25/10/2014

Ecopop sera une bureaucratie de type soviétique

Bien entendu si l'initiative Ecopop est acceptée par le peuple la Suisse ne deviendra pas une société de type soviétique. Mais par contre ce sera bien une bureaucratie de type soviétique qui sera nécessaire pour faire appliquer cette nouvelle loi qui veut limiter à 2% annuel le taux d'immigration en Suisse pour préserver les ressources naturelles de la Suisse.

Les flux migratoires en Suisse comme dans le reste de l'Europe ne sont pas des événements qui date de nos sociétés modernes. Ces flux migratoires ont toujours existé et font partie de ce qui à fait la Suisse que l'on connaît aujourd'hui. Mais ces flux migratoires qui datent de plusieurs siècles voir quelques millénaires ne doivent pas non plus être anarchiques de nos jours et qu'une politique de gestion de l'immigration est plutôt nécessaire dans nos sociétés organisées. Mais l'initiative Ecopop qui veut durcir les flux migratoires est l'autre extrême de l'a gestion de l'immigration ( ou non gestion ) cet autre extrême qui voudrait laisser carrément la porte ouverte à tout immigrés et à tout la misère du monde. 

Ecopop est basée sur une vison fausse de la démographie. Cette vision dites malthusienne. Vision qui veut que l'accroissement de la population amène automatiquement à un tarissement des ressources naturelles d'un pays tel l'accès à l'alimentation. Pourtant l'Inde démontre que la famine n'est pas liées à l'augmentation de la démographie mais bien à de mauvaises politiques économiques. L'Inde pays qui fut le symbole de la famine dans les années 60 et 70 avec env. 500 ou 600 millions d'habitants et qui aujourd'hui avec plus d'1 milliard d'habitants ( plus du double de la population en 40 ans ) vit beaucoup mieux pour le plus grand nombre de ses habitants. Même si la malnutrition est encore existante en Inde les grandes famines ont bel et bien disparues malgré l'explosion démographique. La famine en Inde fut directement liées à des politiques économiques marxistes. Cette logique malthusienne évidemment fausse veut également faire croire que la croissance de la population est directement liée à la destruction de l'environnement. Alors que les exemples qui démontrent le contraire ne manques pas. Je laisse le lecteur cliquer sur le lien ci-dessous qui verra que le malthusianisme dont s'inspire Ecopop est une fausse science.  

http://www.contrepoints.org/2011/07/09/34257-guerre-contr...

Ecopop suit à quelque part la même logique que la logique socialiste pour combattre le chômage par le partage du travail couplé avec la diminution du temps de travail. Ou encore la logique qui veut que l'abaissement de l'âge légal de la retraite va permettre de libérer des places de travail pour les plus jeunes. Mais la réalité économique ne suit ces schémas aussi simplistes. La France pays des 35 heures et de la retraite à 60 ans n'ont pas résolu par cet équation  le chômage de masse contrairement à la Suisse et ses 45 heures et sa retraiter à 65 ans qui elle jouis d'un quasi plein emploi. Ecopop joue exactement sur cette fausse logique.

On se demande également sur quel critère se base les initiants pour prétendre qu'il faut 2% de croissance annuel de la population étrangère pour préserver nos ressources naturelles et non 1% ou 2,5%? Ecopop se veut également une réponse à la pénurie de logement donc au moins de bétonnage en surfaces disponibles. Si l'immigration est un facteur aggravant à la pénurie de logement il en est pas la cause. Le manque de logement est directement issue de politiques irresponsables souvent acceptés par les électeurs tout aussi irresponsables comme récemment avec l'acceptation de la LAT ou comme dernièrement à Vernier commune du canton de Genève ( canton ou tout le monde se plaint du manque de logements vacants ) ou la population de cette commune a refusé un nouveaux plan de quartier ou devait se construire des centaines de nouveaux logements. Même type de votation qu'à connu une commune fribourgeoise ( dont j'ai oublié le nom ) qui s'est opposé à la construction de nouveaux logements. Des propriétaires de villas qui ne voulait pas de nuisance à proximité de chez eux. Une des solutions pour limiter les surfaces à bétonner et la construction en hauteurs. Encore faut-il que les promoteurs et propriétaires d'immeubles ne se heurtent à des oppositions lancées des personnes hostiles aux grandes tours comme à Lausanne ou Chavannes-près-Renens ou les électeurs ont interdits par les urnes ce type de construction. Tout comme les oppositions de locataires qui ne veulent pas que les bâtiment où ils logent se voient rajouter des étages en plus. Bref la pénurie de logement ne vient pas des immigrés mais surtout de l'égoïsme collectifs des électeurs suisses et d'étrangers établis depuis plusieurs années en Suisse. 

Gérer Ecopop en cas d'acceptation sera comme je l'ai mentionné une bureaucratie de type soviétique. Car basé sur un décret idéologique et non scientifique qui veut que 2% de l'augmentation démographique est nécessaire pour la préservation de nos ressources naturelles. Le financement de nos retraites dépends de la démographie dont entre autres la venue de mains d'œuvre étrangères qui permet de combler notre déficit démographique lié à une insuffisance de naissance par rapport aux futurs nouveaux rentiers. Ecopop va aggraver ce manque de financement futur. Ecopop va également rendre très difficile les besoins en main d'œuvre étrangère pour les entreprises. On sait que dans la construction comme dans la santé se sont des secteurs qui tournent grâce à la venue d'immigrés. Déjà que la pénurie de main d'œuvre pour les entreprises est déjà une réalité avec la libre circulation des personnes avec  l'UE. ( libre circulation qui va bientôt tombé suite au vote du 9 février ). J'imagine pas comment Ecopop va résoudre se manque de personnel indispensable à notre économie. Comment vont faire les nouveaux bureaucrates pour gérer l'ingérables? Même la Chine et sa politique démographique de l'enfant unique pour limiter l'a croissance de la population que beaucoup chez nous applaudissent n'a pas prévu que cette politique va au devant de gros problèmes sociales et humains. Des dizaines de millions d'enfants chinois ne sont pas déclarés aux autorités car ce sont des enfants qui sont des deuxièmes ou des troisièmes naissances d'un même couple. Des enfants qui ne seront jamais scolarisé car non déclarés. Violer la loi de l'enfant unique en Chine est un délit qui encourt à des sanctions sévères pour les parents fautifs. Ces enfants non déclarés seront à vie des clandestins.

Même si l'on est pas à l'abri d'une surprise Ecopop selon un dernier sondage semblerait être rejeté par une majorité assez confortable. Je reste aussi dubitatif quand j'entend des libéraux comme Stéphane Montabert soutenir Ecopop malgré qu'il admet qu'Ecopop suit une logique complétement fausse.

http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2014/10...

D.J

17:53 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | |  Facebook

17/10/2014

Popularité des dirigeants de Russie, de Bolivie et du Venezuela en trompe l'oeil

Ces jours-ci la cote de popularité de Poutine bas des records et le président bolivien Morales vient de remporter les élections aisément à plus de 60%. Pourtant à y regardé de près la Russie comme la Bolivie n'ont pas un avenir qui présage des beaux jours.

Pourquoi Poutine est-il aussi populaire alors que l'économie russe est en train de couler par sa faute? Parce que la propagande du pouvoir russe est bien huilée comme le savent si bien le faire en général les dirigeants populistes comme Poutine. Si la Russie de Poutine n'est pas une dictature et qu'il existe une opposition au pouvoir en place; la Russie reste une démocratie autoritaire. Les autorités russes usent de divers stratagèmes pour museler une opposition quand cela est nécessaire en arrêtant les opposants sur des prétextes de violations de certaines lois. Pareil concernant la presse et les journalistes.

La liberté de la presse n'y est pas interdite par définition en Russie mais le pouvoir du Kremlin exerce son influence pour museler tout ce qui pourrait le nuire. Comme empêcher certains journalistes de dénoncer la corruption du gouvernement ou les violations des droits de l'homme les plus élémentaires. Beaucoup de journalistes en Russie sont arrêtés comme certains opposants politiques sur des prétextes de violation de la loi. Pareil pour les sites internets. Le pouvoir du Kremlin les bloquent quand cela est nécessaire pour préserver son image de marque. En Russie généralement les grands médias reçoivent des aides publiques et de ce fait sont très influencé par le pouvoir et sa propagande. L'état russe finance également des journaux gratuits à sa solde faisant une forte concurrence au médias quelque peu " libres ". Le pouvoir Russe peut ainsi inonder le pays de sa propagande en sa faveur dans les divers médias qui dominent le pays donnant ainsi l'illusion aux russes que le pouvoir en place mène une politique en sa faveurs et que les problèmes économiques en Russie ne viennent pas de Poutine et de sa politique mais d'occident et des Etats-Unis. la crise ukrainienne aidant. Une propagande bien huilée qui trouve même ses idiots utiles en occident. Voir comment la popularité de Poutine dans les forum du Figaro ou de la Tribune de Genève est bien présente. Comme je l'ai dit: la Russie n'est pas une dictature, mais les germes de l'ancienne Union soviétique non pas totalement disparu dans la façon dont le pouvoir de Moscou mène sa propagande politique. Pas étonnant quand on sait que Poutine est un nostalgique de la défunte URSS.  

On rappellera que la liberté de la presse en Russie est classée 148 ème mondial sur 180 pays. Classement établit par Repporter sans frontière.

Passons à la Bolivie. Evo Morales vient d' être réélu à plus de 60% des voix contre 20% à son rival. On parle dans la presse romande du miracle économique bolivien qui expliquerait la réélection du président sortant. A y regarder les chiffres de l'économie bolivienne; il semble bien que la Bolivie surf sur une santé économique de fer. Croissance de plus de 5% un taux de chômage de 3% et une réduction de la pauvreté de 38% à 18% depuis la pris du pouvoir par Morales. 

Les socialistes doivent tous pavoiser en prouvant que le socialisme peut aussi mener à une bonne économie au service du plus grand nombre.  Mais dans la réalité ce miracle économique tient plus du mirage économique. La politique de Morales est une politique d'assistanat et de relances publiques massives. Economie financée par les revenus issues des grandes entreprises nationalisées notamment de l'industrie des hydrocarbures et de l'électricité. La baisse du chômage est essentiellement due à des grands travaux d'infrastructures publiques et des créations de places de travail dans les secteurs clés de l'industrie nationalisée. Le baisse de la pauvreté est également due à des financements publiques d'aides de tout sorte et également sur les embauches dans les grands travaux d'infrastructures publiques. Morales compte à l'avenir financer son économie avec la rente des hydrocarbures nationalisées.

Morales perpétue ainsi à une une politique économique vouée à l'échec. Une économie qui n'est pas axée sur l'esprit d'entreprise privée et l'innovation dans un marché libéral n'est pas viable à terme. Les rentes pétrolières et gazières restent très aléatoires et dépendent des fluctuations sur les marché internationaux et finissent par ne plus suffire pour financer les dépenses publiques qui nécessitent par la suite de recourir à la planche à billet. Ce qui signifie à terme l'engrenage du pays dans une spirale inflationniste. Le contrôle des prix artificiellement bas par le gouvernement en faveur des classes pauvres et classe moyenne ne reflète jamais les coûts réels de la production. Tout ce que fait Morales a été la politique de Chavez. Ce dernier également populaire pour avoir fait baisser la pauvreté, redonné du travail aux chômeurs avec une croissance économique d'environ 5% c'est à dire une popularité pour Chavez basée sur les mêmes raisons et mêmes causes que Morales et qui laisse un pays en proie à des pénuries de biens de première nécessité et à de l'hyperinflation( près de 60% ) malgré que l'argent du pétrole coule toujours à flot. L'économie russe également financé essentiellement par la rente des hydrocarbures ne suffit plus à financer l'économie du pays. Les pénuries menaces comme l'inflation.  

Il ne restera plus que la main de la CIA pour expliquer la futur faillite du socialisme bolivien cette main de la CIA qui explique les émeutes populaires à Caracas due à la faillite du socialisme vénézuelien ( c'est aussi évidemment la main de la CIA qui explique les manifs actuelles à Hong Kong et non la dictature de Pékin ) pour ne pas vouloir comprendre une fois de plus que le socialisme ne marche pas.

