, qu'ils ont fini par trouver chez eux ! "

Encore un qui croit à la fable du pétrole que les américains aurait substitué en Irak. On se demande alors pourquoi les principales Cie sont le malaisien Pétronas, le Russe Lukoil et l'anglo-néerlandais Shell  et la Chine bien sur. Et va au Texas et demandes leur si c'est vrai qu'ils ont trouvé du pétrole que récemment.


" Voilà le résultat aujourd'hui merci les USA, au moins avec SADAM à l'époque, il n'y avait pas tout ces problèmes la !!! "

Oui parce que Saddam ne se gênait pas à écraser des villages entiers à l'arme chimique en cas de trouble. Dictature de Saddam = 2 millions de victimes. C'est vrai que Saddam savait gérer les problèmes

" Un grand merci à Georges W. Bush et l'administration américaine par lesquels ce chaos est arrivé. A l'époque les Américains ont soutenu les Talibans en Afghanistan avec le résultat que l'on connaît, puis les rebelles en Syrie avec le même chaos qui s'est installé et maintenant ces djihadistes conquièrent l'Irak après en avoir fait autant en Libye, Mali etc. Bravo à tous ces apprentis sorciers. "
 
Encore un qui sait pas que l'administration aux USA a changé entre temps. Tu ferais mieux de te renseigner ce qu'était l'Irak fin 2008 et ses attentats au plus bas niveau. Remercie Obama c'est à lui qu'on doit tou cela actuellement en Irak. Et pour l'Afghanistan remercie surtout les soviétiques pour avoir radicalisé l'islam quand ces derniers ont mené une politique ultra-répressive contre les religieux. T'as peut-être oublié qui a renversé le pouvoir des talibans? Je te précise que L'administration au temps de la guerre en Afghanistan contre les russes n'était pas ce le de W.Bush. Tu serais capable comme les autres de tout mélanger.
 
Et tu devrais aussi savoir qu'au Mali c'est la France seul et pas les USA. Bref par contre ça l'air  de t'emmerder que les islamistes n' ont pas conquis le Mali. Faudrait savoir ce que tu veut.
 

" Autour de ce président incapable, on trouvait Dick Cheney et Donald Rumsfeld, pour ne citer que ces deux-là qui ont participé à l'invention du danger d'armes chimiques, dans le but de pouvoir contrôler les ressources pétrolières de l'Irak, bien entendu dans un but qui n'avait rien d'humanitaire. Que l'on vienne pas prétendre que Saddam ne pouvait pas être éliminé autrement et individuellement. "

Toujours le même bla... bla... bla... la faute à l'administration Bush. Obama qui a laissé se pays se démerder en retirant toute le troupes c'est inexistant pour toi. La belle ignorance dans ce commentaire de ce que fut la politique de Bush en Irak avec les résultats de la stratégie du Général Pétraeus est flagrante. Pour le pétrole j'ai répond à ton ignorance plus haut.

"  Au risque d'être cynique, ils savaient ce qu'ils faisaient et ont partiellement obtenu ce qu'ils voulaient. Le temps travail encore pour eux. La recomposition du monde en 5 grandes régions ne dépendant que de leur hégémonie. La misère, le chaos laissé sur leurs passage ne les préoccupent aucunement seul la logique du marcher qu'ils contrôleront totalement les intéressent. "
 
T'a lu ça sur le réseau Voltaire, Re open11 ou la revue des martiens de la zone 51?
 
" En 2001, deux avions faisaient tomber trois tours à NewYork. Une démolition contrôlée soit-disant organisée par Al-Quaïda. Au nom de ça, les USA envahissaient l'Irak même si il n'y avait aucun lien ni aucune arme de destruction massive. Depuis, c'est la guerre, des centaines de milliers d'Irakiens innocents sont morst et aujourd'hui, Al Quaïda s'apprête à prendre Bagdad. Vive l'Amérique... "
 
Non non c'est pas Al Qaeda qui s'apprête à prendre Bagdad. C'est juste une invasion contrôlée par le gouvernement US et  que l'on met sur le dos d'Al Qaeda. Soit logique sur toute la ligne au lieu de te contredire où Al Qaeda est impliqué que quand ça t'arranges. Bref les conneries complotistes sur le net ne sont pas prêtes de disparaitre. 

" On en est à se demander si ces djihadistes ne serait pas soutenus pas les ÉU, l'Arabie Saoudite (et peut-être la Turquie), juste pour créer un nouveau front entre l’Iran et la Syrie et empêcher la Syrie de retrouver la paix. Aussi une manière de créer plusieurs fronts pour occuper la Russie, à l'intérieur et à l'extérieur: Les pays baltes, l'Ukraine et l'Irak (en plus de celui de Syrie) "

T'as oublié les émeutes au Venezuela et au Brésil contre la coupe du monde pour faire gagner l'Iran en finale. Décidemment on se demande ce que viennent foutre les pays Baltes dans tes histoires d'Al Qaeda, de Syrie et d'Arabie Saoudites.