 

 

18:12 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, Politique | Lien permanent | Commentaires (10) | | | | | |  Facebook

15/10/2014

Irak : ces armes « inexistantes » qui tuaient nos soldats

        

Posté le Mercredi 15 octobre 2014 par sil

CGQDI

George W. Bush le menteur à propos des armes de destruction massive? par CGQDI (source)

Pas pour les soldats américains qui ont découverts les dizaines de sites abritant des armes chimiques de l’armée irakienne et dont ils ont été victimes entre 2004 et 2011. Le New York Times a publié hier un article choc sur un sujet que le Pentagone a essayé d’occulter toutes ces années. En même temps, il fallait vraiment ne rien connaître à l’histoire récente de l’Irak pour penser que Bush mentait sur les armes de destruction massive.

La Guerre Iran-Irak de 1980-1988 a été le terrain d’essais privilégié des armes chimiques irakiennes, utilisées également contre la population kurde à Halabja en 1988. Si les irakiens ne les ont pas utilisées en 1991 contre la coalition Desert Storm, c’est tout simplement parce qu’ils savaient qu’autant tout le monde se foutait qu’ils gazent les iraniens ou les kurdes, autant ce ne serait pas la même histoire s’il tentaient ça sur des troupes occidentales.

Alors certes, ceux qui veulent obstinément accuser les USA de tous les maux de la terre prétexterons que les armes nucléaires qu’ils pensaient y trouver n’y étaient pas mais cette attitude est celle de ceux qui passent leur temps à trouver des excuses aux délinquants récidivistes! Saddam Hussein, Ali Hassan Al-Majid surnommé Ali le Chimique et les forces irakiennes n’étaient pas des enfants de chœur à qui on pouvait donner les bénéfice du doute. Leur passif de criminels de guerre et de criminels chimiques, leur stock d’armes chimiques qui a continué à faire des victimes après leur chute, comme le montre le New York Times et leur infernal jeu du chat et de la souris avec l’AIEA et l’ONU pendant 12 ans à propos du contrôle de leur programme nucléaire étaient largement suffisants pour justifier une intervention et se débarrasser de cette bande de dangers publics internationaux.

Et qu’on ne nous réplique pas que la situation actuelle aurait été évitée si on avait laissé Saddam Hussein en place, parce que c’est faire la même erreur qu’avec les armes chimiques. C’est ne pas prendre en compte l’échec du socialisme nationaliste arabe qui a fait des ravages partout et qui a provoqué la montée de mouvements islamistes partout: FIS en Algérie, Ennahda en Tunisie, Frères Musulmans en Egypte. La radicalisation islamiste en Mésopotamie a peut-être en effet été accélérée par la chute de Saddam Hussein mais cette chute aurait fini par arriver un jour ou l’autre, même sans intervention américaine et le djihadisme se serait malgré tout imposé comme la seule alternative à l’échec du modernisme du monde musulman.

Source: http://extremecentre.org/2014/10/15/irak-ces-armes-inexis...      

            http://latlantiste.blogspot.fr/2014/10/ressortons-les-vie...

20:04 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, totalitarisme, USA | Lien permanent | Commentaires (9) | | | | | |  Facebook

08/10/2014

La Russie de M. Poutine et l'islamisme radical sont nos meilleurs ennemis

A lire absolument.

http://latlantiste.blogspot.fr/2014/10/a-lire-absolument....

19:57 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, Monde | Lien permanent | Commentaires (10) | | | | | |  Facebook

02/10/2014

La démocratie totalitaire des socialistes.

Il est toujours bon de rappeler que c'est bien le socialisme qui a pondu les grandes idéologies totalitaires que sont le communisme, le nazisme et le fascisme. En Suisse les socialistes vont gentiment dans la direction du totalitarisme en utilisant la démocratie et le droit d'initiative essentiellement pour y pondre des lois liberticides et pour y violer les droit fondamentaux des individus et du droit à la propriété privée . Non seulement les socialistes tentent de violer les droits  fondamentaux des individus et du droit à la propriété privée, mais en plus ils n'acceptent pas le verdict des urnes quand ils perdent. Des défaites dans les urnes qui deviennent une habitudes chez les socialistes et également un non respect du dit verdict qui n'est pas être étranger à leur vision totalitaire de la démocratie.

Lors de la dernière votation fédérale sur la caisse unique où la gauche c'est pris une défaite, les socialistes généralement adeptes d'un état centralisé et collectiviste estiment normal que les cantons romands ayant dit oui à la causse unique devraient pouvoir constituer en solo une caisse unique jute au niveau de leur canton. On rappellera à ces socialistes que la constitution fédérale n'est pas un self service où chacun prend ou rejette selon ce qui lui plaît et cela pour faire plaisir à quelques idéologues minoritaires dans un pays. Si l'on devait faire des exceptions cantonales à chaque votation fédérale à quoi bon d'organiser des votations fédérales pour des lois fédérales égal pour toute la Suisse? Je doute que dans un résultat inverse où ce serait oui à la caisse unique que les socialistes auraient accepté des dérogations dans les canton alémaniques qui auraient dit oui. Quand on est totalitaire on l'est complètement. J'imagine que le stade suivant serait pour les socialistes totalitaire de constituer des caisses maladies uniques au niveau communal au cas où leur canton dirait non si une autre votation sur le sujet aurait lieu dans quelques années.

Mais cette démocratie totalitaire socialiste ne se limite pas à cette dernière votation. Déjà Pierre-Yves Maillard le ministre socialiste vaudois c'était déjà distingué dans son totalitarisme ( et foutage de gueule envers les électeurs  ) démocratique en en évoquant la victoire du fric ( en référence à l'argent dépensé par la droite pour la campagne de votation ) quand les vaudois avaient rejeté le salaire minimum vaudois en 2011 et qui ( toujours P-Y Maillard ) avait  parlé de la victoire de la démocratie quand en bon socialiste goûtait la victoire de son projet de rente complémentaire accepté par ces même vaudois et ce malgré l'argent injecté par la droite dans la campagne de votation.

La gauche socialiste en Suisse supporte aussi de moins en moins la défaite démocratique surtout quand l'UDC gagne des initiatives populaires qu'elle a soit lancé ou soutenu sur un durcissement du code pénal. Je parle de l'interdiction des minarets, de l'internement à vie des criminels sexuellement dangereux, de l'interdiction à des pédophiles de travailler avec des enfants ou encore le renvois des criminel étrangers. A chacune des ces votations où les socialistes les ont perdu ont menacé de porter l'affaire devant les juges des droits de l'homme à Strasbourg et cela pour y faire annuler le texte voté par le peuple. C'est devenu une habitude chez les socialistes de brandir le droit international quand l'UDC lance une initiative pour y durcir le code pénale. Sauf quand il s'agit de durcir les sanctions contre les chauffards de la route. Ici les socialistes acceptent sans broncher que l'auteur d'un viole ou d'un acte pédophile risque moins qu'un auteur d'excès de vitesse. Pour les socialistes les lois disproportionnées concernent l'interdiction à vie de travailler avec des enfants pour un pédophile  déjà condamné pour pédophilie mais pas pour un automobiliste que les socialistes ne verraient aucun inconvénient de condamner à perpètre l'auteur d'un gros excès de vitesse. 

Bref pour l'instant ils n'ont pas eu trop besoins d'aller lécher les botte des juges de Strasbourg vu qu'ils ont rallié à leur cause des abrutis de droites dans les groupes parlementaires chargé de faire appliquer les lois votées par le peuple qui tout bonnement font tout pour que les dites lois soient purgées de l'essentielle du texte voté par le peuple. Les femmes violées et tuées, les enfants victimes d'un prof pédophile et les victimes de criminels étrangers récidivistes passe en second plan pour les socialistes totalitaires également membres de l'association suisses des amis des criminels après avoir aussi été membres de l'association suisse des amis des dictateurs communistes.

Je finirais ce billet en parlant de ce ramassis de gauchistes en vélo qui ce sont approprié illégalement l'espace publique en ville de Genève en bloquant toujours illégalement la circulation aux voitures qui du même coup violent le droit à la libre circulation des citoyens. Un comble venant de gens qui furent les premiers à s'indigner quand l'UDC a mis un terme à la libre circulation des personnes avec l'UE.

 Mais ces gauchistes totalitaires ne se sont pas que contenter de bloquer la circulation. Certains se sont montrer carrément violent envers les automobilistes énervés d'être emmerdé illégalement. Un de ces gauchistes à vélo a été percuté et blessé par un automobiliste excédé. C'est le résultat de ce qui arrive quand on veut imposer son idéologie totalitaire par la violence. Ma solidarité va logiquement envers l'automobiliste malgré qu'il risque d'être pénalement responsable si son acte est volontaire. J'espère que la justice fera son boulot en condamnant également le cycliste  pour entrave à la liberté de circuler à défaut de l'avoir fait contre l'ensemble de ces idéologues totalitaires de gauche ( un pléonasme ) qui se permettent de décréter de quel façon les individus doivent se déplacer en ville.

D.J

21:10 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (5) | | | | | |  Facebook

28/09/2014

Les socialistes se sont pris une nouvelle baffe avec leur caisse maladie unique

Les urnes ont parlé. Les suisses et la majorité des cantons rejettent à 61,9% le projet de caisse maladie unique lancée par les socialistes. C'est la deuxième fois que les suisses après le refus de 2007 ne veulent pas d'un système de caisse maladie 100% étatique. Les rejets les plus massifs ont été enregistré dans les cantons alémaniques comme en Appenzell rodhes intérieurs avec 81,7 de non, Schwytz avec 79,1% de non, Nidwald 78,9% de non, Zoug avec 77,9% de non et Obwald avec 77% de non.

La caisse maladie unique a en revanche séduit une majorité dans la plupart des cantons francophones.  Le Jura et Neuchâtel avaient accepté en 2007 une caisse unique. Ils ont renouvelé massivement leur soutien avec une acceptation de 63% et 60,3% de oui.

A Genève elle est acceptée à 57,4% de oui et dans le canton de Vaud à 56,2%. Il ne s'en est fallu que de quelque 550 voix à Fribourg avec 50,3% de non à la caisse unique. Le Valais dit lui également non à 67%. Le Tessin a également rejeté la caisse unique avec 55,6% de non.

D.J

19:42 Écrit par Dominique Jordan dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | |  Facebook

27/09/2014

Réveil des " musulmans modérés " ou coup de pub?

On a longtemps ( y compris moi-même ) reproché aux musulmans dit modérés d'être trop timorés quand il s'agit de dénoncer la tentation de l'islamisme radical dans nos sociétés occidentales afin qu'ils s'en démarquent bien. Ce qui semblerait logique de leur part vu que ce sont ces mêmes musulmans qui dénoncent ( souvent à juste titre ) un amalgame que tiennent certains groupes d'individus  islamophobes qui font le raccourci: musulmans = forcemment radicaux ou terroristes.

La barbarie de l'EIIL en Irak et en Syrie semblent avoir réveillé ce silence de ces musulmans qui se disent modérés et qui dénoncent cette barbarie qui se fait au nom d'un l'islam qu'ils ne partagent pas. Bien que c'était le moment de les voir sortir de leur silence on ne va pas non plus s'en plaindre. Mais est-ce sincère ou serait-il juste un coup de pub pour se donner bonne conscience? Il faudra que ces musulmans " modérés " confirment par la suite leurs bonnes intentions en dénonçant tout les comportements intolérants d'autres musulmans qui ne le sont pas et qui ne respectent pas les lois républicaines en voulant mettre la charria au dessus de nos lois.

Je saluerais au passage  Dalil Boubakeur recteur du conseil français du culte musulman ainsi que ses adeptes musulmans devant sa mosquée d'avoir rendu hommage à l'otage français décapité en Algérie par des radicaux qui se disent une branche de l'EIIL. Il est à noter que cette hommage a été perturbés par des pro-hamas qui accusent le Mossad d'être derrière la décapitation de l'otage français. 

https://www.facebook.com/latlantiste

Oui des pro-palestiniens et pro-hamas ( souvent un pléonasme ) généralement les mêmes que ceux qui pullulent sur les blog de la TDG comme un certain " Johann " antisémite qui passe son temps sur les blogs de la TDG à faire des commentaires hostiles aux islamistes radicaux mais qui de l'autre côté de par sa haine contre Israël choisit quand même le camp du Hamas qui est un mouvement islamiste totalitaire ou encore qui préfère mettre l'origine des attentats du 11 septembre sur le dos d'une conspiration américano-sioniste en acquittant du même coup les islamistes radicaux d'Al Qaeda.

Il y a aussi un point que je veut également préciser. Je ne suis pas d'accord avec ces musulmans dit modérés que quand ils affirment que l'Islam n'a rien à voir avec la barbarie de l'EIIL. Tout comme je ne suis pas d'accord avec ceux qui affirment qu'il ne peut y avoir un islam modéré ou progressiste. Dans la première affirmation c'est une posture qui nie qu'une religion ( l'islam dans ce cas précis ) ne peut être appliquée de façon rigoriste et intolérante ou de façon idéologique et totalitaire. Nier la deuxième position ( un islam modéré ) c'est de nier l'individu et son libre arbitre au profit du collectivisme ( tout les musulmans dans le même sac ). La religion n'est qu'une interprétation selon certains désirs de certains individus. Le Coran tout le monde en parle mais peu sont ceux qui l'ont vraiment lu. Moi je ne l'ai jamais lu mais je sais de la part de ceux qui l'ont vraiment lu que le Coran semble bien dire tout et son contraire ou que les interprétations peuvent être sujettes à caution. 

Certains passages du Coran si j'en crois ce que certains évoquent ( certainement qu'ils ont raisons ) évoquent en résumé de faire la guerre contre les non croyants. C'est à dire faire la guerre contre ceux qui épousent d'autres religions que l'islam. Dans ce  cas là c'est une partie du Coran qui arrangent les radicaux de l'EIIL dans leur croisade. Mais je sais aussi que le Coran comme l'affirme Guy Sorman qui lui l'a vraiment lu encourage le commerce marchand. Ce qui veut dire que le Coran si l'on s'en tient qu'à ce passage n'est pas incompatible avec le capitalisme et l'économie de marché un concept  acquis en occident judéo-chrétien.

Je pense que les musulmans dit modérés dénonçant les actes de barbarie de l'EIIL feraient bien de préciser que l'islam de l'EIIL n'est pas leur islam plutôt que de dire qu'il n'en a rien a voir. Ils en seraient que gagnant que d'admettre que l'islam peut se montrer autant totalitaire que tolérant. Et ça les rendraient bien plus crédible aux yeux de ceux qui doutent que l'islam ne peut être une religion tolérante.

D.J

20:32 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, Religion | Lien permanent | Commentaires (230) | | | | | |  Facebook

25/09/2014

Le Sénat américain à majorité démocrate à fond derrière israël

Le sénat américain fait d’Israël un « partenaire stratégique majeur » des Etats-Unis

Le Sénat américain a adopté à l’unanimité la loi sur le « partenariat stratégique États-Unis-Israël » jeudi soir. Le projet de loi bi-partisan, qui déclare Israël comme un «partenaire stratégique majeur», a été rédigé par les sénateurs. Barbara Boxer  et Roy Blunt et avait 81 co-sponsors.

Capital Building, Washington DC, USA

«La relation de coopération de longue date et forte de l’Amérique avec Israël remonte à la présidence de Harry S. Truman, » a déclaré Blunt.

Outre l’élévation générale de l’état de la relation israélo-américaine, le projet de loi étend le statut commercial de l’Etat juif et accélère l’octroi de licences d’exportation, augmente la coopération en matière d’énergie et d’autres technologies, maintient des avantages militaires qualitatifs d’Israël au Moyen-Orient, et augmente les stocks américains d’armes en Israël ainsi que l’accès israélien à ces derniers.

Ce qu’il manque à cette loi, c’est le retrait des visas pour les israéliens qui veulent visiter les Etats-Unis.

Dans le même temps, une source du Congrès a déclaré au Jerusalem Post que le programme d’exemption de visa est controversé « pour des raisons qui n’ont rien à voir avec Israël » mais plutôt « à cause de ce qui se passe avec l’ISIS. »

Par Jack Philip – JSSNews 

15:38 Écrit par Dominique Jordan dans Monde, USA | Lien permanent | Commentaires (31) | | | | | |  Facebook

15/09/2014

Les gauchistes organisateurs de la fête de l'humanité en plein délit de racisme anti-blanc

 

Fête de l'Huma : Medine chante sa haine de la France devant un public de blancs

 

" Le rappeur Medine est invité à la fête de l'Huma devant un public composé de... blancs, ceux précisément qu'il dit haïr et qu'il veut tuer.

Pour rappel, quelques paroles de ses chansons :

« Ces porcs blancs vont loin, passe moi une arme de poing, j’vais faire un pédophile de moins »

« Je hais les Blancs depuis Rodney King, j’ai besoin d’ une carabine »

« Les Blancs sont des démons, des cochons d’aucune moralité »

« On n’a pas la même peau, chacun pour sa peau »

« Ces incestueux nous ont barricadés »

« Les blancs des consanguins » "

 

Christian Levraz président du parti socialiste suisse devrait peut-être ouvrir les yeux est voir que le fascisme n'est pas où il croit être mais qu'il est bien chez ses amis socialistes de la fête de l'humanité qui tolèrent des discours de haines contre les blancs. Belle preuve que la tolérance entre les peuples que nous gavent les bien-pensants de gauche ( un pléonasme ne sont que des mots. Une preuve de plus que le racisme anti-blanc est une réalité en France n'en déplaise à la ministre de la justice Taubira et toujours à ces bien-pensants de gauche ( un pléonasme ) qui ne font que de nier cette réalité.

Je doute qu'après de telle propos haineux contre les blancs que les abrutis de spectateurs applaudissent que nous verrons la manifestation interdite alors qu'il en faudrait beaucoup moins pour faire interdire une manifestation qui aurait des discours racistes contre les noirs, les arabes, les réfugiés ou les sans-papiers.

La gauche aura une fois de plus montré soin vrai visage de fasciste rouge en tolérant des ordures de rappeur aux discours violents et racistes contre une couleur de peau symbolisant un occident qu'ils détestent.

16:55 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (39) | | | | | |  Facebook

14/09/2014

Le nouveau délire obsessionnel de Christian Levrat président du PSS

Christian Levrat président du parti socialiste suisse est fidèle aux délires des socialistes qui s'obstinent à traiter de fasciste ceux qui ne pensent pas comme eux surtout ceux qui sont plus à droite que la normal. La cible est l'UDC que Levrat accuse de prendre la pente du fascisme. On ne cessera de la rappeler que le socialisme dont Levrat en est un représentant a pondu non seulement le fascisme issue de l'extrême gauche italienne mais aussi le nazisme qui lui est issu des partis ouvriers allemands. J'avais écrit dernièrement un billet sur les origines des idéologies totalitaires issue toutes du socialisme y compris le communisme.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2014/04/02/c...

Je ne vais pas nier qu'au sein de l'UDC il existe des types qui ont un penchant fascisant; mais dans son ensemble l'UDC est un parti-conservateur libéral qui n'a aucun programme politique de type socialiste. Ce qui n'est pas le cas du " Parti nationaliste suisse " un parti d'extrême droite dont le programme politique surtout économique est proche de celui du parti socialiste dont Christian Levrat en est le président. 

http://pnos.ch/media/parteiprogramm_fr.pdf

Où celui duFront national français " qui est clairement antilibéral au même titre que l'extrême gauche de Mélenchon ou de Force ouvrière.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2013/10/28/p...

Levrat pense que l'UDC est fascisante de par ses positions contre l'Europe unie et la libre circulation des personnes. Mais Levrat oublie ce que voulaient les nazis et les fascistes italiens pour l'Europe. Dans un premier temps Hitler voulait créer un état supranational englobant tout les pays européens germanophones. La suite on la connaît. Une victoire de l'Allemagne nazie et toute l'Europe aurait été sous la tutelle de Berlin. l'UDC avec sa défense pour des états souverains contre une Europe unie et bureaucratique est totalement à contre-sens de l'Europe que voulaient les nazis. Mussolini lui voulait reconquérir l'ex empire Romain sous une autorité de Rome. On ne fait pas mieux comme politique pour une Europe complètement unie sous un gouvernement central. Levrat avec son désir d'une Europe socialiste risque bien de pondre une Europe bien plus proche de celle des fascistes qu'il ne l'imagine.

Pour Levrat l'UDC est fascisant à cause de la chasse aux profs gauchistes . On se demande bien qui sont les fascistes quand on ne supporte pas le fait de demander aux enseignants de ne pas faire de la propagande politique en classe. Est-ce de la faute de l'UDC si la majorité des enseignements sont à gauche ou à l'extrême gauche et que des cas de propos anti-UDC ont été relevé en classe par des profs?

J'envoie le lecteur chez Stéphane Montabert qui saura mieux expliquer que moi sur cette affaire de soit-disante chasse au profs gauchistes.

http://stephanemontabert.blog.24heures.ch/archive/2014/09...

Levrat pense que l'UDC est fascisant parce que l'UDC a dernièrement proposé avec le désir de lancer une initiative populaire pour que le droit suisse prime sur le droit international. Ce qui a provoqué un tollé dans tout la classe politique de droite comme de gauche. A qui la faute? Ce sont bien les socialistes pour la plupart qui vont ce cacher derrière ce fameux droit international pour faire annuler les initiatives populaires que l'UDC lance ou soutient et qui demandent à ce que les pédophiles ne puissent plus travailler avec les enfants, pour l'expulsion des criminels étrangers ou pour l'internement à vie des délinquants sexuellement dangereux. Au nom de quoi est-il mal et fasciste de défendre avant tout les enfants victimes de pédophilie avec le droit suisse plutôt que celui du droit international qui lui préférerait défendre le pédophile ou le violeur en priorité?

Levrat pense aussi que l'UDC glisse vers le fascisme pour ses positions xénophobes voir racistes. Depuis quand le racisme est lié intrasèquement  au fascisme et au nazisme. Cela reviendrait à dire que le racisme était né avec la naissance du nazisme et du fascisme et qu'il n'existait pas avant.

l'UDC n'est ni anti-libéral, ni anti-capitaliste, ni anti-américain et ni antisioniste. L'extrême gauche, les socialistes du PS, les fascistes et autres néofascistes et néonazis sont tout le contraire. Qui se ressemblent le plus?

Chistian Levrat ferait mieux de la fermer, car il ne se rend même pas compte qu'en détestant les fascistes il déteste ceux qui lui ressemble.

D.J

23:53 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | |  Facebook

12/09/2014

L'entreprise EMS chimie fait ce qu'elle veut et elle vous emm...

Tout est bon pour taper sur Blocher et sa famille ( des UDC évidemment ) à la moindre occasion. Le quotidien " Le Matin " a lancé dans ses colonnes une polémique en clouant au pilori l'entreprise EMS chimie de la famille Blocher. Famille qui est également des anti-UE convaincu et qui aurait installé hypocritement une de leur filiale d'EMS Chimie au Luxembourg et cela des raisons fiscales avantageuses.

Evidemment " Le Matin " a posé la question qu'à des anti-Blochériens ( sauf un seul ) qui traitent les dirigeants de l'entreprise famille du célèbre Christophe Blocher de posture hypocrite et d'antipatriotisme. Pour ce dernier ça me fait doucement rigoler d'entendre cela sortir de la bouche de gauchos comme Luc Recordon. Alors que pour les gauchos le patriotisme en général s'apparente à de la graine de facho. On a pas entendu beaucoup Luc Recordon traiter d'antipatriotique le président des JSS ( jeunesses staliniennes suisses ) quand celui-ci a milité en publique pour que les citoyens renoncent au drapeau helvétique et de le remplacer par celui qui symbolise la paix au couleurs de l'arc-en-ciel ( Drapeaux de la paix qui symbolisent surtout de rien faire par la force pour mettre fin à des massacres et autres génocides au 4 coins de la planète ) lors de la dernière fête nationale du 1er août.