D.J

19:13 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (9) | | | | | |  Facebook

10/06/2014

Grâce à Obama, Mossoul est aux mains d'Al Qaeda

Le monde voulait Obama pour le voir tourner la page W.Bush. La page fut bien tournée. Mais à quel Prix? la ville de Mossoul après Faloudja en Irak est tombée aux main d'Al Qaeda. Et cela grâce à l'irresponsabilité d'Obama d'avoir retiré précipitamment toutes les troupes d'Irak ,alors que le pays n'était pas encore prêt pour assurer la sécurité. Et cela malgré les demandes du gouvernement irakien envers Obama de ne pas retirer toutes les troupe US. Obama prétendait le contraire et nous en voyons le résultat aujourd'hui. Obama aura ainsi foutu en l'air tout le travail de W.Bush en Irak. Rappelons qu'Al Qaeda fut défait et chassé d'Irak grâce à la stratégie du Général Petraeus rendant l'Irak relativement bien sécurisé dés fin 2008. Jusqu'à ce que l'abruti qui aura succédé W. Bush à la maison blanche en retirant les troupes dés fin 2011 date du début de la recrudescence des attentats sur sol Irakien. Obama aura non seulement bâclé le bon travail de W.Bush; mais il aura aussi insulté tout les G'is morts qui auront sacrifié leur vie pour libérer le pays d'un tyran de la pire espèce.

 Nous avons là un exemple de la doctrine Obama. Celle qui fut appliquée en Libye. Bien que je ne regrette en rien l'élimination de Kadhafi; Obama a bien laissé ce pays glisser dans le chaos à la merci d'islamistes radicaux. Obama contrairement à W. Bush en Irak n'a jamais eu de projet politique en Libye pour l'après Kadhafi. Obama aurait pu réussir en Libye en appliquant  la doctrine Bush celle appliquée Irak tout en évitant les erreurs stratégiques des premières années de l'après Saddam. Mais il ne l'a pas fait. Il fallait tourner la Page Bush

Ce billet restera un goutte d'eau dans un océan d'ignorance concernant l'Irak. Sur les forums, on peut lire en majorité que la situation chaotique en Irak nous l'a devons à W. bush et Père Bush. Pour la plupart des gens qui tiennent ce discours, les premières années chaotiques de l'après Saddam sont restées dans les têtes jusqu'à aujourd'hui. Les progrès accomplis par la suite sont resté aussi une inconnue collectif.  

On peut lire même chez certains qu'Obama et W.Bush c'est pareil, comme j'ai pu lire que l'administration Obama est squattées par des néocons. Tout cela pour expliquer les échecs actuelles de la politique américaine.  Pour ces gens là c'est pas vraiment Obama le responsable;  c'est plutôt sa politique qui serait calquée sur celui de W.Bush, des néocons etc... Et je parle pas des crétins de base qui vont jusqu'à prétendre que l'Irak vivaient mieux sous Saddam. 

Ce billet a été écrit essentiellement sur l 'IraK et la prise de Mossoul par Al Qaeda. Je renvoie le lecteur chez Guy Millière qui brosse le portrait d'un Obama qui aura affaibli l'Amérique et ainsi fait reculer les libertés partout dans le monde.

 D.J

http://www.dreuz.info/2014/06/le-lamentable-barack-obama-...

17:18 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (25) | | | | | |  Facebook

07/06/2014

Selon Europalestine c'est l'Iran qui est pacifique et les Etats-Unis qui menacent le monde depuis 60 ans

Voilà le genre de connerie que j'ai découvert sur le site d'Europalestine. 

  

C'est pas la première fois que j'entend des gogos prétendre que l'Iran n'a jamais agréssé personne. Il suffit de mettre un tableau comparatif pour croire que c'est une réalité. Pour ce qui est du tableau de droite ( les américains ) à croire que tout ces interventions on été faite comme ça au hasard. Apparemment le rôle de l'Union soviétique de par ses soutiens  aux révolutionnaires et guérillas marxistes et communistes pour y instaurer des dictatures communistes à travers le monde et qui sont la cause essentielle dans la plupart de ces interventions américaine, semblent ne jamais avoir existé. Je ne parle pas des bombardements contre les serbes à cause de l'inexistence du génocide bosniaque  et de l'inexistence des 3000 citoyens américains morts lors des attentats du 11 septembre et que les américains ont gratuitement riposté en bombardant un Afghanistan qui était blanc comme neige dans ces attentats new-yorkais.

Quand au tableau de gauche où l'Iran n'aurait agressé personne cela tient de la fumisterie. L'Iran n'agresse personne qu'en apparence. En fait les mollah font faire leur sale boulot aux autres.

L'Iran arme et finance des organisations terroristes comme le Hezbollah et le Hamas pour mieux agresser Israël. Quand un civile israélien est tué par une arme du Hamas ont le doit aussi à l'Iran.

L'Iran arme et finance le régime de Bachar Al Assad. Histoire aussi de rappeler l'origine de cette guerre civile que le dictateur à allumé en tirant à l'arme de guerre sur les civiles qui protestaient contre le régime. Ces derniers protestaient en surfant sur ce qu'on appelait à l'époque le printemps arabe. Bref les armes syriennes financées par l'Iran fait de cette dernière un complice des massacres de civiles syriens par Bachar Al Assad.

Par contre il faudrait sur cette page un tableau de cent mètre de long pour lister tout ce que les mollah iraniens ont fait enduré à leur population. Tel pendre haut et court les homosexuelles, les opposants politiques un peu trop gênant, les apostats, les lapidations de femmes adultères.  Si cela ne s'appel pas de l'agressivité alors moi je suis pape.

Je finirais pas rajouter que si la liste américaine du tableau était faite par l'Iran et non par les américains; les 3/4 de la planète serait sous une république islamiste dirigé par des mollah. Encore une chance que l'Iran n'ont pas les mêmes capacités militaires que les américains pour intervenir partout sur la planète.

D.J

02:25 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (68) | | | | | |  Facebook