Bref l'entreprise familiale  dirigé actuellement par la fille de Christophe Blocher fait ce que je dit rt pas ce que je fait parce que anti-UE et qui de l'autre côté vont chercher à payer moins cher des impôt dans un pays membre de l'Union européenne. Mais ces donneurs de leçon contre les Blocher and co oublient deux choses. Premièrement ils sont certes anti- européens mais ils ont surtout contre Bruxelles. Contre l'Europe politique, sa bureaucratie etc... Alors que la politique fiscale du Luxembourg dont les Blocher sont allés chercher à leurs profits n'est pas une politique fiscale de l'UE, mais celle du Grand Duché du Luxembourg. Une politique fiscale qui du reste n'est pas du goût des instances européennes.

Les deuxième chose est qu'on se demande pourquoi ils ne seraient pas non plus des hypocrites quand ils font des affaires dans des pays membres de l'Union? On pourrait me dire que c'est le cas et que ce sont bien des hypocrites anti-UE, mais sauf quand c'est pour faire du fric. Mais là aussi cela n'a rien à voir avec leur haine anti- l'UE. Ils ne font pas des affaires avec les bureaucrates de Bruxelles mais essentiellement avec des européens du secteur privé.

On rajoutera ( et ça les outrés de services l'admettent quand même ) ce que fait EMS chimie est légal. Personnellement je ne suis pas un fan de Christophe Blocher et ni un anti-européens comme lui. Je ne le déteste pas non plus car il n'a pas tout faux dans ces discours politiques en général comme c'est le cas avec l'UDC. Mais force est de constater que l'UDC a quand même un statut du diable en personne. Que tout ce que dit ou fait venant d'UDC c'est forcement mal. Une posture surtout entretenus par les médias de gauche ( un pléonasme ). On l'aura compris que même le jour ou des UDC diront que l'herbe est verte et que le ciel est bleu on trouvera à redire pour ne pas admette qu'ils ont raison.

D.J

20:55 Écrit par Dominique Jordan dans Politique, Suisse | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | |  Facebook

11/09/2014

13 ans après, les théories du complot tiennent plus de la posture religieuse que du bon sens

13 après le attentats du 11 septembre les théories les plus loufoques pour expliquer leurs origines vont probablement rester ancrées dans le cerveau des adeptes des complots en tout genre. Car ces théories du complot tiennent avant tout de la posture religieuse. Le bon sens contre la croyance est un combat perdu d'avance pour le bon sens. Essayez de faire changer d'avis un féru d'astrologie en démontant ses croyances avec des approches scientifiques d'astronomie. C'est peine perdue. Le lendemain il continuera de lire son horoscope.

Les adeptes du complot sur le 11 septembre gobent tout est n'importe quoi du moment que cela contredit la version officielle. 

C'est un complot sioniste avec la main du Mossad:  Ce jour là tout les juifs travaillant dans les tours du WTC ont été priés de rester chez eux????? Il a suffit de lancer cette rumeur pour qu'elle soit une vérité. Les complots judéo-sionistes sont tellement une explication pour un nombre incalculable de fait divers et autres malheurs sur Terre que c'est tout naturel que les sionistes et les juifs y sont pour quelque chose dans l'organisation de ces attentats.

Le gouvernement Américains a organisé les attentats du 11 septembre pour justifier deux guerres contre le terrorisme, afin de mettre la main sur les matières première pétrolières comme en Irak: Alors ce n'est plus les sionistes et le Mossad? Pour que le gouvernement américain puisse organiser un tel évènement il lui aurait été aussi très facile de mettre en scène la découverte d'un important stock d'ADM dans une fabrique d'armes quelconque en Irak et de dire que nous avons bienfait d'être intervenu. " Saddam avait bien des ADM elles sont là sous vos yeux ". Ce que les complotistes oublient avec cette accusation contre le gouvernement US est que ce dernier à des adversaires politiques. Il bien clair qu'avec un moindre soupçon d'une implication du gouvernent Bush dans ces attentats, les démocrates et les médias anti-conservateurs auraient tout fait pour mettre à jour ce scandale. Ils auraient tout fait pour destituer le gouvernement avec à la clé un pouvoir démocrate quasi assuré lors d'élections et pour garder ce pouvoirs des lustres. Je rappel que les campagnes électorales aux USA sont des campagnes agressives où tout les coups sont permis même les plus bas si il y en a l'occasion. Personne aux Etats-Unis aurait gardé un silence sur l'assassinat de 3000 citoyens américains si il y avait un doute que l'origine de ce crime contre des citoyens venait du gouvernement en place.

Se sont bien des explosions contrôlées qui ont détruites les deux tours: Bon pour celui qui a déjà assisté à des bâtiments qui sont détruits à l'explosif; Ils auront assisté deux principales choses qui ne s'est pas vu avec l'effondrement des tours du WTC. La première chose est que les destructions de bâtiment à l'explosif se fait de bas en haut. On commence par détruire la base de l'immeuble et l'on fait remonter les explosions. L'effondrement des deux tours du WTC s'est faites de haut en bas. La deuxième chose est que pour chaque destruction d'un bâtiment à l'explosif, les déflagrations et l'éjection de la matière sont trè bien visible. Pour les deux tours du WTC aucune déflagration par une explosion n'est visible. Il y a assez d'image que l'on peut voir sur le net pour comparer l'un est l'autre. Le complotistes évoquent le témoignage de personnes sur place comme des pompiers qui auraient entendu des explosions juste avant l'effondrement des tours. Alors que si les tours du WTC auraient été détruites à l'explosif; il aurait fallut une énorme quantité astronomique d'explosifs que les détonations auraient été entendues par des millions de personnes et cela jusque dans le New Jersey.

Comme je l'ai expliqué, les tours du WTC se sont effondrées de haut en bas. Pour détruire des tours de cette manière avec des explosifs il aurait fallut placer de grandes charges explosives à chaque étage dans des tours de plus de 400 mètres de haut. Il est impossible d'en placer de telles quantités pour détruire de telles tours de façon discrète. C'est un travail d'artificiers qui aurait duré des semaines. Il aurait fallut par la suite régler un timing incroyable afin que les explosions se fassent d'étage en étage de haut en bas pour assurer le destruction totale des tours. Mais comme dit plus haut où sont les déflagrations qui en général sont très bien visible à chaque destructions d'immeubles par des explosifs ainsi que le bruit des détonations qui sont très bien audibles à des kilomètres? Si l'effondrement de ces tours auraient été faites par des explosions contrôlées; l'évidence auraient visible et entendues par tout le monde. J'imagine pas si les crash d' avions sur les tours du WTC auraient été de nuits. Les complotistes auraient trouvé des spécialistes ingénieurs et autres qui affirmeraient que cela ne peut en aucun cas être des avions et que tout porte à croire que se sont bien des missiles balistiques. 

Il n'y a eu aucun avion qui s'est écrasé sur le Pentagone: Thierry Meyssan qui a lancé cette rumeur était évidement pas sur place pour vérifier qu'aucun débris d'avion et qu'aucun cadavre était présent sur les lieus du crash. J'imagine que le gouvernement US a comme cela facilement mis dans le mensonge près de 200 familles pour qu'ils témoignent faussement la mort de leur proches victimes du crash; tant ceux dans l'avion que ceux qui travaillent au Pentagone. Et comment pourrait-on truquer l'existence de proche envers de nombreuses familles et garder cela au secret pendant des années? Et quelle famille irait jusqu'à accepter de telles témoignages bidons en évoquant la mort de proche.

A part cela il aurait très facile de démasquer cette supercherie. L'avion qui s'est écrasé sur le Pentagone appartenait à America Air Line. La Cie aérienne en question aurait été la première à affirmer qu'aucun de ses avions manque à l'appel. On ne fait pas non plus disparaitre comme ça un avion en toute discrétion, pour faire croire par la suite qu'il y en a un qui s'est écrasé sur un bâtiment dans une grande ville. Je le précise au cas on me dirait que c'est le gouvernement US qui obligé à la Cie aérienne de faire disparaitre un de leur avion.

Les adeptes du complots nous sortent un tas d'experts, d'ingénieurs en construction, d'architectes etc... qui affirment que l'effondrement des tours du WTC ne peuvent pas être due à la suite de l'impacte de Boeing. Mais les experts en question peuvent raconter n'importe quoi parce qu'ils savent que la majorité de ceux qui les écoutent et qui les croient n'ont aucune formation scientifique ou dans l'ingénierie pour les mettre dans le doute. Et comme les complotistes sont persuadés que nos élites qui nous gouvernent nous mentent en permanence ( foi d'autres experts qui l'affirment ) la boucle est bouclée d'aller trouver son salut et la vérité vraie chez des experts auto-proclamés.

Juste pour dire qu'avec un peu de jugeote ces théories du complot ne tiennent pas la route. 

D.J

15:50 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (31) | | | | | |  Facebook

10/09/2014

Libéralisons la consommation des drogues... mais pas le reste.

Dans un article de la Tribune de Genève il est écrit: " Un groupe d'ex-chefs d'Etat et de personnalités internationales, dont Ruth Dreifuss, réunies autour de l'ancien secrétaire général de l'ONU Kofi Annan plaident pour une libéralisation à l'échelle mondiale de la politique sur les drogues " .

Il faut bien le dire que la guerre dans le monde contre la drogue est une guerre sans issue. Ce sont plus de 40 années d'expérience et plus de l'interdit qui nous brossent ce bilan négatif. En Suisse le débat sur la dépénalisation de la consommation cannabis recueille un avis favorable dans une large frange de la gauche socialiste et une opposition quasiment unanime des libéraux-conservateurs ( UDC ) et une partie importante ( mais moins que les conservateurs-libéraux ) de la droite libérale classique. La gauche socialiste serait-elle une libérale qui s'ignore?

C'est clairement non. Bien que cette approche à la couleur d'une posture libérale, la gauche socialiste souhaite dépénaliser la consommation des drogues ( cannabis en tête ) pour des raisons idéologiques héritées de mai 68 pour briser une sorte d' ordre établi ou braver un interdit. Un interdit dont ces socialistes se sentent non responsables des lois antidrogues en vigueurs. Car quand on est libéral dans la liberté de consommer ce qui n'est pas sain pour la santé on l'est également pour le reste. Le corps de l'individu n'appartient ni à l'état et encore moins aux socialistes.

Les socialistes demandent et souhaitent une dépénalisation des drogues tel pour le cannabis mais de l'autre côté ils sont derrières toutes les initiatives politiques ou autres articles de loi liberticides qui visent à étendre l'interdiction ou de restreindre le droit de fumer des cigarettes. Pas seulement en endroits publiques fermé, mais dans la parcs et jardins communaux, les terrasses de bistrot voir même dans l'espace publique extérieur en général jusqu'au jour à l'interdiction totale. Bien évidement contrairement au fumeur de joint dont l'image est le consommateur avec sa culture du chanvre fait maison; la cigarette pour les socialistes c'est la multinationale capitaliste et cela est intolérable pour les socialistes que les gens se fassent du mal avec un produit capitaliste. Le mal pour les socialistes est avant tout l'origine de la fabrication du produit à fumer.

Les socialistes sont bien pour une dépénalisation de la consommation du cannabis mais par pour des raisons de libertés individuelles et ni pour des questions de guerre perdue contre la drogue. A la vitesse où l'on interdit avec le soutient des socialistes de plus en plus le droit de fumer des cigarettes et d'en augmenter sans cesses le prix du paquet; on va finir par développer un marché parallèle illégale de la cigarette avec la formation de nouveaux réseaux maffieux comme pour les drogue illégales. Et une fois de plus uniquement pour des raisons qui sont idéologiques et non rationnelles. 

 Si les socialistes gagnent leur deux combats ( permettre de fumer du cannabis et d'interdire la cigarette ) ils auront remplacé " un fléau " illégale par un autre.

Pour ceux qui aimerait connaitre ma position de libéral sur les question de la libéralisation de la consommation des drogues. Je vous renvoie à mes deux articles écrit sur ce blog.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2009/10/23/p...

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2009/10/24/p...

D.J

15:20 Écrit par Dominique Jordan dans Politique, santé, Suisse | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | |  Facebook

06/09/2014

Economie: mauvaise nouvelle pour les antiaméricains

La croissance annuelle aux Etats-Unis atteint les 3%  ( 1% due à la croissance de la population ) et l'emploi se rapproche du taux planché qui défini le plein emploi. Mauvaise nouvelle pour le anti-américains qui se réjouissent de l'accord entre la Russie et la Chine pour l'exportation du gaz russe qui sera payé non pas en dollar mais avec la monnaie local des deux pays. Bref nos anti-américains sont persuadés que cette accord qui ne sera pas en dollar va mettre l'économie américaine au plus mal.

La belle affaire cette histoire d'échange commercial  gazier entre la Chine et la Russie qui vont vendre et payer le gaz avec du yuan ou du rouble et non du dollar. Parler d'un sale coup pour les USA quand on sait que la devise américaine constitue toujours plus du 80% des transactions dans le monde me fait doucement rigoler. Le dollar reste une valeur sur parce que l'économie américaine repose sur des bases solides et donne confiance aux investisseurs du monde entier. Et les chiffres parlent de eux-mêmes. La seule devise réellement  concurrente du dollar est l'euro. Le Yuan c'est à peine 15% des transactions dans le monde. Le rouble autant pas en parler. C'est comme si il n'existait pas.

http://www.latribune.fr/actualites/economie/international...

Alors que c'est l'économie russe qui tombe en récession et qui voit ses prix à la consommation prendre l'ascenseur par une forte inflation de plus de 7% principalement due à l'embargo des produits frais devenant plus rare dans les commerces russes. Ceux qui voient en Poutine un fin stratège et bon joueur d'échec est en train d'avancer stupidement son roi  pour le mettre en échec et mat. Avec la montée en puissance des BRIC, les antiaméricains se réjouissent de voir l'Amérique décliner jusqu'à la dégringolade finale. Il y a une croyance qui veut que l'émergence des BRIC et synonyme de déclin des anciennes puissances dominantes ( USA-Europe ). Mais l'économie ne suit pas cette logique de celui qui monte fait descendre les autres. L'économie d'un pays dépend de beaucoup de sa politique économique. Et la réalité est  plutôt le contraire. L'arrivée de nouveaux sur les marchés mondiaux comme la Chine à plutôt été un stimulant  pour les économies occidentales. Les investissements occidentaux en Chine pour produire à bas coût a permis de stimuler l'économie occidentale par la vente de produits meilleur marché que si il étaient produit localement.

Mais aujourd'hui une tendance s'inverse. Les BRIC s'essoufflent. Le Brésil voit son économie se dégrader en renouant avec l'économie interventionniste de l'état et le protectionnisme économique. Le coup de grâce pourrait venir des dépensent publiques inconsidérées suite au JO de 2018 après ceux de la coupe du monde au dépend de l'économie réel et des ressources humaines comme l'éducation et la formation professionnelles. La Grèce avec ses JO en a fait l'amer expérience.

L'avenir de la Chine n'est pas tout rose non plus. La tendance à la relocalisation des industries occidentales s'est amorcée et pourrait devenir la norme dans un avenir très proche. Aux Etats-Unis les nouvelles technologies de production industrielle et l'exploitation du gaz de schiste fait baisser fortement le coût de l'énergie permettant aux entrepreneurs américains de produire à des coûts inférieurs aux coûts de production chinoises ou vietnamiennes. La Chine va également au devant de graves problèmes démographiques. Tel pour un avenir proche avec le manque cruelle de filles pour assurer les futurs générations et le financement des futures retraites. En effet la moitié des chinois vivent dans la pauvreté et le besoin en main d'œuvre bon marché incite les mères à avorter quand elle porte une fille pour pouvoir par la suite  mettre au monde des garçons meilleurs main d'oeuvre pour faire tourner l'économie familiale. La politique du taux unique est aussi un problème pour l'avenir de la Chine. L'interdiction d'avoir un deuxième enfant amènent aux familles de la Chine pauvre qui n'ont pas respecté la loi de l'enfant unique de ne pas déclarer le second enfant aux autorité locales. Donc des enfants par centaines de milliers qui ne seront pas scolarisé. Quand à l'économie chinoise, elle est dans une logique de capitalisme d'état et non d'esprit d'entreprise. Les banques font essentiellement des prêts pour les entreprises publiques ou privée en main d'apparatchik du parti unique. Il ne reste presque plus rien pour que des entrepreneurs privés investissent. L'innovation issue de l'esprit d'entreprise est un concept fort peu présent en Chine. L'innovation y est peut développé par manque d'entrepreneurs libres. Ce pays reste un éternel second qui fait plutôt dans la copie que dans l'invention.

La Russie comme dit plus haut est en récession et en inflation sur les prix. Pays qui fait fonctionner son économie essentiellement sur la rente des produits pétroliers surtout le gaz. La liberté d'entreprise en Russie n'existe pratiquement pas ( 140ème mondial pour la liberté économique ). L'innovation qui est le moteur pour une économie durable sur le long terme n'est que peu développé en Russie. L'essentielle de l'industrie russe sont en mains d'oligarques proches du pouvoir de Poutine et non d'entrepreneurs libres. La Russie glisse gentiment dans un gouffre comme le Venezuela pays à régime socialiste qui finançait également son économie avec une rente de produits pétroliers. Cela a permis d'améliorer comme en Russie une bonne partie de la population dans un premier temps. Mais la réalité est en train de rattraper le Venezuela qui s'enfonce dans la faillite. les anti-américains y voient la main de la CIA sur les émeutes de la population qui n'ont plus les moyens d'acheter des biens de première nécessité à cause une inflation forte à deux chiffres causant des pénuries que d'admettre que le socialisme une fois de plus ne fonctionne pas. La Russie risque aussi de payer cher ses investissements pour la construction de gazéoduc pour y amener son gaz en Chine. Cette dernière cherche aussi son indépendance énergétique avec l'exploitation du schiste sur son sol. De plus en plus la Chine se passera du gaz russe. Et certainement assez rapidement.

Les Etats-Unis ont une économie forte est durable malgré des crises comme celle de 2008 parce que ce pays est innovant et que l'esprit d'entreprise y est comme une religion aux Etats-Unis. C'est dans leur ADN comme l'explique Guy Sorman l'un des meilleurs connaisseurs du fonctionnement de la société américaine:

 " les Américains, sans ressources ni naturelles ni financières au moment de leur indépendance, misèrent leur avenir sur l'innovation : brevets et propriété intellectuelle, à la demande de Thomas Jefferson, furent inscrits dans la Constitution, dès 1787. Eh bien, l'économie américaine aujourd'hui reste "tirée" par l'innovation : en ce moment, l'exploitation des gaz de schiste et les réseaux sociaux. "

Les Etats-Unis n'ont jamais dans leur histoire vécu des régimes ou des pouvoirs socialistes. Contrairement à l'Europe. Seul pays occidental à ne pas avoir eu dans son histoire un parti socialiste influant dans les gouvernements tant fédérales que locales. Même si les démocrates ont plutôt des politiques économiques interventionnistes de type keynésienne  ou qu'actuellement ils ont un président qui fut le plus anticapitaliste de tout les président US; jamais les démocrates quand ils étaient au pouvoir ont remis en cause et en question le capitalisme et l'économie de marché.

Pour le déclin de l'Amérique faudra repasser une autre fois. Mais c'est pas demain la veille.

D.J

NB: Autre article sur la bonne santé de l'économie américaine.

http://latlantiste.blogspot.fr/2014/08/economie-lamerique...

18:14 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (2) | | | | | |  Facebook

26/08/2014

Obama, un si mauvais président?

Guy Sorman

 Le Président Barack Obama est désormais plus populaire en Europe qu'aux États-Unis. De ce côté-ci de l'Atlantique, nous restons fascinés par l'élégance, le cool et l'aura du premier couple Noir à la Maison Blanche, mais nous n'en subissons pas, pas directement, les retombées politiques. Le désamour des Américains ne s'explique pas que par l'usure du pouvoir - après six ans de mandat - mais par une déception certaine, un écart béant entre la promesse initiale et des résultats insaisissables. À quelques semaines du renouvellement du Congrès où Barack Obama devrait perdre sa majorité au Sénat après l'avoir perdue, il y a deux ans, à la Chambre des représentants, il est remarquable que les candidats Démocrates ne se réclament surtout pas d'Obama et ne sollicitent pas son soutien. Hillary Clinton, candidate à la succession après six ans de fidélité inconditionnelle, vient de marquer ses distances en dénonçant la vacuité de la diplomatie américaine. Nul doute qu'Obama restera, quoi qu'il fasse, le premier Président Noir - mais pas véritablement afro-américain - des États-Unis : il est envisageable qu'il n'en restera pas grand-chose de plus. Ce jugement commun aux États-Unis, est-il injuste ? Probablement oui parce qu'il repose sur une surestimation de ce que peut véritablement tout Président. La Constitution américaine a été délibérément conçue pour ficeler le pouvoir exécutif dans mille liens qui cantonnent sa liberté d'agir. Ce décalage entre l'image de l'homme le plus puissant de la planète et sa faculté d'agir ne peut que frustrer les attentes : exactement ce que souhaitent les pères fondateurs des États-Unis. Quand le Président n'est pas modeste - et Obama n'est pas modeste, contrairement à Ronald Reagan qui le fut - les Américains et le reste du monde comprennent d’autant plus  mal le gouffre entre des annonces tonitruantes et des résultats insignifiants. L'extension de l'assurance maladie obligatoire à tous les Américains qui devait être une révolution sociale, a ainsi accouché d'une souris bureaucratique parce qu'Obama avait promis à tous ce qu'il ne pouvait pas garantir : les Américains à revenus modestes sont un peu moins inégaux face à la maladie, mais ils le restent néanmoins.

La sortie de crise, après le krach financier de 2008, était l'autre priorité intérieure de Barack Obama : la croissance est restaurée, le plein emploi l'est quasiment, mais les Américains n'en sont pas trop reconnaissants au Président. De fait, le mérite en revient aux entrepreneurs innovants, à la politique monétaire de la Banque fédérale (peut-être) mais Obama a plutôt retardé la reprise par des augmentations d'impôts, par des réglementations nouvelles (pour protéger la Nature), par ses tergiversations sur l'exploitation des ressources énergétiques, du gaz de schiste en particulier. Peu versé en économie, Barack Obama est certainement le plus anti-capitaliste de tous les Présidents américains dans une société dont le capitalisme reste le moteur incontesté sauf par quelques universitaires socialistes et marginaux.

Il reste la politique étrangère où le Président dispose, au contraire de l'économie et des affaires sociales (qui sont plutôt de compétence locale), d'une grande latitude. Élu, il le rappelle incessamment, pour terminer deux guerres et ramener les troupes "à la maison", il a tenu parole. Il a également reflété le sentiment qui régnait au début de son mandat, d'une lassitude des Américains envers les aventures extérieures. Mais en six ans, les circonstances ont profondément changé, en Mer de Chine, au Proche-Orient, en Ukraine, Obama n'en a tenu aucun compte, comme prisonnier de son image pacifiste, et décidé à le rester alors même que son pacifisme est interprété par tous les ennemis de la démocratie comme un aveu de pusillanimité. Du pacifisme, Obama aura basculé dans l'irréalisme, dénoncé par Hillary Clinton : l'incapacité idéologique d'Obama de reconnaître que l'armée américaine, nolens volens, est le policier du monde. Le policier peut s'avérer maladroit - George Bush le fut - habile comme l'avait démontré Ronald Reagan, médiocre comme le fut Bill Clinton, mais il ne peut pas s'abstenir. S'il renonce, à la Obama, le Djihad conquiert, la Russie annexe, la Chine menace. La majorité des Américains, les déçus de l'Obamania ont aujourd'hui compris que le pacifiste avait les mains blanches mais qu'il n'avait pas de mains.

Le Président Truman se moquait des juristes qui le conseillaient en pesant le pour et le contre : « on one hand, on the other hand ». Il était heureux, commentait Truman, que ces juristes n'avaient pas trois mains. Il ne pouvait imaginer qu'Obama aurait cette troisième main, une remarquable capacité d'analyser et une tout aussi remarquable faculté de ne rien décider. Obama, au total, n'est peut-être qu'une image virtuelle : il a été élu sur une photo retouchée, la sienne, sur un slogan (Yes we can), sur un mythe (la réconciliation des peuples, des civilisations), sur une absence de doctrine caractéristique de sa génération pour qui tout est l'équivalent de rien, et grâce à l'influence décisive des réseaux sociaux. Barack Obama est de notre temps, un reflet de l'époque : ce qui le condamne à l'insuffisance.

http://www.hebdo.ch/les-blogs/sorman-guy-le-futur-cest-to...

22:34 Écrit par Dominique Jordan dans USA | Lien permanent | Commentaires (50) | | | | | |  Facebook

25/08/2014

Il y a 1 mois Bachar Al Assad criait victoire; aujourd'hui il fait dans son froc.

Il y a 1 mois le régime syrien était sur de sa victoire sur les djihadistes de l'EI grâce au soutient de tonton Poutine.

http://www.tdg.ch/monde/asie-oceanie/regime-syrien-certai...

Aujourd'hui Bachar Al Assad est beaucoup moins certain de sa victoire. Les djihadistes reprennent du terrain en Syrie et Bachar fait tellement dans son froc qu'il en vient à demander une coopération avec les Etats-Unis et l'Angleterre. L'histoire ne fait que de se répéter. On demande une fois de plus aux alliés anglo-saxons de venir nettoyer la merde quand les choses tournent mal. Une fois de plus les Russes qui ont ouvert leurs gueules n'en foutent finalement pas une en Syrie pour contenir l'avancée des Djihadistes. Et pourtant ce sont bien les pro-Poutine qui nous bassinaient que Poutine a évité une guerre en Syrie quand Obama a finalement renoncé à bombarder les sites militaires du régime syrien. Et que Poutine méritait le prix Nobel de la Paix. Rien que d'entendre " a évité une guerre " et prix Nobel de la paix " ça me fait doucement rigoler au vue de ce qui se passe actuellement dans ce pays. Près de 200'000 morts en 3 ans. Et ça continue.

On me rétorquera que dans un billet précédent que je rendais Obama responsable de ce bordel. Oui pour l'Irak mais pas pour la Syrie. Mais Bachar Al Assad joue sur des œufs en espérant une coopération avec les Etats-Unis et la Grande-Bretagne et de coordonner avec lui les frappes militaires. Car Bachar Al Assad et toute sa propagande et ses idiots utiles occidentaux mettent dans le même panier les djihadistes de l'EI et la rébellion de l'armée syrienne libre qui eux se battent sur les deux fronts. Contre le régime et contre les djihadistes. C'est le sénateur Mac Cain qui répéte sans cesse l'intérêt de soutenir cette rébellion qui est anti-régime syrien et anti-djihadistes. L'intérêt dans cette histoire est d'anéantir l'EIIL et d'en finir pas la suite de ce régime syrien qui a commis des crimes de masses contre sa population en les cachant derrière un combat contre le terrorisme.

D.J

http://www.tdg.ch/monde/damas-pret-cooperer-lutte-terrori...

 

 

 

19:54 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (3) | | | | | |  Facebook

23/08/2014

Poutine tire dans le pied des russes et ses fan's occidentaux applaudissent

Cela devient franchement comique de voir à tel point comment les pro-Poutine occidentaux vont jusqu'à applaudir n'importe qu'elle décision de président Russe ou de ses propres autorités sous sa responsabilité contre l'occident sans même s'apercevoir que les cons au final seront les russes et non les américains ou les occidentaux.

Les autorités russes viennent récemment de fermer quatre Mac Do à Moscou. Bien que les autorités russes disent avoir fermé ces établissements sur des manquement sanitaires de la part de la firme américaines; les pro-Poutine qui gerbent 24h / 24 leur haine contre les américains sur les forums de net y voient une sanction plus que justifié et pertinente  du président russe en représailles aux sanctions économiques des USA et de l'UE contre la Russie. Bref en résumé pour les pro-Poutine ça emmerdera bien profond les américains de savoir que des Mac do ont fermé en Russie à cause de leurs sanctions économiques contre la Russie.

Mais ces débiles mentaux ne se rendent même pas compte que les cons au final se sont les employés  russes qui travaillent dans ces Mac Do en Russie qui vont perdre leur job et se retrouver au chômage. Idem pour les fournisseurs russes des denrées alimentaires qui seront également bien pénalisés. On sait que la politique de Mac Do est de se fournir en partie chez les agriculteurs et producteurs du pays d'accueille. C'est exactement ce que n'avaient pas compris ceux qui lancèrent en Suisse des appels au boycotte des produits américains comme Mac Do ou Coca Cola en protestation contre la décision du gouvernement américains d'envahir l'Irak en 2003. Si l'appel aurait été bien suivit c'était des employés suisses de Mac Do et des firmes de Coca cola en Suisse qui auraient payé cash une décision politique dont ils n'avaient à voir ainsi qu'une partie des agriculteurs suisses. 

Les pro-Poutine occidentaux faut le rappeler sont pro par défaut. Il voient en Poutine une providence qui résiste contre un occident et une Amérique qu'ils détestent. Mais les intérêts de la population russe ils s'en tamponnent  royalement. Poutine fermerait tout les Mac Do de Russie que ces abrutis d'anti-occidentaux applaudiraient des deux mains en se foutant que des milliers d'emplois russes passeraient à la trappe. C'est exactement ce qui se passe avec la décision de Poutine de boycotter les 35% de l'alimentation en Russie importé d'occident. Les pro-Poutine se foutent du risque bien réel que les employeurs russes des magasins d'alimentations licencient une partie du personnel faute de marchandises à vendre et à cause du coût du travail qui augmente due à l' importation des pommes depuis l'Amérique latine qui seront bien plus cher à l'importation que quand elles venaient de Pologne. Et cela pour autant que le changement de fournisseur se fasse aussi facilement que ça. C'est qui n'est pas toujours simple quand c'est dans l'urgence.

Certes les occidentaux perdraient des plumes dans une guerre économique avec la Russie. Mais l'avantage au final reviendrait à l'occident dont la plupart des pays s'en remettraient assez rapidement grâce à leur économie diversifiée et à leur meilleur adaptation à innover. Contrairement à l'économie russe essentiellement basée sur la rente gazière et où la liberté économique est en berne. Une économie de rente gazière qui commence à montrer ses limites. Comme le Venezuela qui croyait pouvoir financer son économie à long terme par la rente pétrolière. On voit aujourd'hui que l'argent du pétrole ne rempli pas les étales des magasins d'alimentation et n'empêche nullement l'hyperinflation sur les prix. Mais pour ça on vous dira que c'est un coup de la CIA.

D.J

16:03 Écrit par Dominique Jordan dans Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

22/08/2014

Ces américains qui ont tout créé

Décidément les événements politiques de ces derniers temps tant en Europe de l'est qu'au proche orient  ou en Afrique du nord auront été une  belle occasion pour les décérébrés anti-américains de mettre sur le dos des américains tout ce désordre mondial. Evidemment je passerai la page du nazisme des années 30, nazisme qui est forcement une création des Etats-Unis malgré que le gouvernement US de l'époque jouait la carte de l'isolationnisme et qu'il a fallut Pearl Harbour pour que l'Amérique réalise qu'elle n'était pas à l'abri des turbulences politiques qui secouaient le monde. Quand à l'effort de guerre nazis aidé par les industriels américains ce n'est pas cela qui a propulsé le nazisme au pouvoir, mais c'est plutôt la montée en puissance du régime nazi qui étaient devenu un client intéressant pour les industriels. Sans oublier que le monde entier commerçait avec l'Allemagne nazie. Il fut un temps où c'était la Suisse et ses banques qui avait favorisé le nazisme et prolongé la guerre. C'était en plein scandales des fonds juifs en déshérence.  

Vient ensuite les talibans et Al Qaeda forcement une création des Etats-Unis puisque ces islamistes furent soutenus par l'Amérique contre l'URSS. Je sais je me le répète une X ème fois, mais le radicalisme en Afghanistan est directement lié premièrement par le coup d'état communiste et aux purges sanglantes des communistes contre les religieux en les massacrant et en cramant les corans sur les places publiques et tout cela soutenu évidemment pas Moscou. Et deuxièmement à l'invasion soviétique. Les russes se sont vraiment comportés comme des barbares en envahissant ce pays. L'Afghanistan avant le coup d'état communiste était un pays laïc les femmes étaient libres de s'habiller à l'occidental mini-jupe comprise. On oublie un peu que Kaboul était une destination préférée des hippies occidentaux. Si les USA ne furent pas très regardant sur qui les armes livrées tombèrent pour combattre les russes; faudrait aussi rappeler que les talibans n'était pas la résistance antisoviétique mais simplement l'une d'entre-elles. La principale force antisoviétique était celle commandé par Massoud un anti-talibans. Les groupes de djihadistes radicaux en Afghanistan étaient déjà présent avant le soutient américain. Même la mère Clinton nous joue cette partition d'Al Qaeda une création de son pays. Mais elle omet de mentionner que si son mari avait son boulot au lendemain des premiers attentats terroristes contre le WTC en 1993; on aurait pas eu la suite 8 ans plus tard un certain 11 septembre. 

Maintenant la nouvelle création des Etats-Unis c'est l'EIIL. Parce que les USA auraient soutenu ces islamistes contre Bachar Al Assad. J'ai évoqué dans un récent billet que les Etats-Unis ont surtout soutenu l'ASL. L'armée syrienne libre; une rébellion anti-régime syrien non djihadiste issue des premières heures de la guerre civile et qui est sorti par magie de la mémoire des anti-américains. Tout comme c'est sorti de la mémoire des ces anti-américains sur le fait que c'est bien Bachar Al Assad qui a ouvert cette guerre civile en massacrants sa population à l'arme de guerre qui manifestait contre son régime; population emportée par la vague du printemps arabe et qui par la suite a attiré les djihadistes des 4 coins de la planète. Et même si les USA auraient soutenu  l'EIIL contre Bachar c'est pas pour autant qu'ils en seraient le créateur. Les djhadistes qui forment l'EIIL étaient déjà bien radicalisés et cela bien avant de prendre les armes. Bref avec l'EIIL on nous fait un peu le même remake qu'en Afghanistan avec les talibans et Al Qaeda. Par contre si il y a bien quelqu'un qui soutien des islamistes en Syrie c'est bien le régime de Bachar Al Assad avec le Hezbollah.

On accuse aussi l'Amérique d'être derrière le financement de l'EIIL parce que alliée de l'Arabie Saoudite dont cette dernière est l'un des bailleurs de fond du terrorisme d'Al Qaeda, de l'EIIL etc... ce qui n'est pas faux mais il faut aussi nuancé ces affirmations. L'Arabie Saoudite fonctionne sur un model tribal. Il y a les pro-américains avec eux contre le terrorisme et les anti- américains qui eux financent les ennemis de l'Amérique comme Al Qaeda.

On accuse aussi  l'Amérique de tout ce désordre et de la montée du djihadisme avec le renversement de Kadhafi. Ce n'est que partiellement vrai. Les USA et leur alliés n'ont pas prévu un après Kadhafi avec un projet politique comme la fait W.Bush avec l'Irak Post Saddam. Mais le fait est que la guerre civile contre le régime avait déjà commencé en Libye bien avant l'intervention occidentale et que probablement on en serait sans cette intervention de l'occident exactement comme en Syrie. Le chaos libyen était de toute façon programmé à terme.

On rappellera aussi que c'est évidemment l'Amérique et son bras armé la CIA qui est derrière le déclenchement de la cris ukrainienne; de même qu'au Venezuela. Enfin bref dites vous qui si demain votre maison est à moitié détruite par une météorite vous aurez certainement de la chance d'être victime d'un coup des américains.

Je terminerais en vous faisant lire une aberration monumentale lu sur le blog de Hommelibre de la dénommée Beatrix qui passe tout son temps sur les blogs de la TDG à accuser les américains d'être les créateurs des barbares de l'EIIL ainsi que  d'autres commentaires viscéralement anti-américains et anti-occidentales tel sur les sujets traité dans ce billet. Et cela pour vous démonter que l'anti-américanisme c'est de dire tout est n'importe quoi. 

" Mais pour la population Irakienne qui a subi la férocité du gouvernement Maliki, EIIL arrive en libérateur.
 
Écrit par : Beatrix | 12 juin 2014 "

 

Fallait vraiment oser ou être limité pour sortir une telle ineptie.

 

D.J

 

 

 

20:16 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (8) | | | | | |  Facebook

20/08/2014

Poutine et l’économie russe en route vers l’impasse

      

Posté le Mardi 19 août 2014 par sil

Poutine-s-enfonce

:-) La dernière plaisanterie en cours à Moscou est que le président a voulu prouver qu’il est l’égal des dirigeants occidentaux en infligeant, à son tour, des sanctions contre la Russie :-)

Par Sébastien Castellion pour la MeNa

La semaine dernière (6 août), le président Poutine – en réponse aux sanctions prises contre la Russie par des Etats de l’Union européenne, les Etats-Unis et le Japon, a signé un décret interdisant l’importation de certains produits agricoles en provenance de pays ayant adopté des sanctions contre la Russie. Les Russes devront donc dire au revoir au foie gras français, aux saucisses allemandes, au saumon norvégien et aux produits laitiers américains.

Ces sanctions sont très sélectives : le Coca-Cola et les bières irlandaises, par exemple, resteront autorisés à l’importation. Leur effet total sur les économies occidentales sera négligeable : les producteurs de saumon norvégien ne sont certainement pas satisfaits, mais ils ont déjà reçu des offres pour diriger leur production vers d’autres marchés. Le même phénomène se produira pour les autres secteurs touchés. Dans le jargon économique, on dit que le marché de la nourriture est très peu élastique : si un produit chinois ou brésilien vient remplacer un produit américain ou européen sur le marché russe, il laissera une demande insatisfaite ailleurs vers laquelle les exportateurs occidents pourront se diriger.

Enfin, les sanctions de Poutine ont une apparence nettement grotesque, dont l’humour populaire russe s’est immédiatement emparé. La dernière plaisanterie en cours à Moscou est que le président a voulu prouver qu’il est l’égal des dirigeants occidentaux en infligeant, à son tour, des sanctions contre la Russie.

Au-delà de l’anecdote, cependant, il est parfaitement exact que le régime de Poutine – après avoir, au cours de la première décennie du siècle, plutôt bénéficié à l’économie russe – est désormais devenu un obstacle au développement économique du plus vaste pays du monde.

Les difficultés économiques de la Russie seront naturellement aggravées par les sanctions occidentales qui ont frappé quelques dizaines de proches de Poutine ; deux banques, Gazprombank et Veshnekombank ; deux grandes entreprises énergétiques, Rosneft et Novatek ; et, depuis le 25 juillet dernier, dix-huit autres entreprises de secteurs stratégiques.

A moyen terme, la fin de la coopération avec les Etats-Unis dans les technologies énergétiques ne peut que nuire au développement de la Russie, dont l’économie reste extrêmement dépendante de l’énergie. Avant la crise ukrainienne, Rosneft et Exxon-Mobil étaient tombés d’accord sur la création d’une entreprise commune pour l’extraction de nouvelles ressources en hydrocarbures dans l’Arctique. Sans l’apport de technologie américaine, le projet ira bien plus lentement, s’il ne sera pas tout simplement annulé.

Plus profondément, cependant, le principal effet du régime Poutine sur l’économie russe aura été de rejeter le modèle de développement qui avait commencé à intégrer la Russie dans l’économie mondiale et de replier le pays sur un idéal d’autosuffisance, qui a, dans l’histoire économique de la planète, toujours conduit à l’échec.

Il n’en a pas toujours été ainsi. Au cours de ses premières années de pouvoir, au tournant du siècle, Poutine a considérablement aidé l’économie russe pour une raison simple : il a rétabli l’ordre. Sa prise de pouvoir, contre les oligarques qui s’étaient partagé les dépouilles de l’économie russe au cours des années 1990, a permis de restaurer un Etat à peu près fonctionnel en rétablissant des entrées fiscales qui s’étaient largement taries sous le président Eltsine. Elle a réduit les flux de capitaux sortant du pays et créé les bases de nombreux investissements étrangers en Russie.

Sous l’inspiration notamment de l’actuel Premier ministre Alexandre Medvedev, le régime Poutine avait même commencé à diversifier son économie au cours de la décennie 2000, ajoutant au secteur énergétique des investissements non négligeables dans les technologies de l’information, les nanotechnologies et autres secteurs de pointe.

Certes, le régime Poutine n’était pas le seul facteur de la forte croissance russe pendant la précédente décennie. La forte augmentation des prix du pétrole et du gaz a probablement, au total, joué un rôle plus important. Il reste que même cette soudaine abondance n’aurait pas pu profiter autant à l’économie russe sans le rétablissement simultané d’institutions à peu près fonctionnelles.

Progressivement, cependant, la prise de pouvoir qui avait commencé par rétablir un climat d’affaires plus serein s’est transformée en une prise de contrôle directe, par le Président Poutine et les hommes de son clan, des secteurs susceptibles d’apporter les rentes les plus juteuses à ceux qui peuvent les contrôler sans avoir à se soucier du droit, des juges ou de l’opinion publique : énergie, ressources minières et banques.

Près de la moitié du secteur pétrolier et des banques appartiennent désormais à l’Etat. Les acteurs privés qui restent en place savent que leurs droits de propriété ne seront pas protégés, le cas échéant, contre les appétits du pouvoir. Ils sont donc contrôlés en pratique eux aussi, malgré l’absence de liens de capital, par le clan Poutine.

L’insécurité juridique qu’entraîne le contrôle des secteurs stratégiques de l’économie par une clique placée au-dessus des lois provoque automatiquement une baisse des investissements, à mesure que les investisseurs potentiels s’aperçoivent qu’ils risquent de tout perdre sur un caprice du prince.

A cet égard, l’expropriation, le 25 octobre, de la société pétrolière Yukos – dont le principal actionnaire, Mikhail Khodorkovsky, avait été dûment jeté en prison pendant dix ans – a servi d’avertissement à tous ceux qui auraient eu la tentation de faire confiance aux institutions russes pour protéger leurs droits de propriété.

Les résultats sont là. Alors que la production pétrolière russe avait augmenté de 50% entre 1999 et 2004 (les cinq premières années de la présidence Poutine), elle n’a augmenté que de 10% dans les dix années qui ont suivi. La production gazière, pour sa part, a presque entièrement stagné en dix ans (cf. les statistiques de l’agence internationale de l’énergie).

Cette relative stagnation de la production russe a eu lieu au moment même où, dans le reste du monde, la généralisation de nouvelles technologies d’extraction conduisait à une forte augmentation de la production. Les mêmes statistiques montrent que, dans les dix dernières années, la production du pétrole aux Etats-Unis a augmenté de 50% et celle du gaz, de plus de 20%.

La valeur des grandes entreprises russes d’hydrocarbures traduit ce recul technologique et l’inquiétude des investisseurs face aux institutions russes. Gazprom, le quasi-monopole gazier confié à l’ami de Poutine Alexei Miller, avait une valeur de marché de 360 milliards de dollars en 2007 et ne vaut plus que 77 milliards aujourd’hui. Rosneft, le premier producteur mondial de pétrole (dirigé par un autre ami du prince, Igor Setchine) vaut 58 milliards de dollars ; par comparaison, l’américain Exxon-Mobil, qui produit moins de pétrole et possède moins de réserves, est évalué à 422 milliards.

Quant aux nouvelles technologies, longtemps promues par Alexandre Medvedev, elles n’ont jamais réellement décollé. Les instituts universitaires de Saint-Pétersbourg et Nijni-Novgorod continuent à produire d’excellents informaticiens, mais les meilleurs d’entre eux poursuivent ensuite leur carrière à San Francisco ou Tel-Aviv. Rusnano, le fonds d’investissement dans les nouvelles technologies créé en 2007 pour promouvoir le développement des nanotechnologies, n’a pas dépassé le stade expérimental.

Tout cela ne gêne pas outre mesure le président russe. Poutine n’a pas pour objectif d’enrichir la Russie. Son but est de rester au pouvoir et il utilise pour cela deux moyens : une dose régulière de propagande obsidionale – « l’Occident est l’ennemi et nous sommes assez forts pour lui tenir tête » -, et une distribution systématique de prébendes pour servir son clan et acheter ceux qui pourraient devenir ses ennemis.

 

Source: http://extremecentre.org/2014/08/19/poutine-et-leconomie-...

17:16 Écrit par Dominique Jordan dans Economie, Monde | Lien permanent | Commentaires (1) | | | | | |  Facebook

18/08/2014

Gaza: les débilités anti-israéliennes résumées en une seule image.

Crétins for ever !
















Photo : Crétins for ever !

17:10 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (40) | | | | | |  Facebook

12/08/2014

Pour ceux qui se reconnaîtront. Et ils sont nombreux par ici

Photo de Atlantiste.

22:43 Écrit par Dominique Jordan dans Monde | Lien permanent | Commentaires (32) | | | | | |  Facebook

11/08/2014

Irak: enfin Obama se bouge

Obama a depuis cette fin de dernière semaine enfin autorisé des frappes aériennes en Irak contre l'état islamique d'Irak et du Levant. Je ne féliciterais pas Obama pour sa décision car il ne fait que de réparer ce qu'il a détruit en retirant ses troupes d'Irak en laissant le pays mal préparé pour assurer sa sécurité. Mais je vais néanmoins soutenir son action. Toute action pour frapper cette horde de cinglés est bonne à prendre.

Je le répéterais jamais assez que ce n'est pas l'intervention US de 2003 en Irak qui est la cause de la situation actuelle en dans ce pays.

http://leblogdjetliberte.blog.tdg.ch/archive/2014/06/13/c...

Prétendre aussi que l'EIIL a été soutenu par les américains en Syrie et que cela se retourne contre eux et très...très...très...mais alors très discutable.

http://latlantiste.blogspot.fr/2014/06/lamerique-soutient...

Venir prétendre qu'Obama fait deux poids deux mesures en frappant l'EIIL pour protéger les populations civiles mais qui ne fait rien pour Gaza contre Israël en frappant pareil, montre une fois de plus que les pro-palestiniens son sans cervelle et s'imaginent qu'Israël et l'EIIL c'est pareil et que le Hamas serait un mouvement libérateur pour son peuple. Bref passons sur cette ineptie de réflexion sans nom quand on sait que le Hamas et l'EIIL sont à peut prêt issue de la même école de barbarie.

La bonne nouvelle est que le France et la Grande- Bretagne seraient prêtes à s'engager du côté des américains. Reste que cela doit encore se confirmer dans les faits. Il est impératif d'éliminer cette vermine verte de cette région au plus vite. C'est la sécurité du monde libre qui en dépend. 

D.J

NB: la débilité anti-américaine de faiblit pas sur le forum Tribune de Genève. Il y a même un abruti sans cervelle concernant les frappes aériennes américaines qui va jusqu'à prétendre que l'aviation c'est l'arme des lâches. Bon quand  on sait que sur ce même forum le Hamas à un fan club bien garni, faut plus s'étonner de lire de pareilles conneries.

20:26 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (11) | | | | | |  Facebook

07/08/2014

Réponses aux conneries anti-américaines que la TDG se refuse de publier

La conneries anti-américaine est vraiment sans limite sur les forum de la TDG. Autant dire que c'est chaque fois plus ou moins les mêmes débiles qui pollues le site avec leur tête sans cervelle. Désolé si je vais être désagréable dans ce billet mais quand un dictateur qui contrôle la modération du forum de la TDG semble ne vouloir que publier 1 fois sur 20 mes commentaires pour répondre à ces imbécilités anti-américaines a franchement tendance à me mettre de mauvaise et du même on comprend un peu mieux pourquoi on frise presque les 100% de commentaires anti-américains.


Ici je vais répondre à ces commentaires qui concernent la décision de Poutine d'appliquer des mesures de rétorsion économique contre l'UE et les Etats-Unis suite aux sanctions de ces dernières contre la Russie. Brrrr j'en tremble de peur.  Que craindre d'un nain économique comme la Russie qui doit sa relative stabilité par ses revenus à la rente gazière? La Russie est pays qui créée peu de richesse par l'économie de marché , qui n'innove presque rien, une économie oligarchique corrompue tenues par des industriels à la solde du pouvoir de Poutine. Russie pays dans le classement de la liberté économique qui se situe à la 140ème place. Pays largué par les USA l'Europe et  le Japon dans le classement de l'innovation avec les dépôts de brevet dit " triadique ". Des lustres que l'on ne voit pas un seul russe prix nobel scientifique. Et je ne parle pas de la haute technologie comme l'informatique où les russes accusent un sacré gros retard en restant des éternels seconds. Ce sont ces mêmes qui crachent à longueur d'année sur l'Amérique et l'occident tout en le faisant hypocritement avec de la technologie de ce même occident qu'ils détesetent tel Internet, Microsoft ou encore les moteurs de recherche comme Google. Et bien évidemment tout cela sans voir internet censuré par " la dictature américaine et Européenne " contrairement au brave pouvoir du président Vlad qui dirige un pays qui est uniquement bon en informatique que pour museler toute critique du régime Russe sur la toile du WEB.



" Voilà un Chef, un vrai. S'attaquer (lâchement, comme toujours) à l'Irak, la Serbie, la Lybie, l'Afghanistan, c'était une chose, mais le faire contre la Russie... va falloir payer le prix. Et l'objectif recherché - déstabiliser Poutine - va se retourner contre eux: sa cote de popularité a explosé, alors que les peuples européens vont se demander au nom de quoi leur fait-on payer tant de sacrifices. "


Tu te rend même pas compte que c'est grâce à " ces lâches " que tu as le cul bien tranquille pour débiter de telles conneries. Relis plus haut ce que j'ai écrit sur la Russie de Poutine. C'est pas un nain qui va faire peur à des géants.

 

 

" J'ai trouvé une information extrêmement inquiétante pour tous les européens : il s'agit de ce projet de loi américain numéro 2277. Si vous tripotez votre mulot afin d'arriver à des résultats de requêtes sur gougeul, en utilisant "loi 2277 usa" vous allez vraiment tomber de votre siège. Voyez le super plan américain pour mettre l'Europe en situation de GUERRE. Et tout ça pour effacer la dette USA! "

Et du même coup avec une guerre sur le continent européen les USA foutent tout leurs investissements en Europe aux chiottes et perdent leur principale client. Avant de gerber tes imbécilités à deux balles, renseigne toi un peu mieux sur l'importance des relations économique entre l'UE et les USA. J'imagine que le jour où tu as une entreprise avec des dettes tu commences par ruiner tes clients pour espérer les effacer. Tu devrais arrêter avec tes sites complotistes à la con qui mélangent complot mondial des illuminatis  avec celle des extra-terrestre reptiliens.

 

 

" j'ajoute que vous avez toute ma sympathie Monsieur Poutine.  "


j'imagine que tu n'es pas en Russie. C'est tellement mieux la société russe quand on vit dans le confort du Grand ennemi occidental.

 

" Depuis longtemps déjà que je connais l'Union soviétique - que je ne regrette pas - autant je respecte Vladimir Vladimirovitch Poutine et je le salue au passage, car il lit ces lignes - je le sais - pour l'immense responsabilité qui est la sienne et l'immense résultat positif qui lui donne sa crédibilité pour son peuple. Ne soyez pas dupes, la Russie n'est pas l'ennemie des européens. L'ennemi=USA! "


Oui bien sur l'ennemi c'est les USA. T'as de la chance tu as aussi de ton côté la Chine, l'Iran, le Venezuela, la Corée du Nord, le Hezbollah, la Syrie de Bachar Al Assad; bref tout des amis de la Russie. Juste pour info; c'est qui d'après toi qui a mis sous une idéologie totalitaire de couleur rouge pendant 70 ans la moitié de l'Europe? L'ami russe ou l'ennemi américain?
 

 
" ... que les USA - dont on montre "de plus en plus de bons indicateurs" (mort de rire), est un pays en faillite, dont les infrastructures ne tiennent plus debout, dont la dette est colossale, et dont l'économie est en panne depuis des années. Voilà peut-être pourquoi ils cherchent une nouvelle guerre... "

Tu peut peu rire c'est le réflexe des débiles mentaux qui rient de leurs propres conneries. En attendant le dollar reste la monnaie la plus achetée au monde alors que ça fait bientôt 10 ans que l'on annonce sa fin. Le dollar reste une valeur sur par tout les investisseurs de la planète. Ce qui financent entre autres la dette. Même si l'Euro passe en tête le dollar resterait la seconde ce qui n'est pas rien à l'échelle mondiale. Les infrastructures qui tiennent plus de bout? faudrait savoir de quoi tu parles? La dette colossale ? Les USA ne sont pas la Grèce. Même le shutdown n'a pas mis au tapis son dynamisme économique. Et on se demande ce que la Guerre vient faire dans tes théories à 2 balles. L'économie américaine est dynamique par sa capacité d'innover et par ses échanges commerciaux avec le reste de la planète.
 
 

" ... sauf que la Russie réoriente son commerce vers l'Asie et est implicitement appuyée par la Chine, que les US sont en faillite et que leurs indicateurs sont truqués (drogue et prostitution maintenant inclus ds le PIB), et qu'à la fin, non, personne ne va rire ! Bienvenue ds le monde de Georges Orwell... "


Bien sur on sait que tout les chiffres aux USA sont forcements  truqués. Enfin ceux qui ne font pas plaisir à des types comme toi qui détestent les USA de façon obsessionnel. Quand à la Chine ça change rien pour la Russie qui continuera de dépendre de ses ventes de gaz à un pays tiers et du même coup son économie. Les chinois cherchent aussi à leur indépendance énergétique avec le schiste ou le nucléaire. C'est les russes qui à moyen terme l'auront dans le cul quand la Chine arrêtera de leur acheter du gaz. 

" Russie : déficit public quasi nul, dette publique ridicule (8 à 9%), chômage 4,9%, croissance 2014 estimée à 1% (après sanctions). Détient des réserves de gaz pour 300 ans, et plus du tier des réserves mondiales de métaux et matières premières (l'autre moitier c'est leurs amis chinois).Inutile de refaire un bilan de la situation économique de l'occident pour comparaison. Les carottes sont cuites. "


Encore qui a tout compris. Il arrive encore à croire qu'un pays est économiquement sain et durable en comptant essentiellement sur les rentes énergétiques pour tout financer. Il y avait l'exemple du Venezuela et sa rente pétrolière et leurs supers chiffres du chômage de la croissance etc...  Et patatras tout s'effondre, inflation, faillite de l'économie etc... Mais bon on sait que pour toi c'est surement la CIA qui a provoqué les récentes émeutes dans ce pays. Et ne confond l'économie de l'occident comme les USA, la Suisse, l'Allemagne, la GB, les pays scandinaves tel la Norvège qui a aussi son pétrole avec les faillites grecs, portugaises ou espagnoles en encore avec l'économie Française. 

 

D.J

 

00:30 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (79) | | | | | |  Facebook

01/08/2014

Les pro-palestiniens ont parfaitement raison; Gaza est bien un camp de concentration. Ce sont bien des nazis qui le dirigent

Le salut hitlérien de la police palestinienne (Autorité Palestinienne) en Cisjordanie

Le salut hitlérien de la police palestinienne (Autorité Palestinienne) en Cisjordanie

Un mouvement terroriste palestinien au salut hitlérien nazi

Un mouvement terroriste palestinien au salut hitlérien nazi

Des extrémistes du Hamas au salut hitlérien nazi

Des extrémistes du Hamas au salut hitlérien nazi

Des jeunes palestiniens en démonstration nazie

Des jeunes palestiniens en démonstration nazie

Des terroristes du Hezbollah au Liban en salut hitlérien nazi

Des terroristes du Hezbollah au Liban en salut hitlérien nazi

Les extrémistes du Hamas en procession nazie à proximité d'habitations israéliennes

Les extrémistes du Hamas en procession nazie à proximité d'habitations israéliennes

Le Hizbollah en salut hitlérien nazi

Le Hizbollah en salut hitlérien nazi

Le Hamas en représentation nazie

Le Hamas en représentation nazie

Le Fatah de l'Autorité Palestinienne faisant le salut nazi lors d'une manifestation

Le Fatah de l'Autorité Palestinienne faisant le salut nazi lors d'une manifestation

Des centaines de terroristes kamikazes iraniens au salut hitlérien, entourés d'autorités religieuses qui ne disent mot (donc consentent)

Des centaines de terroristes kamikazes iraniens au salut hitlérien, entourés d'autorités religieuses qui ne disent mot (donc consentent)

Le Prix Nobel de la Paix, Yasser Arafat, embrasserait-il les idées de Ahmed Yassine, fondateur du groupe terroriste Hamas ?

Le Prix Nobel de la Paix, Yasser Arafat, embrasserait-il les idées de Ahmed Yassine, fondateur du groupe terroriste Hamas ?

Alors, qui sont les nazi dans cette région ? Israël, ou le Fatah, le Hamas et le Hezbollah ?

Alors, qui sont les nazi dans cette région ? Israël, ou le Fatah, le Hamas et le Hezbollah ?

00:27 Écrit par Dominique Jordan dans Intégrisme, totalitarisme | Lien permanent | Commentaires (76) | | | | | |  Facebook

29/07/2014

Il y a 45 ans l'homme marchait sur la Lune

En ce mois de juillet le 21 ça fait 45 ans que l'homme a marché sur la Lune. l'américain Niel Armstrong fut le première homme de l'histoire de l'humanité qui posa un pied sur notre satellite naturel. L'URSS qui peut de temps avant avait pris les devant de l'exploration spatial en envoyant premier satellite artificiel  premier humain en orbite on fini par être coiffé au poteau et distancé pendant 45 ans  par l'Amérique et son aventure lunaire et spatial. Depuis ce 21 juillet 1969 à nos jours les Etats-Unis sont restés leader-chips dans le domaine spatial ( 70% du budget mondiale pour l'espace est américain ) notamment dans l'exploration du système solaire avec les sondes Pioneer ou Voyager 1 et 2 ainsi que les deux bijoux de technologies Spririt et Curiosity les deux petits robots posés sur Mars.

Malgré cette exploit de l'homme qui a marché sur la Lune; il se trouve encore des illuminés, des naïfs prêt à gober tout et n'importe quoi qui conforterait l'idée que l'exploit lunaire serait une farce un truc monté de toute pièce. Que l'homme n'est jamais été sur la Lune que tout fut tourné dans des studios. Bref ces fameuses théories du complot qui tient plus de la pathologie mentale que de la raison. On nous sort le cas de photos qui ne tiennent pas la route, d'images vidéos grossières qui prouvent que c'est totalement bidon.

Du début jusqu'à la fin de l'expédition lunaire le monde entier était à l'écoute des transmissions radios entre le terre et les astronautes à l'aide de la télémétrie spatiale. Une technique qui permet de calculer la distance d'où sont émis les émissions radios. La supercherie aurait été d'entrée découverte par les radioastronomes de toute la planète. Les russes ne seraient pas gêné de ridiculiser les américains en dévoilant au monde ce cas de supercherie. Mais également l'Europe l'aurait fait et tout les pays qui suivaient l'expédition lunaire avec l'aide de la télémétrie spatiale. Sans parler des spécialistes en radio communications qui à proximité des fameux studios qui aurait servit à la supercherie auraient découverts une proximité bien trop proche des signaux radios émis par les faux astronautes. Je ne parle pas non plus de la mise en place nécessaire de plusieurs satellites géostationnaires puisque la courbure de la Terre ne permet pas aux ondes d'être captés à plusieurs milliers de kilomètres sur Terre. Et même si ce fut le cas reste que l'on aurait sut que les émissions radios seraient émis qu'à quelques centaines de kilomètres en orbite de la Terre.

En évoquant la télémétrie spatial comme preuve que les astronautes ont bien émis depuis la Lune; on ma eu rétorqué que la NASA aurait placer à l'avance une antenne sur la Lune pour nous faire croire par la suite que les émissions radios émis par les astronautes venaient bien de la Lune. Bien que le coup de l'antenne mis sur la Lune est tiré par les cheveux; la radioastronomie auraient détecté un décalage anormal des émissions radios. En effet  de faux astronautes sur Terre faisant croire qu'ils émettent depuis la Lune aurait fait circuler les ondes radios sur 600'000 km au lieu de 300'000 distance Terre-Lune. La radio astronomie est bien trop précise pour permettre de tromper le monde avec de telles supercheries. De plus des centaines de personnes on été mis à contribution dans cette aventure spatiale. Comment après plus de 45 ans peut-on garder au silence un nombre aussi important de personnes?

D.J

 

 

 

 

 

17:05 Écrit par Dominique Jordan | Lien permanent | Commentaires (4) | | | | | |  Facebook